top of page

Faux départ

Dernière mise à jour : 15 mai 2021



Je suis partie en week-end dans les Fagnes le 13 octobre 2019 et sur le trajet, je suis passée à une vingtaine de kilomètres de mon jumeau. Nos applications respectives nous ont géolocalisés à ce moment-là. J'ai ouvert l'application le 28 octobre. Quand j'ai vu sa photo, j'ai eu l'impression que mon coeur allait sortir de ma poitrine. Quand j'ai lu la traduction de ses mots de présentation, j'ai tout de suite compris que cet homme me correspond. Quand j'ai liké son profil et que le match a été instantané, j'ai compris que l'attirance était réciproque.

Je me rends compte immédiatement qu'il va y avoir la barrière de la langue puisque ses mots sont écrits en néerlandais. Je sais que nous allons devoir communiquer en anglais et autant je suis à l'aise à la lecture et à l'écriture, autant je suis réticente de devoir le parler. Je lui envoie un premier message. Il répond brièvement. Je lui envoie un deuxième message pour lui demander de me rejoindre sur whatsapp et 24h plus tard il ne m'a toujours pas répondu. Je lui envoie un dernier message sur un coup de tête et puis j'efface son profil. Je ne sais pas s'il va recevoir ce message mais je pense qu'il a définitivement disparu de ma vie.

Une semaine plus tard, je me rends compte que je pense à lui tout le temps et je décide de le chercher sur FB. Je le trouve très facilement. Je décide de ne pas prendre contact. Je me connecte au profil de Marie-Louise Parker* et je me plonge dans un exercice de visualisation. À partir du 2 novembre, je publie des albums photos par thème pour faire une projection imagée de mon univers intérieur. Je visualise des songes, des rêves, des réminiscences. Chaque image prend des heures pour être trouvée et choisie. Je mets mon idéal en scène, en allant trouver l'inspiration dans ma mémoire cellulaire. Je ressens ce qui est au plus profond de mon coeur et je crée des ambiances pour illustrer mon idée du bonheur. Chaque image représente une partie de moi et de mes aspirations. C'est un exercice que je pratique depuis des années et j'ai des collections d'images rangées par couleur sur pinterest et par forme sur FB.


 

* J'ai créé le profile de MLP pour me guérir de l'échec du concept "famille" dont j'avais rêvé avec le père de mon enfant et je pratique l'exercice de visualisation en créant des albums d'images et de dialogues issus de l'univers des comics.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


Post: Blog2_Post
bottom of page