Deux instants présents

La reconnexion est un revécu de la séparation originelle. Toute ma vie, je me sens complète - je me suffis à moi-même et c'est seulement quand je suis reconnectée à mon jumeau que je revis la souffrance du manque. Je viens d'expulser mon yin d'origine et la décharge de yang répulsif pour faire la séparation devrait automatiquement faire un appel magnétique de yin mais malheureusement je suis astralisée par des fausses croyances qui ont falsifié ma vibration et au lieu de vibrer la complétude pour magnétiser naturellement mon propre yin après l'expulsion, je vibre le manque parce qu'on me fait croire via l'inconscient collectif, que je suis Eve et que je ne suis qu'une partie d'Adam et que j'ai besoin de mon homme - mon yin d'origine, pour me sentir complète. Comme je vibre le manque, la source s'ajuste à ma vibration pour me faire vivre le manque et donc je ne magnétise pas naturellement ma polarité complémentaire. Je comprends que je dois briser le mythe du couple astralisé et je comprends que je suis complète à moi toute seule. J'arrête de vibrer le manque et je magnétise ma propre énergie yin cosmique. Le yang c'est FAIRE l'expulsion - c'est la polarité active et le yin c'est ÊTRE expulsé, c'est la polarité passive. Donc concrètement l'appel de yin force mon FAIRE yang à ÊTRE yin. Quand je recommence à vibrer juste, ma vie commence à couler de Source. Je n'attire plus à moi des soucis et des tracas, je n'ai plus besoin de FAIRE pour solutionner tout ce qui va mal et donc je me libère du temps pour ÊTRE. Pour la première fois de ma vie, je peux me permettre de ne rien faire et au début de l'équilibrage j'expérimente l'éternité de l'instant présent. Mon temps ne passe plus, mes secondes deviennent des heures, mes heures deviennent des semaines et mes semaines deviennent des mois. Je comprends que je suis composée d'une partie yang matière éphémère et d'une partie yin esprit invisible éternel. J'ai l'impression de mourir de mon vivant pour devenir éternelle. Je dois apprivoiser ce nouveau rapport au temps et j'intègre un nouveau rythme de vie plus lent.


L'Évolution va de la prison de la densité de la matière statique, à la liberté de l'esprit subtil invisible et en mouvement. Pour évoluer, la Source subtilise, elle divise l'unité bipolaire en deux et maintient les deux moitiés à distance pour les empêcher de refusionner et pour obliger chacune d'elle à redevenir entière indépendamment l'une de l'autre. Pour maintenir à distance, la Source incarne le yang à sa naissance mais elle n'incarne pas le yin. Le corps du yin est là mais son esprit n'est pas encore descendu dans sa matière. Quand la Source subtilise elle divise et met de la distance, la distance est le temps qui sépare, plus la matière est subtilisée plus elle devient éternelle. L'esprit invisible éternel est le plus haut stade de subtilité. La Source incarne l'esprit subtilisé de préférence dans de la matière subtilisée, donc elle incarne plus facilement l'esprit dans un animal que dans un minéral. L'esprit subtilisé incarné dans le corps du yang est en moindre quantité et il est densifié par la traversée de la matière. Le processus de transmutation du yang est une expansion de son esprit, son esprit va se subtiliser yin à l'intérieur de la matière dense. C'est une transformation psychique. Plus l'esprit du yang transmute yin plus il se subtilise. Plus il se subtilise plus il se reconnecte avec le pouvoir magique de la vibration invisible, plus il retrouve sa part de yin créateur de sa vie par le pouvoir de la vibration invisible. Le yin c'est le créateur, c'est l'Évolution - se subtiliser. Se subtiliser c'est séparer et mettre de la distance, c'est l'individuation des esprits. D'un seul esprit commun, la Source fait deux esprits distincts. Avant nous n'étions qu'un et maintenant je suis moi complet à moi tout seul et tu es toi complet à toi tout seul. Vu qu'il n'y a que le yang qui est incarné à la naissance, c'est le yang qui est séparé du créateur yin et donc il n'y a que le yang qui se sent incomplet. Le yin d'origine n'étant pas incarné, il est toujours dans un rapport de complétude. Le yin c'est le créateur, c'est l'Évolution et l'Évolution n'a pas besoin de la création pour évoluer, l'évolution a besoin de la création pour perpétuer son évolution. Par contre le yin est dans un état d'impuissance puisqu'il n'a pas la puissance yang de s'incarner. Le yin est complet mais impuissant. C'est au moment de la reconnexion qui provoque le revécu de la séparation originelle que le yin d'origine va ressentir l'impuissance puisqu'il vient juste de se faire expulser par la puissante décharge répulsive de son yang d'origine. Le yin, c'est l'amour du but - évoluer et le yang c'est la conscience du but - la conscience des moyens à mettre en place pour perpétuer l'évolution. Le yin c'est le créateur - l'Évolution et le yang c'est la création du créateur pour garantir sa pérennité - perpétuer l'Évolution. Donc l'incarnation c'est la création du créateur pour perpétuer son évolution. Quand la Source a atteint son stade de subtilité maximum, c'est à dire l'esprit, elle est obligée d'incarner l'esprit dans la matière si elle veut perpétuer son évolution, elle a besoin de recréer de la matière dense à subtiliser. C'est pour cette raison que la Source orchestre la réunion des deux esprits distincts incarnés dans deux corps distincts, pour qu'ils puissent s'accoupler et faire un enfant. Les corps meurent et redeviennent poussière et les esprits demeurent éternels. C'est Ouroboros. Le yang qui a subtilisé son esprit est la création qui se reconnecte à son yin créateur intérieur. Son esprit est suffisamment subtilisé pour comprendre qu'il est le créateur de sa vie et qu'il a le pouvoir de contrôler sa vie en contrôlant sa vibration invisible donc en contrôlant son dialogue intérieur par des mots qui émettent la vibration juste pour le faire vivre juste. D'où l'expression : "Au commencement était le verbe". Le yin c'est le créateur - c'est l'Évolution - c'est se subtiliser - c'est l'individuation des esprits donc la Source ne va jamais incarner un yin d'origine tant que son yang d'origine n'a pas transmuté yin sinon il va y avoir refusion, le yang va aller chercher son yin d'origine plutôt que de magnétiser son propre yin. La Source ne va jamais faire ça car c'est involutif. L'involution, c'est un yang qui pense qu'il a besoin de son yin d'origine pour donner un sens à sa vie, au lieu d'un yang qui devient son propre créateur pour donner son propre sens à sa vie en maitrisant le pouvoir du créateur - le pouvoir de la vibration invisible. Le créateur c'est la vibration du verbe - le dialogue intérieur qui émet une vibration et la Source s'ajuste à cette vibration pour nous faire vivre ce que l'on vibre. Le yang a besoin de subtiliser son esprit pour comprendre tout ça. Il n'y a qu'un esprit subtilisé qui peut retrouver le contrôle de sa vie, c'est à dire vibrer juste - vibrer la programmation originelle - vibrer ses désirs et sa destinée.


On comprend très bien que subtiliser c'est séparer et maintenir à distance, on comprend très bien que la distance qui sépare est le temps. Plus la matière est subtilisée plus le temps s'espace - plus le rapport au temps se ralentit. L'esprit yin invisible est éternel, il a l'éternité devant lui - il procrastine - il ne s'engage pas - il n'accorde pas de valeur au temps - donc il n'accorde pas de valeur à sa vie - il fait don de lui - il utilise les autres pour se sentir puissant - il vit au travers du regard des autres - il a l'impression qu'il n'existe pas - il vibre la complétude donc il est super entouré, mais comme il vibre l'impuissance, il est super entouré de personnes qui lui volent sa vie - il est enclin à la posture sacrificielle au service du collectif - il vit pas personne interposée. L'esprit yin n'est pas encore incarné - il a peur de la mort donc il a peur de vivre - il ne s'affirme pas - il se console dans l'illusion du bonheur de l'instant présent éternellement renouvelé. Le yin vit dans un temps subtilisé qui passe lentement. Le yang est né incarné - il a toute sa vie pour apprivoiser la mort - il sait qu'il est éphémère - son temps est compté - son temps est précieux - donc il accorde de la valeur à sa vie - il est précipité - il est impatient - il passe sa vie à faire faire faire sans jamais se donner l'occasion d'être - sans jamais laisser le temps au temps - trop faire c'est se battre. Le yang vit dans un temps densifié - le temps passe vite - il doit rentabiliser son temps.


Quand le yang a fini de transmuter, le yin peut s'incarner puisqu'il n'y a plus de décharge de trop plein de yang répulsif pour faire la séparation originelle et puisque le yin ne craint plus que le yang d'origine lui vole du yin puisque le yang d'origine a magnétisé son propre yin. Plus rien ne repousse le yin et plus rien ne l'empêche de s'incarner.


Ce qui m'amène à conclure que l'instant présent du yin et l'instant présent du yang ne sont pas alignés. C'est comme si le yang roulait sur la voie rapide et le yin roule lentement sur la voie parallèle. Le yang qui transmute - intègre du yin - se subtilise - son temps se ralentit. Le yin qui s'incarne - traverse la densité de la matière et du temps - s'incorpore dans un temps densifié - sa vie s'accélère. Le yang qui transmute - subtilise son esprit - laisse du temps au temps. Le yin qui s'incarne - s'incorpore - prend conscience qu'il est éphémère - son rapport au temps change - il doit probablement ressentir l'envie de rattraper le temps perdu. À un moment donné, le yang a suffisamment transmuté yin - son temps s'est suffisamment subtilisé - ralentit, le yin s'est suffisamment incarné yang - son temps s'est suffisamment densifié - accéléré pour que les deux instants présents soient synchronisés et finissent pas s'aligner. Les deux instants présents vont tomber en même temps. Je pense que c'est ça que tout le monde appelle le timing divin.



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout