top of page

Défis

Dernière mise à jour : 27 juin 2021

De ma vie amoureuse, il me reste le beau souvenir de mon plus grand amour, les plus belles années de ma vie en couple, de mes 19 à 23 ans. Quatre années de pure bonheur avec un guitariste folk, nous avons parcouru la Bretagne et l'Irlande, dans tous les sens et à toutes les saisons. Je me suis familiarisée aux sons du bodhran, de la guitare et du violon. Depuis lors, je suis en quête de ce guitariste qui va faire vibrer (à nouveau) toutes mes cordes sensibles.

 

Depuis le début du processus de transmutation, j'ai l'impression d'attirer à moi des défis pour provoquer la tentation où me donner un moyen de vérification pour me prouver que rien ne peut détourner mon attention de mon jumeau. Je suis célibataire depuis des années. J'ai un taux de compatibilité proche de zéro. Cela signifie qu'il n'y a jamais aucun candidat qui m'intéresse, ou pour être honnête, il n'y a aucun candidat intéressant qui se présente à moi. En quinze années de célibat, à part le père de mon fils (mon premier amoureux d'enfance), je n'ai jamais croisé un seul profil qui m'attire sexuellement. Cela peut paraitre dingue mais c'est la réalité. Quand j'ai croisé pour la première fois, le profil de mon jumeau sur une application, j'ai cru rêver. J'ai littéralement flashé. J'ai vu ses photos et j'ai lu ses mots de présentation et mon coeur a fait des bons, je me suis dis : "voilà enfin un homme qui me correspond". Un an plus tard, je suis toujours seule. Mon jumeau cosmique m'aime, mais il ne me le dit pas, et ne me le montre pas, il ne me parle quasiment pas, il ne veut pas me voir, mais il ne veut pas non plus couper le contact avec moi. Cette rencontre a eu lieu le 28/10/19 et depuis lors, j'ai reçu 2 défis.


Donc, je n'ai jamais aucune opportunité, aucune réciprocité. Les hommes qui s'intéressent à moi ne m'intéressent pas et les hommes qui m'intéressent ne sont pas disponibles. Je suis poursuivie depuis des années par cette loi de la contrariété universelle. Et maintenant que deux profils intéressants se présentent, je ne suis plus intéressée. Est-ce encore et toujours cette maudite loi de la contrariété?


Donc, je traverse ce parcours ultra puissant, je suis secouée violemment, je pleure tout le temps, je perds tout, je perds ma sécurité intérieure, je perds mes repères, je perds des êtres chers, je perds le seul homme au monde qui m'intéresse, je perds ma liberté en plein confinement, je perds le père de mon enfant, je perds sa joie à cause de son isolement, je perds mes projets professionnels, je me sens seule au monde, je meure d'envie de me blottir dans des bras tendres et réconfortants, mais la seule consolation que je vais pouvoir trouver est celle de me serrer fort au tronc d'un marronnier.

 

Entre temp j'ai découvert le blog de la gémellité disparonatale et je comprends que mon jumeau m'a mis la ceinture de chasteté déjà bien avant la reconnexion. C'est lui qui dissuade tous mes prétendants par un signal télépathique qu'il émet via ma glande pinéale. C'est lui aussi qui me castre ma libido. Il est mon dominant et je suis sa dominée. L'encodage flammes jumelles est un encodage génétique programmé pour l'accouplement et le signal (la reconnexion) est envoyé par télépathie via la glande pinéale qui est le centre électro magnétique qui régit les instincts primitifs sexuels. Je recopie ici un passage de l'article Environment VS instinct : C'est également pour lui un bon moyen de garder son dominé sous son contrôle, à distance, par une induction mentale et s'assurer de sa possession (fidélité envers lui) par une ceinture de chasteté mentale lui interdisant tout autre rapport avec autrui. C'est ainsi qu'il peut, inconsciemment, provoquer chez le dominé, déjà bien avant la rencontre, une apathie sentimentale ou une anorgasmie, un refus du mariage et de l'enfantement ..."


 

Le 11/01/20 j'ai rencontré K - L'artiste, le sublime guitariste. Il est beau, il est sensible, il est marrant, c'est une âme magnifique pour laquelle je suis tombée en amour instantanément. Toutes les cellules de mon corps ont vibré au son de sa voix et je suis littéralement devenue fan de K. Il ne s'est rien passé entre lui et moi lors de cette première belle soirée partagée. Je l'ai revu une deuxième fois, exactement 6 mois plus tard. C'était le 11/07/20 le jour du départ de ma maman de coeur, ma mamy bien aimée. Pour me sortir de ma grande tristesse, sur un coup de tête, j'ai décidé d'aller voir K en concert, pour me balancer au son de sa voix et de sa guitare, et je me suis consolée comme ça. Avant de partir, je me suis blottie dans ses bras. Pendant près de 5 minutes, nous avons vécu un échange de coeur à coeur puissant d'un point de vue énergétique, mais à aucun moment cet échange n'a viré aux étreintes amoureuses. Il aurait peut-être bien voulu mais ne voyant aucune ouverture de mon côté, il n'a rien tenté. En 3 années, c'est le seul contact charnel qui m'est venu d'un élan spontané, en dehors de celui que j'ai vécu avec mon jumeau en avril dernier. Depuis lors nous échangeons très brièvement mais toujours en amour.


Ce qui est vraiment étrange, c'est l'impression de voir en lui mon faux jumeau.


- Le 14 janvier donc 3 jours après cette rencontre je partage pour mon jumeau, une photo de Sleipnir le cheval à 8 pattes d'Odin, qui représente le voyage dans le temps. Le 5 novembre K fait référence à Sleipnir.

- Le 11 juillet, lors de la rencontre avec K, je prends une photo d'une chapelle dans un champ de blé, situé à côté du lieu du concert et cela me fait penser à mon jumeau. Le 11 novembre K partage une photo de l'intérieur de sa voiture et je vois qu'il a lui aussi un dream catcher pendu à son rétroviseur.

- Le 7 aout K publie une vidéo et j'entends qu'il écoute Ry Cooder dans sa voiture, précisément le même morceau que celui que j'ai choisie pour le montage de ma vidéo : "La non-rencontre du rond et du carré".

- 4 jours avant l'anniversaire de K, je me rends compte qu'il est né le 11 comme moi. Il est né le 11 octobre, il a un chemin de vie 11 et moi, je suis née le 11 février.


- Le 24 septembre il choisit la représentation de Maat & Thoth comme photo de profil, je comprends qu'il s'intéresse à l'Égypte ancienne, exactement comme moi.

- Le 6 septembre, il annonce qu'il est en couple. Je lui écris ces mots :


Je suis heureuse d'avoir croisé ton chemin et j'aime te savoir heureux et je prie pour que tu continues de cheminer vers ton accomplissement pour offrir à l'Univers, ta musique et le son de ta voix. Je suis heureuse d'avoir eu l'impulsion de te rejoindre pour partager avec toi cette étreinte immortelle, merci de m'avoir reçue dans ton coeur. Prends soin de toi, crois en toi, fais confiance en ton être subtil, sensible et merveilleux. Endless Love. Charline


- Le 7 octobre K publie une phrase que j'utilise pour faire passer un message à mon jumeau.

- Le même jour, le 7 octobre je propose à mon jumeau d'aller faire une balade à Wéris (message auquel il ne répondra pas) et le 8 novembre K publie une photo de lui et de son amoureuse à Wéris ! > Là, j'ai vraiment l'impression qu'il vit mes projections.

- Ce 16 novembre au moment où j'écris cet article, je lui envoie un lien vers la description du chemin de vie 11, parce que je pense à lui et il me répond et on s'échange notre gratitude réciproque. Je lui avoue que je n'étais pas seule quand je l'ai rencontré. Je lui parle de mon jumeau et il se confie lui aussi sur sa relation de "cosmic twins". On se souhaite de beaux rêves et je comprends qu'il m'écrit depuis le dortoir des enfants dans l'institut où il travaille de nuit.


Entre temps, j'ai découvert le phénomène de télépathie triangulaire sur le blog de la gémellité disparonatale.

 

Le 7 juin je reçois le deuxième défi qui se prénomme G, c'est un artisan qui coule du métal dans des fours en terre. Il est archéologue en antiquités égyptiennes et archéométallurgiste en alliages cuivreux. Il est beau, grand et fort et nos regards se croisent intensément et c'est quasiment un coup de foudre qui me fait battre le coeur. Je suis complètement perturbée par la force d'attraction. Je ne comprends pas ce qu'il m'arrive. Je ressens un profond désire de l'embrasser, je ne fais rien pour nouer le contact, je m'en vais. Le soir, quand je rentre chez moi je me mets à chercher ses coordonnées et je tombe facilement sur son C.V. avec son numéro de GSM. Le 16 juin je pense encore à lui, je décide de lui envoyer un message pour lui dire merci. Il se souviens de ma "charmante présence" et il me demande si je suis d'accord d'apprendre à se connaitre. Je sens que la porte est ouverte mais je n'entre pas. C'est impossible pour moi d'aller plus loin.

Le 18 octobre, je pense encore à G avec la sensation étrange qu'il a été mis sur ma route pour une bonne raison, et je suis curieuse de connaitre laquelle, si ce n'est me confronter à la tentation? Je lui envoie un message qu'il laisse sans réponse. La porte est fermée de son côté. C'est normal.

 

Un troisième profil se présente le 14 novembre. Un certain Martin qui me trouve via les suggestions de Facebook. Un profil qui a l'air intéressant au premier abord. Un beau guitariste, sportif, papa d'un petit garçon, qui aime faire à manger et qui cherche son âme soeur, wouaw. J'ai répondu à cet inconnu car j'ai vu sa photo de la pomme de pin géante et cela a fait écho à une série de photos que j'ai publiée en octobre 2019 pour faire un clin d'oeil à la glande pinéale. J'ai dit que je ne souhaitais pas garder le contact.


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Post: Blog2_Post
bottom of page