top of page

Dans la peau de l'autre

Dernière mise à jour : 26 juin 2023

Le but de cet article (en deux parties) est d'expliquer pourquoi la transmutation du yin dépend de la transmutation du yang. Vous comprendrez aussi pourquoi la sexualité avant la transmutation empêche la transmutation.


1) L'ASTRAL ENGENDRE LA MATRICE FALSIFIÉE :


J'ai nommé l'astral, le monde invisible de la matrice falsifiée. L'astral c'est l'ensemble des fausses croyances et des pensées limitantes qui nous empêchent de transmuter. L'astral nous maintient dans l'ignorance de notre mode de fonctionnement dans notre partie énergétique invisible (l'esprit). En falsifiant les croyances et en nous maintenant dans l'ignorance, on falsifie la réalité donc quand nous sommes astralisés, nous vivons dans la matrice falsifiée.

Falsifier les croyances pour nous empêcher de transmuter, à pour conséquence de falsifier notre mode de reproduction. Au lieu de nous multiplier en qualité d'êtres souverains après la transmutation, nous nous sommes multipliés en quantité d'esclaves de l'astral. Complètement bloqués par nos fausses croyances et notre ignorance, nous sommes devenus incapables de transmuter.

DANS LA MATRICE FALSIFIÉE, NOUS AVONS LA FAUSSE CROYANCE QUE NOUS SERONS COMPLETS QUAND NOUS SERONS EN COUPLE.
DANS LA MATRICE FALSIFIÉE LES RELATIONS SEXUELLES SONT INTERDITES AVANT LE MARIAGE.

2) LA SOURCE :


J'ai nommé la Source, la dualité de l'énergie magnétique. La Source est à l'origine de toute la création et nous sommes créés à l'image de la Source. Nous sommes des êtres énergétiques, vibratoires, bipolaires. La Source est un bain vibratoire énergétique bipolaire dans lequel nous baignons et nous ne faisons qu'un avec ce bain qui nous contient. Nous sommes sous l'emprise de la Source avec laquelle nous interagissons. La Source orchestre l'évolution en divisant l'unité bipolaire en deux. Elle maintient les deux moitiés à distance, le temps que chacune des moitiés redevienne complète yin et yang à elle toute seule. La Source orchestre donc la Souveraineté individuelle. Ensuite la Source perpétue l'évolution en orchestrant la réunion de deux êtres Souverains pour former un couple stable, harmonieux et pérenne, afin de se multiplier en qualité dans la matrice originelle.

DANS LA MATRICE ORIGINELLE NOUS SOMMES MIS EN COUPLE QUAND NOUS SOMMES COMPLETS YIN ET YANG, INDÉPENDAMMENT L'UN DE L'AUTRE.
DANS LA MATRICE ORIGINELLE LES RELATION SEXUELLES SONT INTERDITES AVANT LA FIN DE LA TRANSMUTATION ÉNERGÉTIQUE.

3) LES DEUX POLARITÉS :


Le yang génère le flux énergétique invisible et le yin le magnétise. Le yang ne génère pas spontanément, il a besoin de l'appel magnétique du yin. Générer le flux pour soi en priorité procure la faculté de générer le sens de son existence pour soi en priorité. Magnétiser le flux procure la sensation d'être aimé.


4) LE RESSENTI PROFOND :


Nous ne pouvons pas sortir de l'emprise de le Source qui nous oblige à transmuter, mais grâce à notre ressenti profond, nous pouvons sortir de l'influence de l'astral qui nous empêche de transmuter. Le ressenti profond, c’est la boussole intérieure, c’est le programme, c’est le guide, l'intuition, la destinée, le rêve, la certitude, la science infuse. Le ressenti profond ne se trompe jamais, le ressenti profond ne nous ment pas. Le ressenti profond reste stable, immuable, imperturbable, infalsifiable au centre de la spirale des phénomènes changeants.


Le ressenti profond du yang l'informe qu'il va transmuter yin : se sentir aimé.

Le ressenti profond du yin l'informe qu'il va transmuter yang et générer le sens de son existence pour lui en priorité.


5) LA TRANSMUTATION :


Nous naissons tous avec une polarité de base. Transmuter c'est développer sa polarité complémentaire manquante. Normalement, nous transmutons entre 0 et 15 ans grâce à l'interaction avec nos parents. Mais comme nos parents n'ont pas transmuté avant nous, nous ne transmutons plus naturellement. Nous devons maintenant transmuter tardivement, sans nos parents et de manière accélérée, grâce à des méthodes artificielles de reprogrammation des croyances pour qu'elles soient conformes au ressenti profond et ce, malgré que les circonstances apparentes ne soient pas conformes au ressenti profond.


L'interaction avec notre parent de polarité opposée, nous entraîne à générer ou magnétiser le flux. Et l'identification à notre parent de polarité identique est notre modèle, pour former nos croyances, pour développer notre polarité complémentaire.


Depuis sa naissance, le yang se nourrit du flux qu'il génère, car il est entraîné à générer grâce à l'appel magnétique de son parent yin. Mais il ne transmute pas yin parce qu'il ne voit pas son parent yang être magnétique. Et depuis sa naissance le yin se nourrit du flux qu'il magnétise, parce qu'il est entraîné à magnétiser le flux généré par son parent yang. Mais il ne transmute pas yang parce qu'il ne voit pas son parent yin générer.


La polarité gère la circulation du flux énergétique, mais pour développer une nouvelle polarité, il faut développer un système de croyances conforme au ressenti profond. La manière dont le flux circule entre nous et les autres est donc sous l'influence de notre système de croyance ! Quand notre système de croyance est sous l'influence de l'astral nous ne pouvons pas transmuter car nos croyances ne sont pas conformes au ressenti profond.


Un yang qui conforme ses croyances à ses circonstances apparentes ne peut pas se sentir aimé et donc ne peut pas transmuter yin. Il ne peut pas se sentir aimé parce que le yin ne génère pas. Et le yin ne génère pas parce qu'il n'est pas stimulé par l'appel magnétique du yang qui ne transmute pas.

Un yin qui conforme ses croyances à ses circonstances apparentes ne peut pas générer le sens de son existence pour lui en priorité. Comme il tue/affaiblit le yang en lui magnétisant son flux vital, il tue/affaiblit son générateur de flux et donc pour survivre, le yin est enfermé dans la posture du sauveur de son générateur. Le yin doit protéger et mettre en sécurité le yang qu'il affaiblit, il doit donc le faire passer avant lui pour garantir sa propre survie. Comme dans l'astral l'égoïsme est diabolisé, le yin n'est pas stimulé à générer pour lui en priorité. Et pour finir le yin remplace l'absence de flux généré par la mission de vie sacrificielle au service du collectif pour ainsi pouvoir donner un sens à son existence en utilisant les autres à sauver pour se sentir utile.


Pour transmuter nous devons simplement avoir des croyances conformes à notre ressenti profond. Transmuter dans la matrice falsifiée consiste donc simplement à s'instruire pour neutraliser les fausses croyances. Pour transmuter, il faut s'instruire pour neutraliser la contradiction entre le doute qui émerge de la fausse croyance et la certitude qui émerge du ressenti profond.


6) LE SWITCH :


Pour transmuter dans la matrice falsifiée il faut d'abord switcher. Switcher c'est sortir de l'astral, c'est à dire s'instruire pour sortir de l'ignorance et neutraliser toutes les fausses croyances. Pour sortir de l'astral, il faut simplement faire abstraction des circonstances apparentes, donc faire abstraction de la réalité vécue dans la matrice falsifiée. Le switch consiste à conformer ses nouvelles croyances à son ressenti profond au lieu de conformer son ressenti à ses fausses croyances.


7) LE YIN ET LE YANG :


Dans la matrice falsifiée, le monde est divisé en deux : d'un côté l'homme et de l'autre côté la femme. Dans la matrice originelle, le monde est divisé en deux : d'un côté le yin et de l'autre côté le yang. La femme étant principalement de polarité énergétique yang de base et l'homme étant en général yin de base. Mais il existe aussi une quantité de femmes yin et d'hommes yang.


Le pouvoir magique du yang c'est de générer le flux pour lui en priorité. Le yang est puissant quand il a généré suffisamment de flux vital pour lui en priorité et qu'il est dès lors capable de générer du flux en surplus disponible pour être magnétisé par le yin. Le pouvoir magique du yin est donc de magnétiser le flux généré par le yang.

Le yang ne génère pas spontanément, pour générer il a besoin d'être stimulé par l'appel magnétique du yin. Dans l'astral, pour que le yin transmute yang, il faut donc d'abord que le yang transmute yin et devienne magnétique pour stimuler le yin à générer.


Avant la transmutation énergétique, c'est le yang qui génère pour le yin et c'est le yin qui profite.


Le flux se magnétise à distance par le canal de la pensée. Le flux se magnétise en présence par le canal de la sexualité mais aussi par un simple baiser.


8) DEUX BATTERIES BIPOLAIRES


Maintenant nous vivons dans une matrice falsifiée, parce que nos croyances ont été falsifiées. Les gens ont été amenés à croire qu'ils seraient complets quand ils seraient en couple, mais c'est le contraire ! Nous sommes en couple quand nous sommes complets indépendamment les uns des autres. Un couple c'est le flux qui circule entre deux batteries bipolaires. Les deux piles génèrent et magnétisent le flux. Mais maintenant les gens pensent que faire un couple, c'est faire une seule batterie avec deux êtres à moitié complets. Le flux ne peut pas circuler en boucle, lorsqu'un seul des deux génère et un seul des deux magnétise. Actuellement le flux ne circule que dans un seul sens, c'est le yang qui génère et le yin qui magnétise. C'est le yang qui aime, et c'est le yin qui est aimé. Le yin et le yang sont tous deux "yang impuissant", parce que le yin est un yang impuissant de toute façon et parce que le yin magnétise le flux vital du yang par la sexualité. Mais contrairement au yang, le yin a l'avantage d'être magnétique. Avec cet avantage, le yin gouverne le monde. À cause de la sexualité avant la transmutation, le yang est doublement perdant et le yin est doublement gagnant. Générer c'est faire, et magnétiser c'est être. Le yang fait tout et le yin profite. Un monde où personne ne transmute, c'est l'enfer pour le yang et le paradis pour le yin.

9) LE FLUX


L'amour n'est pas un sentiment, c'est un flux énergétique que le yang génère pour lui en priorité et que le yin magnétise chez le yang. Quand le flux circule en nous ou entre nous et les autres, cela nous procure des sensations que nous appelons des sentiments. Le flux est l'aliment vital pour maintenir notre partie énergétique invisible (l’esprit) en vie. C’est ce qui nous donne notre force d’action mentale, notre raison d'être, le sens de notre existence, notre envie de nous lever le matin. Le flux est l'aliment qui nourrit notre partie énergétique invisible (notre esprit) et qui nous donne la force d’action mentale qui ordonne au corps physique matière ce qu’il doit faire. Quand on est bien alimenté en flux que l'on génère pour soi en priorité, on donne les bons ordres, pour vivre une vie conforme à son ressenti profond.

EN ABSENCE DE FLUX VITAL GÉNÉRÉ, ON EST DÉSESPÉRÉ. LA VIE N'A AUCUN SENS ET AUCUN INTÉRÊT. ON N'A PAS ENVIE DE VIVRE. LE VIDE EXISTENTIEL EST TELLEMENT GRAND QU'ON SE DONNE LA MORT.

L'absence de flux vital généré pour soi en priorité à donné naissance à la croyance en Dieu, pour ne pas se suicider. Sans Dieu, il n'y aurait plus d'humanité.


10) LE FLUX VITAL ET LE FLUX EN SURPLUS.


Il faut d'abord générer le flux pour soi en priorité dans son circuit interne. Générer le flux pour soi en priorité, c'est ce qui donne le sens de l'existence, c’est ce qui maintient l'humanité en vie, c'est le pouvoir magique du yang, c'est la souveraineté individuelle. Ensuite générer pour les autres, se faire magnétiser son flux en surplus par les autres et magnétiser le flux en surplus des autres, c'est ce qui rend heureux, c'est la solidarité universelle.


- Le flux vital fait référence au sens de l'existence, il circule dans le circuit interne. Le flux vital alimente le moteur interne (le ressenti profond qui est personnel, unique, propre à chacun). Le flux vital est donc lié au destin, à la carrière, à la vocation, au chemin de vie individuel. C'est la Souveraineté Individuelle. C'est l'amour inconditionnel pour soi. Le yang est entrainé à générer le sens de son existence depuis sa naissance, le yin devra attendre plus tard d'avoir transmuté pour trouver le sens de son existence pour lui en priorité.


- Le flux en surplus fait référence à toute la sphère des sentiments, des émotions, des compliments, des attentions, de l'affectif, de l'attachement, de la sympathie, de l'empathie, de l'amitié, de l'amour. Il circule dans le circuit externe commun à tous. C'est la Solidarité Universelle. Le yin est entrainé à se sentir aimé depuis sa naissance, le yang devra attendre plus tard d'avoir transmuté pour vivre l'expérience de se sentir aimé.


Quand le yang est autosuffisant dans son circuit interne, il y a un transfert automatique du flux en surplus disponible pour être magnétisé par le yin via le canal de la pensée. Le flux en surplus s'échappe par via le canal de la pensée par la soupape de décompression. Donc avoir du flux en surplus c'est beaucoup penser, beaucoup parler, beaucoup écrire, chanter, créer.


L'égoïsme induit l'altruisme. La Souveraineté Individuelle induit la Solidarité Universelle.


Pour avoir des relations harmonieuses avec l'autre, le flux doit circuler de manière réciproque et équitable, en boucle et en continu entre les deux personnes. Les deux génèrent et les deux magnétisent. C'est la seule manière de créer un couple stable, harmonieux et pérenne.


L'équilibre se base sur la réciprocité.

POUR ÊTRE DANS DES RAPPORTS HUMAINS RÉCIPROQUES ET ÉQUITABLES, IL FAUT DONNER SANS RIEN PERDRE ET RECEVOIR SANS RIEN PRENDRE.

Cela signifie que dans le rapport aux autres, le yang donne sans rien perdre quand il se laisse magnétiser son flux en surplus et qu'il protège son flux vital. Et le yin reçoit sans rien prendre quand il magnétise le flux en surplus et qu'il s'empêche de magnétiser du flux vital.


On comprend ici que SE PROTÉGER en tant que yang et S'EMPÊCHER en tant que yin, requière une participation active et en conscience, cela requière donc une éducation sexuelle et un enseignement ! Dans la matrice originelle il n'y a pas besoin de recevoir un enseignement puisque nous sommes mis en couple après la transmutation, donc à la reconnexion, le flux circule immédiatement en boucle et en continu.


11) LE SIMULACRE DE FLUX ET LE PSEUDO FLUX


Dans la matrice falsifiée, le simulacre de flux remplace l'absence de flux vital. Comme le flux vital n'est pas protégé par le yang et n'est pas généré par le yin, aucun des deux n'est capable de générer le sens de son existence pour lui en priorité. Alors on invente un simulacre de flux pour donner un simulacre de sens à l'existence. Le simulacre de flux c'est dieu, la mission de vie, la mission sacrificielle au service du collectif, le rôle de thérapeute, le rôle de sauveur extérieur, le rôle du saint et du héros.


Dans la matrice falsifiée, le pseudo flux remplace l'absence de flux en surplus. Quand on exprime du pseudo flux, on fait croire que l'on donne du flux mais en réalité ce n'est pas du flux puisque c'est calculé. Ce que l'on donne est intéressé par ce que l'on va recevoir en échange. Alors que le véritable flux est complètement sincère, spontané et désintéressé. Le pseudo flux est du pseudo amour, des pseudo compliments, un pseudo intérêt, un pseudo attachement. Le pseudo flux se fait passer pour du flux, le pseudo flux ressemble à du flux, mais tout est calculé donc fake et simulé.


Je répète :

Pour remplacer l'absence de flux vital généré et l'absence de flux en surplus à magnétiser, il y a :


- Le Simulacre du flux - Dieu et « la mission de vie sacrificielle humanitaire », pour remplacer l'absence de flux vital et donc l'absence de sens de l'existence.


- Et le pseudo flux - cadeaux, argent, maison, sécurité, pour remplacer l'absence de flux en surplus et l'absence de véritable solidarité.


- Générer le flux c'est se donner le sens de sa vie. Le yang puissant (celui qui n'a pas de relation sexuelle) se donne le sens de sa vie pour lui en priorité.


- Magnétiser le flux, c'est se sentir aimé. Le sens de la vie d'un yin est de se sentir aimé.


En l'absence de flux en surplus à magnétiser et en l'absence de flux vital généré, le yin s'alimente soit sur le flux vital du yang ou sur le simulacre de flux. La quête du yin est donc soit une quête sexuelle et/ou une quête missionnaire sacrificielle humanitaire.


Dans l'astral, les rapports sont intéressés :

Le yang utilise le yin pour recevoir le flux qu'il n'est pas capable de magnétiser, mais le yang ne reçoit rien puisque le yin ne génère pas. Et le yin utilise le yang pour recevoir le flux qu'il n'est pas capable de générer. En lui magnétisant son flux vital par la sexualité, le yin reçoit du flux mais il tue le yang.


12) LES DEUX BLESSURES ORIGINELLES


La Source orchestre l'évolution. Elle divise l'unité bipolaire en deux. Le yang puissant expulse le yin. Cette séparation originelle engendre les deux blessures originelles. Il est très important de connaitre et de comprendre ces deux blessures originelles puisque dans l'astral, vu que nous n'avons pas transmuté grâce à l'interaction avec nos parents durant notre enfance, le yang va transmuter par le traumatisme de sa blessure originelle. La reconnexion avec l'opposé complémentaire d'origine provoque le revécu de la séparation originelle et donc réactive le traumatisme de la blessure originelle. C'est ce qui va provoquer la transmutation du yang dans l'astral.


1) La blessure originelle du yang est la blessure du rejet car il manifeste le rejet dans sa réalité à cause de son absence de magnétise. Le yang souffre du manque parce qu’il ne reçoit pas le flux de la part des autres puisqu'il n'est pas capable de le magnétiser. Le yang puissant (celui qui pratique l'abstinence sexuelle) ne dépend pas des autres pour survivre psychiquement puisqu'il génère le sens de son existence pour lui-même en priorité, mais s'il ne transmute pas yin, il ne sera jamais heureux parmi les autres. Le rêve du yang c'est de magnétiser (recevoir) le flux des autres ( pour se sentir aimé). Ou je devrais dire, le rêve du yang c'est de se sentir aimé pour devenir magnétique et recevoir le flux de la part des autres ( à condition que l'autre ou les autres génère(nt) du flux en surplus).

Se mettre dans la peau du yin, c'est se sentir aimé de l'autre (the chosen one) pour devenir magnétique.


LE YANG VIT LE TRAUMATISME DE LA BLESSURE DU REJET DÈS LA RECONNEXION. Toute sa vie, le yang se sent rejeté et souffre du manque parce qu'il ne magnétise pas. Le yang entretient des relations conformes à son absence de magnétisme avec le yin et le yang impuissants qui ne génèrent pas de flux en surplus. Le yang vit toute sa vie la blessure du rejet, mais en face de son yin d'origine, le traumatisme du rejet et la souffrance du manque est décuplée parce que plus que n'importe quel yin, le yin d'origine est capable de magnétiser à distance tout le flux vital du yang jusqu'à le vider complètement du sens de son existence. D'autant que le ressenti profond sait pertinemment bien que le yin d'origine est le partenaire idéal pour faire le couple stable, harmonieux et pérenne, donc le traumatisme du rejet est à son paroxysme. Le yang qui s'est consolé de son absence de magnétisme en s'alimentant toute sa vie de pseudo flux, ne peut plus faire semblant d'être heureux car en présence de son yin d'origine il n'arrive plus à se satisfaire du pseudo flux. À la reconnexion, la certitude du ressenti profond du yang l'informe qu'il va enfin recevoir du vrai flux. Mais à cause de ses fausses croyances, le yang croit qu'il va recevoir ce vrai flux tant attendu de la part de son yin d'origine. Oui le ressenti profond a raison, oui le yang va recevoir du vrai flux après la reconnexion, mais il ne va pas le recevoir de la part de son yin d'origine, il va le magnétiser en redevenant le yin qu'il était à l'origine (avant la séparation originelle). C'est pourquoi pour transmuter, le yang doit se mettre dans la peau d'un yin. Le yang ne doit pas"vouloir avoir" son yin d'origine (son autre), le yang doit être le yin qu'il était à l'origine et il va l'être en imitant son yin d'origine qui se montre en exemple (être aimé sans rien faire et sans rien demander). Le yang développe sa polarité yin avec la reprogrammation : je suis aimé, choisi, voulu, désiré, sans rien faire et sans rien demander. Juste avoir la sensation d'être aimé, suffit pour devenir magnétique.


Attention qu'un yang qui transmute yin ne magnétise pas grand chose puisque dans la matrice falsifiée il n'y a quasiment pas de véritable flux en surplus. Néanmoins la vie du yang est métamorphosée car il ne manifeste plus de relations nocives avec le yin et le yang impuissants yang. La transmutation du yang accentue son vide relationnel mais cela ne l'affecte plus. Le yang puissant en complétude magnétise quand-même le flux en surplus de quelques yang puissants (surtout des femmes d'un certain âge). Dans la matrice falsifiée, le yang qui a transmuté est condamné à être célibataire puisqu'il n'y a pas de yin qui transmute et le yang en complétude est incompatible avec un yin impuissant yang. Un yang puissant n'est pas compatible non plus avec un yang puissant pour faire un couple puisqu'il faut se faire magnétiser son flux par un yin pour éprouver la sensation d'être amoureux. Le yang ne peut faire transmuter qu'un seul yin car il n'y a qu'un seul yin sur terre qui peut lui faire vivre la sensation d'être aimé malgré que les circonstances apparentes lui prouvent le contraire. C'est pourquoi il faut garder l'espoir de faire transmuter son yin d'origine. J'explique comment et pourquoi dans l'article intitulé "persister".

 

2) La blessure originelle du yin est la blessure de l’abandon. Comme le yin ne génère pas de flux, il n’est utile à personne, pas même à lui-même. Tout ce qui est inutile est menacé d'abandon. Le yin souffre d’impuissance car il ne génère pas de flux pour lui-même en priorité et donc forcément, il ne génère pas de flux en surplus pour les autres. Le yin dépend des autres pour survivre et pour générer le sens de son existence à sa place. Le yin a l'illusion d'être heureux parmi les autres, mais s'il ne transmute pas yang, il ne vivra jamais sa vie pour lui et ne réalisera jamais ses rêves à lui. Le rêve du yin, c'est de générer le flux pour lui en priorité pour pouvoir ensuite générer du flux en surplus pour les autres et finalement pouvoir vivre la sensation d'être amoureux, c'est à dire vivre la sensation de se faire magnétiser son flux en surplus par son yang magnétique.


Le yin est impuissant yang mais il est puissant yin. Le yin n'est pas si inutile que ça car c'est quand-même grâce à l'appel magnétique du yin que le yang est stimulé pour générer. Le yin est d'une utilité passive et inconsciente.


LE YIN VIT LE TRAUMATISME DE LA BLESSURE DE L'ABANDON QUAND LE YANG COMMENCE SA REPROGRAMMATION YIN MAGNÉTIQUE (APRÈS LE SWITCH). Plus le yang protège son flux vital et s'entraine à développer sa polarité yin, moins il souffre du manque et moins il pense à son yin d'origine. En s'entrainant à se sentir aimé plus qu'il n'aime, le yang stoppe l'hémorragie de flux. Non seulement, le flux ne lui échappe plus mais en plus il s'entraine à le faire entrer. Progressivement le yin va ressentir l'abandon énergétique de la part de son yang d'origine et va se sentir stimulé par l'appel magnétique pour se sentir stimulé à générer. Quand le yang s'est bien entrainé à se sentir aimé (magnétiser le flux pour le faire entrer), il peut recommencer à laisser sortir son flux en surplus, car le but est d'avoir un équilibre, et d'aimer autant que d'être aimé. Le fait que le yang recommence à laisser sortir du flux en surplus me semble indispensable pour envoyer le signal au yin qu'il peut lui aussi laisser s'échapper le flux qu'il s'est entrainé à générer. On est stimulé à laisser sortir du flux que l'on génère quand on sent que l'on peut faire entrer du flux en surplus disponible pour être magnétisé.


Ce que j'explique ici c'est la manière de mettre en route la circulation du flux. Il faut comprendre qu'à un instant T, la dynamique de circulation du flux doit se mette en route. Chacun génère pour lui en priorité, chacun magnétise, mais chacun doit laisser s'échapper du flux en surplus à un moment donné, sinon la dynamique de circulation du flux en boucle et en continu ne se met pas en route.


Si on empêche le yin de transmuter, le yang transmute quand-même puisque la transmutation du yang ne dépend pas de la transmutation du yin. Mais si on empêche le yang de transmuter, le yin ne transmute pas puisque la transmutation du yin dépend de la transmutation du yang.


Dans la matrice falsifiée, le yin ne transmute pas parce qu'il ne vit jamais le traumatisme de sa blessure originelle puisque même s'il est abandonné de son yang d'origine, il y a une flopée de yang impuissants qui continuent à l'alimenter en flux vital par les relations sexuelles. Si le yin ne transmute pas dans la matrice falsifiée, c'est parce qu'il peut continuer à s'alimenter sur le flux vital du yang impuissant et qu'il peut aussi s'alimenter du simulacre de flux. Si le yin ne transmute pas dans la matrice falsifiée, c'est parce qu'il n'est pas stimulé à générer.


Le pseudo flux ne rempli pas la fonction de rendre heureux le yang mais par contre le simulacre de flux rempli sa fonction de donner au yin un simulacre de sens à son existence.

 

Il ne faut pas avoir l'autre dans la peau, mais il faut se mettre dans la peau de l'autre.


Pour transmuter le yang doit se mettre dans le peau d'un yin. Être yin c'est se sentir aimé de son autre, c'est recevoir sans rien faire, sans rien demander et sans rien donner en échange, Même si c'est difficile de faire abstraction des circonstances apparentes pour pouvoir s'immerger dans la sensation d'être aimé, on peut quand-même admettre que c'est agréable de s'immerger dans cette sensation . Se mettre dans la peau d'un yin, c'est sortir de l'enfer illusoire de la souffrance du manque, c'est tentant et c'est motivant. De plus, le yang a une grande force d'action mentale, il est volontaire, courageux et persévérant, il est pro-actif, autodidacte et auto-discipliné, il a l'habitude d'être autonome dans ses apprentissages. S'il est bien connecté à son ressenti profond, le yang sera guidé par sa boussole interne, pour sortir de la matrice falsifiée, il sera donc capable de transmuter.


Pour transmuter le yin doit se mettre dans le peau d'un yang. Être yang c'est générer le sens de son existence pour soi-même en priorité. Se mettre dans le peau d'un yang, c'est sortir du paradis illusoire de la pseudo puissance, c'est se mettre en danger, c'est renoncer au confort et à la facilité, c'est complètement dissuasif. De plus le yin n'a aucune force d'action mentale, il est habitué à recevoir sans rien faire. Il ne sait pas se battre mentalement, il est lâche et résigné. Comme toute la transmutation se déroule dans la sphère mental, le yin est défavorisé, voir carrément handicapé. À moins que d'y être forcé (stimulé), le yin n'a aucune motivation et aucune aptitude intrinsèque pour transmuter.

 

Dans la deuxième partie de cet article, je vais continuer à dresser la liste de tout ce à quoi le yin doit renoncer pour pouvoir transmuter. La comparaison des deux articles dédiés à la reprogrammation spécifique pour le yang et la reprogramamation spécifique pour le yin, met également en évidence à quel point c'est plus facile et agréable pour un yang de se mettre dans la peau d'un yin, que pour le yin de se mettre dans la peau d'un yang. Je clôturerai la deuxième partie par une note d'espoir pour mon cas particulier, c'est à dire le cas d'un yang puissant en complétude. Et je ferai un article intitulé "persiste" pour encourager le yang puissant à continuer d'entrainer au quotidien son pouvoir magnétique.


37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page