Arbre

Mis à jour : mars 5

La Pentecôte est une fête païenne christianisée. C'est la fête du bois et de l'Arbre Sacré. Arbre, pilier de l'Univers, axe du Monde. À toutes les époques, la secte abrahamique fait beaucoup de mal aux arbres. (ex. : déforestation massive pour la conquête de l'OR.)

- Deutéronome 12.2.2 : Vous détruirez tous les lieux où les nations que vous allez chasser servent leurs dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines, et sous tout arbre vert.

- IV siècle : Ceux qui adoreront les arbres, les fontaines et les pierres se rendront coupables devant Dieu.

- En 598, le Pape St Grégoire écrivait à la reine Brunehaut : « Empêchez le culte des arbres ».

- XII siècle Saint Bernard de Clairvaux faisait encore abattre des arbres sacrés païens lors de ses voyages.

- Saint Augustin « Il en est des bois sacrés, comme des gentils; on n'extermine pas ces derniers, on les convertit, on les change; de même on ne coupe pas les bois sacrés, on les consacre à Jésus-Christ » donc aujourd'hui au lieu de fêter l'Arbre Sacré on a fêté le Christ.


Le Saint-Sylvestre devrait également être la fête des arbres puisque sylvestre signifie : Relatif, propre aux forêts, aux bois.


"La tradition de l'arbre de mai et le culte sylvestre" Andrea Romanazzi.

Chercheur atypique, l’ingénieur forestier Ernst Zürcher mêle science et spiritualité pour percer les liens mystérieux qui unissent l’arbre et l’homme. Dans son approche du monde végétal il accorde autant de crédit aux croyances ancestrales qu’aux lois de la physique. « De nombreux savoirs traditionnels sont aujourd’hui vérifiés par la science » estime-t-il. « La dimension énergétique des arbres, leur appartenance aux cycles astronomiques et terrestres, tout s’explique».


J'ai retranscrit deux trois passages issus de ce merveilleux documentaire, comme des belles leçons qui m'inspirent.


- « ... ce sont vraiment des systèmes qui sont basées sur des amitiés, sur des sympathies ou des convergences de besoins, des complémentarités. On soupçonne beaucoup d'intelligence dans ces systèmes... »

- « ... des gens de terrain, qui avaient, au niveau sensation, au niveau relation, vraiment une autre approche. C’est très précieux que justement des scientifiques comme lui fonctionnent à notre époque. Virer le côté technique pour passer au ressenti. »

- « ... tenir l’intellect en bride, le mettre un peu en recule volontairement et c’est ce que j’appelle la pensée magique. On s’approche d’un arbre en arrêtant de savoir tout ce que l’on sait, et là cette joie est carrément palpable... »

- « Dans ces belles forêts jardinées, là on a des situations familiales, des familles d’arbres qui vivent ensemble, des arrières grands parents jusqu’aux tout-petits et on exploite ces forêts. C’est une gestion forestière où on prélève les arbres qui sont mûrs mais pas tous, en laisse les patriarches, la suite est dynamique, les jeunes ont la joie de pousser, il y a l’entraide beaucoup plus que la concurrence, et ça dégage autre chose comme atmosphère.»


Les capacités de guérison des arbres :


Les maîtres taoïstes ont observé que les arbres sont des plantes extrêmement puissantes. Non seulement ils peuvent absorber le dioxyde de carbone et le transformer en oxygène, mais ils peuvent aussi absorber des forces négatives et les transformer en bonne énergie. Les arbres s'enracinent fortement avec la Terre, et plus l'arbre est enraciné, plus il peut s'étendre vers le ciel. Les arbres restent très immobiles, absorbant l'énergie de la Terre et la force universelle des cieux. Les arbres et toutes les plantes ont la capacité d'absorber la lumière des énergies et de la transformer en nourriture. En fait, ils dépendent de la lumière pour la plupart de leurs aliments, tandis que l'eau et les minéraux de la terre représentent environ 30% de leur apport nutritionnel. Les arbres sont capables de vivre très longtemps.


Absorber l'énergie de la terre :

1. Créer de la chaleur dans le nombril et amener l'énergie jusqu'à la couronne.

2. Projeter le Chi dans la partie supérieure du tronc de l'arbre. Entrez dans l'arbre et sentez que vous avez un lien avec lui.

3. Au cours de ce processus, vous pouvez vous éloigner de l'arbre (de dix à trente pieds). Au fur et à mesure de votre pratique, vous pouvez facilement projeter votre énergie de très loin dans l'arbre. Laissez l'arbre absorber votre énergie négative ou malade. L'énergie que vous recevrez en retour sera équilibrée.

4. Laissez votre énergie descendre le long du tronc de l'arbre jusqu'à ses racines et à la Terre. Laissez l'énergie de la Terre purifier votre énergie. Faites remonter cette énergie combinée par la plante de vos pieds jusqu'au périnée, puis par les canaux de poussée, ou par le canal du gouverneur qui remonte la colonne vertébrale. Laissez l'énergie remonter jusqu'à la couronne et la projeter à nouveau vers l'extérieur. Répétez le processus neuf, dix-huit ou trente-six fois. Plus vous répétez le processus, plus votre énergie s'affine et augmente. Vous remarquerez que les canaux de poussée et l'orbite microcosmique sont plus propres et plus brillants. Une fois que vous avez établi une bonne connexion avec l'arbre, vous pouvez envoyer votre énergie malade à l'arbre de loin pour raffiner votre énergie ou améliorer votre santé.

5. Méditer en étant assis sous un arbre Une fois que vous avez développé la capacité de sentir le Chi de l'arbre, vous pouvez vous asseoir sous l'arbre et méditer. Aspirez l'énergie de l'arbre en vous à travers les points de stations de l'orbite microcosmique". de Mantak Chia

La Kabbale représente l'homme et l'univers dans une structure arborescente appelée "Arbre des Sephiroth". Le but est de montrer le parallèle entre la structure verticale de l'homme, de l'arbre et du symbole de l'Axe comme colonne vertébrale, tronc ou pilier de la conscience. Voici ma représentation de l'arbre de vie réalisée le 09/11/2014 :

L'ordre des sephiroth montre que l'Arbre est en fait inversé : la première sephirah, associée à la racine de l'Arbre, est située en haut tandis que la dixième sephirah, liée à la cime, se trouve en bas. La numération des sentiers correspond aux étapes de construction de l'Arbre. Elle schématise les ajustements et les équilibrages nécessaires au déploiement complet de l'Arbre.

Le symbolisme du corps humain par Annick de Souzenelle

Dans la mythologie nordique, L'arbre Yggdrasil est au centre de la cosmogonie. Autour de lui s'articulent les Neuf Mondes décrits dans les légendes ancestrales des peuples du Nord.

La symbolique des arbres : Texte de Pierre-Émile Rocray, ingénieur forestier et responsable de la Maison de l'arbre du Jardin botanique de Montréal Communication présentée en février 1997 dans le cadre des déjeuners-causeries de la Société de l'arbre du Québec

Je déconstruis la spiritualité de la matrice falsifiée involutive : " Je bois mon eau intérieure, je mange mon feu intérieur, je respire mon air intérieur, je brille de ma lumière intérieure, je vibre de mon énergie intérieure, je vis pour moi-même" selon la loi de la nature.


RIEN DANS LA NATURE NE VIT POUR LUI-MÊME LES RIVIÈRE NE BOIVENT PAS LEUR EAU. LES ARBRES NE MANGENT PAS LEURS PROPRES FRUITS. LE SOLEIL NE BRILLE PAS POUR LUI-MÊME. LE PARFUM D’UNE FLEURE N’EST PAS POUR ELLE-MÊME. VIVRE LES UNS POUR LES AUTRES EST LA LOI DE LA NATURE.

> je ne suis pas étonnée que cette phrase dogmatique soit reprise par le pape François.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur. Merci.

15 vues0 commentaire