Catalyseur

Mis à jour : juil. 23

Bonjour XYz,


Ton prénom m’accompagne depuis ma petite enfance puisque c’est le prénom de ma cousine.


Je n’ai pas décidé de t’écrire, je le fais malgré moi. Comme la pensée est insistante, je la laisse me guider sans plus résister. Depuis quelques mois, je n’ai plus le choix. Je suis dépossédée de mon libre arbitre. Je lâche prise. Je suis télécommandée par la Source.


Je n’ai rien demandé. Je ne sais pas si tu me crois, mais c’est la vérité.

Tu comprendras à la fin de ma lettre pourquoi je t’écris.


Est-ce que tu as déjà entendu parler des flammes jumelles ? Si tu ne connais pas, je vais tout t’expliquer maintenant, à ma manière à moi, unique et incomparable.


Je n’avais jamais entendu parler de ce processus de transmutation avant de l’expérimenter (pour ne pas dire le subir). J’ai été forcée de m’informer à ce sujet pour comprendre ce qu’il m’arrivait et surtout pour trouver le chemin de la libération. Je me suis beaucoup perdue sur ce chemin, car il existe un business qui se nourrit de la souffrance des flammes, et qui l’alimente pour faire du profit.


J’ai souffert comme je n’ai jamais souffert de ma vie entière. Je me suis déchirée de partout, petit bout par petit bout et j’ai fini en miette, en poussière et puis je me suis distillée jusqu’à la consistance la plus éthérée qui soit. Je ne sais pas s’il reste encore des parties de moi d’avant, quelque part, dispersées dans le néant ?


Le processus s’est enclenché à la reconnexion avec mon jumeau yin, fin octobre 2019. Depuis lors, je suis devenue une spécialiste de la Source. La dualité de l’énergie magnétique à l’origine de toute la création. Je ne connaissais rien du monde invisible de la Source et pourtant nous sommes créés à son image. La Source divise l’unité bipolaire en deux nouvelles unités qu’elle maintient à distance pour les empêcher de refusionner. C’est comme ça que l’évolution évolue. De la prison de la densité (matière yang tellurique) à la liberté de la subtilité (esprit yin cosmique). Malgré l'attraction très forte, les deux nouvelles unités sont maintenues à distance, le temps d’équilibrer leurs polarités respectives, indépendamment l’une de l’autre.


J’ai souffert jusqu’au switch. Il m’aura fallu un an et demi pour faire toutes mes libérations. Pour libérer mes mémoires cellulaires astralisées par l’endoctrinement abrahamique, transmis par l’inconscient collectif et le transgénérationnel. « Tu seras en couple quand tu seras complète et puissante » et moi je pensais que c’était l’inverse : « Tu seras complète et puissance quand tu seras en couple ». J’ai dû briser le mythe du couple astralisé.


L’astral c’est le monde invisible de la matrice falsifiée involutive. La secte abrahamique a falsifié l’esprit pour falsifier la matière par l’endoctrinement de fausses croyances qui nous ont empêchés de vibrer à la fréquence originelle. Falsifier l’esprit par la culpabilité pour falsifier la matière par le sacrifice. C’est comme ça qu’on fabrique des esclaves. Et comme on vit ce que l’on vibre, cela fait 4 millénaires que l’humanité se reproduit selon les règles du couple astralisé, pour engendrer une humanité servile. Tout cela pour la conquête de l’or, mais ça c’est une autre histoire. En attendant les humains sont maintenus dans des rapports intéressés parce qu’ils sont convaincus qu’ils ont besoin de l’autre et des autres pour être complets et puissants. Les uns utilisent les autres pour faire leur complétude et leur puissance donc toute la société est organisée par des rapports de force et de domination. Dépendants les uns des autres dans des rapports énergivores.


Pour en revenir au processus flammes jumelles, au moment de la reconnexion avec mon jumeau, l’unité bipolaire qui nous est commune à tous les deux a revécu la SÉPARATION originelle. C’est une déchirure de l’âme. Ça fait vraiment très mal à l’âme. Tu rencontres celui que tu attends depuis toujours et quasiment instantanément tu en es séparée sans raison, sans explication. Juste à cause de tensions énergétiques. Forcément ! Ce qui sépare, c’est la décharge de yang répulsif pour faire la séparation originelle, mais on ne sait pas ce qu’il se passe à ce moment-là, parce qu’on ne se rend pas compte des phénomènes énergétiques invisibles. On ne sait pas que l’on vibre malgré nous. On n’a pas conscience que ce que l’on dégage repousse l’autre.


Commence alors un combat interne entre - nos mémoires cellulaires qui vibrent à la fréquence originelle, celles qui nous mènent à la reconnexion qui enclenche le processus de transmutation et qui nous mènent à la souveraineté individuelle, sur notre chemin de vie individuel, - et nos mémoires cellulaires astralisées, celles qui nous empêchent de transmuter et nous maintiennent esclaves, en mission de vie humanitaire sacrificielle.

On a en nous notre guide et notre sauveur, mais également notre bourreau. Nous sommes à la fois notre meilleur ami et notre pire ennemi. On est guidé par nos mémoires cellulaires qui vibrent à la fréquence d’origine mais en même temps empêché par nos mémoires cellulaires astralisées par la programmation falsifiée. On est guidé vers la libération mais on doit faire face à l’auto-punition, l’auto-flagellation, l’auto-culpabilisation, l’auto-persécution psychique, c’est un combat interne d’une souffrance intense qui ressemble très fort à de la démence, de la dissociation, de l’hystérie. Je ne souhaite ça à personne, même si je le souhaite à tout le monde. C’est paradoxal. Je souhaite à tout le monde de transmuter car cela mène de l’esclavagisme à la souveraineté, mais c’est cher payé la liberté.


La séparation originelle, c’est le yang puissant qui expulse le yin. Grâce à une décharge de yang répulsif qui maintient les jumeaux à distance pour les empêcher de refusionner. Un yang puissant c’est une femme autonome, indépendante, libre, qui a fait sa sécurité matérielle et financière toute seule et sa décharge de yang répulsif c’est quand elle dit à son jumeau : je n’ai pas besoin de toi pour me sécuriser, tu ne vas pas pouvoir m’utiliser pour faire ta puissance. Cela fait 4 millénaires qu’on empêche le processus flammes jumelles en empêchant la femme d’être un yang puissant.


4 millénaires d’endoctrinement, où on fait passer la femme pour le sexe faible alors que c’est elle le yang puissant. Et maintenant que le yang s’émancipe de l’endoctrinement, ils s’en prennent à la glande pinéale en la calcifiant (fluor, alu, glyphosate mixé aux ondes nocives). La glande pinéale est le centre électromagnétique du corps humain qui régit la sexualité, elle est remplie de petits cristaux comme une antenne radio. C’est elle qui envoie le signale télépathique pour la reconnexion. Contrôler la glande pinéale c’est contrôler la sexualité et le mode de reproduction, c’est contrôler la quantité au détriment de la qualité.

« Reproduisez-vous en quantité d’esclaves pour la conquête de l’or » au lieu de « reproduisez-vous en qualité d’êtres souverains, pour la pérennité de l’espèce ».


La blessure originelle, c’est le yang puissant qui se sent incomplet sans son yin d’origine parce qu’il se sent abandonné de celui qu’il rejette, et le yin complet qui se sent impuissant face à son yang d’origine, souffre donc d’impuissance. Mais ces blessures sont temporaires (illusoires) car après le processus de transmutation, le yin et le yang sont complets et puissants indépendamment l’un de l’autre. Et donc ils sont prêts à être mis en couple. Les jumeaux sont faits l’un pour l’autre, ils ont les mêmes goûts, les mêmes rêves, les mêmes valeurs, ils sont exactement au même stade d’évolution, ils ont le même programme, le programme de leur âme commune.


Le duo est en réalité un double duo. La femme est yang cosmique et yin terrestre et l'homme est yin cosmique yang terrestre. La partie cosmique ne doit pas fusionner, les esprits sont distincts et la partie terrestre est prévue pour s’accoupler. C’est comme ça que la Source évolue de manière pérenne. La Source évolue vers la subtilité, mais si elle ne faisait que subtiliser tout serait volatile et éthéré, et il n’y aurait bientôt plus rien à subtiliser. Donc la Source subtilise et simultanément elle crée de la matière à subtiliser. La partie cosmique du duo est prévue pour évoluer vers le but et la partie terrestre du duo est prévue pour perpétuer l’évolution. La partie cosmique du duo, c’est l’amour du but, c’est l’attraction pour le système stable, harmonieux et pérenne (l’orbite dans le cosmos) et la partie terrestre, c’est la conscience du but (l’instinct maternel), la conscience des moyens à mettre en place pour s’assure que le système créé par le duo cosmique soit auto-entretenu et donc perpétuer l’évolution.


Le yang c’est FAIRE l’expulsion, c’est la polarité active et le yin c’est ÊTRE expulsé, c’est la polarité passive.


Le yang souffre du manque. Il vibre le manque et donc il vit le manque. Puisque l’on vit ce que l’on vibre. Pour sortir de la spirale du manque, il faut vibrer la complétude et pour ça il faut se libérer de toutes les fausses croyances qui enferment dans la certitude que j’ai besoin de l’autre pour être complète (briser le mythe du couple astralisé). Toutes les libérations permettent de vibrer à sa juste fréquence. Et quand on vibre juste, tout s’ajuste et la vie coule de Source, on est placé à sa juste place sur son chemin de vie individuel. Quand on vibre juste, la vie s’ajuste on n’a plus de soucis, plus de douleur, plus de tracas, plus de relation toxique, on n’est plus obligé de trop faire un trop plein de yang pour solutionner tous les problèmes et automatiquement on se libère du temps pour être sa part de yin. Et c’est ça la descente de yin pour la complétude du yang, c’est quand la vie s’ajuste à sa juste vibration et qu’elle lui permet d’arrêter de trop faire pour se libérer du temps pour pouvoir enfin être.


La femme doit se sentir complète à elle tout seule, elle ne peut pas utiliser l’homme (son yin d’origine) pour se sentir complète et l’homme doit faire sa puissance tout seul, il ne peut pas utiliser la femme (son yang d’origine) pour faire sa puissance. Le yang doit cesser de trop faire, cesser de faire son trop plein de yang et le yin doit cesser de trop être, cesser d’être son trop plein de yin. En résumer, le processus alchimique de transmutation c’est LE YANG QUI DOIT ÊTRE SON FAIRE ET LE YIN QUI DOIT FAIRE SON ÊTRE. Un yin qui vibre l’impuissance vit l’impuissance et donc il n’a pas d’autre choix que de se contenter d’être dans l’instant présent. Un yin qui n’a pas encore transmuté, n’a pas la sensation d’être réel, il ne s’est pas encore incarné dans la matière. Il n’y a que l’impulsion de la reconnexion avec son yang d’origine qui va pousser un yin à s’incarner, à FAIRE son ÊTRE.


Je suis yang et S. est mon jumeau Yin.

Le yin (donc l’homme) est l’AMOUR du but (l’évolution vers le système stable, harmonieux et pérenne) et le yang est la CONSCIENCE du but (la conscience des moyens à mettre en place pour perpétuer l’évolution). Je suis consciente de tout, souffrante et prisonnière de l’intemporalité. Et S. est un amnésique heureux, prisonnier de l’instant présent. Le yang a la conscience de la nature du lien flammes jumelles, mais malheureusement le yin ne se rend compte de rien.


Puis vient le switch, quand la femme puissante s’est libérée de toutes les fausses croyances qui lui faisaient vibrer le manque et donc vivre le manque, elle peut enfin vibrer la complétude et faire descendre son propre yin cosmique par appel magnétique. Quand elle a fait descendre son propre yin, elle ne souffre (presque) plus du manque de son yin d’origine. Elle ne décharge plus de yang répulsif puisqu’elle n’a plus besoin de maintenir son yin d’origine a distance pour l’empêcher de refusionner. Donc quand la femme arrête de faire son trop plein de faire et expérimente la souveraineté de son être, elle fait sa part de passivité dans l’instant présent. Bref, quand le yang ne décharge plus de yang répulsif, la sensation d’impuissance s’estompe du côté du yin. Et quand le yang arrête de trop faire et surtout faire à la place du yin, il y a le switch.


Alors l’homme peut commencer à faire son yang, sans se servir de son yang d’origine. Comment l’homme peut-il faire sa puissance sans utiliser la femme ? Je n’expérimente pas cette partie du processus, donc je ne peux pas répondre à cette question. Ce que je sais, c’est qu’il va devoir descendre son être dans la matière. On ne reçoit pas sa puissance. La puissance se prend dans l’action dans la matière, dans le concret, dans le réel. La Source n’autorise plus le yin cosmique à se contenter d’être, il va être poussé à faire, mais je ne sais pas comment. Mettre sa montre, ses chaussures et faire ses lacets ? (cf:F.Larin) Les jumeaux yin éveillés témoignent d’entraves dans la matérialité qui les obligent à faire et à s’engager dans la matière. Pendant le processus de transmutation, visiblement le yin (majoritairement des hommes) rencontre beaucoup de souffrances physiques et de pertes matérielles, contrairement au yang qui a souffert dans sa psyché, d’une torture mentale sans commune mesure.


Le yin s’éveille à la nature du lien en fin de parcours, quand il a transmuté, quand l’amour yin a pris la conscience du yang.


Il est impossible de sortir d’un parcours de flammes jumelles. C’est Mektoub. C’est une fatalité, une destinée. Il n’y a pas d’échappatoire. Nous sommes prisonniers d’un processus qui nous rend libres. Nous sommes prisonniers de la Source qui nous libère de l’astral. C’est paradoxal.

Il y a très peu de flammes jumelles réunies. Il est possible que le processus n’aboutisse qu’à la prochaine incarnation (???)


Je suis sensée être heureuse et reconnaissante pour toutes mes libérations, je ne souffre presque plus du manque car je suis au stade de l’intégration de la descente de mon propre yin cosmique, je dois apprivoiser mon ÊTRE et je n'ai rien à faire d'autre qu'être moi pour moi avec moi. C’est très dur de ne rien faire quand tout va bien. Je dois surmonter ce vide existentiel car je dois continuer à vivre sans mon autre qui existe dans mon absolu depuis toujours. Le temps s’écoule tellement lentement, que je suis forcée d’apprécier l’instant présent sans rien attendre.


Je suis sensée être heureuse alors que je ne sais pas quand mon jumeau yin fera (ou pas?) sa puissance dans cette incarnation et je suis condamnée à vivre avec les réminiscences d’un manque créé par une illusion tellement réelle, et qui prend tellement de temps à se dissiper, que je ne sais pas si j’aurai assez de ma vie pour arriver à l’oublier.


Je n’ai rien demandé, la Source m’a forcé à transmuter, j’ai vécu les jours les plus tristes de toute ma vie, j’ai pleuré sans fin des jours entiers et je devais m’occuper de mon petit garçon pendant tout ce temps. Pourquoi cela m’est arrivé à moi ? Je ne sais pas si je me préfère avant ou maintenant ? Avant j’avais ce feu de l’action en moi qui me poussait à faire pour mettre en place les conditions favorables pour accueillir un couple d’alter égos et maintenant que j’ai reçu ce gros seau d’eau de yin cosmique sur la tête, je me sens éteinte. Je ne souhaite ça à personne. Tout le monde fantasme sur le concept flammes jumelles, mais c’est un cauchemar de traverser ce tunnel de la mort. Ok je suis sortie vivante et libérée de toutes mes fausses croyances, mais je crois que j’aurais préféré continuer à vivre avec mes illusions. Ce processus m’a volé mon plus beau rêve d’enfance. La seule satisfaction que j’ai, c’est la fierté d’être sortie vivante, puissante et complète à moi toute seule, souveraine, mais seule, tellement seule, même si je suis bien entourée, même si j'ai des gens formidables autour de moi. Je sais que vibrer juste me fait vivre ce qu’il y a de plus juste à vivre pour moi, mais je trouve cela assez injuste que ce qu’il y ait de plus juste à vivre pour moi (pour l'instant) soit encore et toujours la solitude et le célibat, que je connais depuis 15 ans déjà. J’espère que maintenant que je ne vibre plus le manque mais seulement la réminiscence du manque, la Source va bientôt mettre un peu d’amour sur mon chemin, car j’en ai vraiment besoin.


S. m’a accompagnée au quotidien pendant tout mon processus de transmutation. Il a lu mes centaines de messages plus fous les uns que les autres. Il ne m’écrivait pas spontanément, mais il répondait à mes questions de manière succincte. Je ne comprends même pas comment il a eu la patience de me lire pendant 1 an et demi ? Il ne voulait pas me revoir mais il ne voulait pas non plus couper le contact. Jusqu’au jour (mi-mars 2021) où il m’a parlé d’une « copine » alors je l’ai forcé à me bloquer. Je n’ai pas accepté qu’il continue à lire mes messages d’amour et liker mes vidéos intimes dans le dos de sa copine. Je ne voulais pas couper sous l'influence d'une pulsion astralisée, alors j'ai trouvé un moyen de lui faire parvenir mes excuses, sans que le contact soit rétabli pour autant.


J’ai 45 ans, je suis trop vieille pour mon jumeau, je ne comprends pas pourquoi la Source fait si mal les choses. Il n’a pas d’enfant, moi j’ai un fils. Je lui souhaite que ça marche avec sa copine et qu’il puisse être père. Mais de mon côté, je ne vois pas comment je vais faire pour remplacer l’irremplaçable ? C’est une bataille au quotidien pour être dans l’acceptation que TOUT EST BIEN. Et avoir confiance aveugle en la Source.