Feu-naître

Dernière mise à jour : il y a 3 jours

Belle incarnation d'un yin cosmique. Bravo ! Belle maitrise de l'expression de la colère qui prouve l'incorporation dans son propre yang terrestre. Bien qu'il soit éternel, le yin aspire à s'incarner (devenir mortel) pour pouvoir vivre sa propre vie. Astralisé depuis sa naissance en posture sacrificielle au service du collectif, un jour le yin s'incarne et devient Souverain. Voici un magnifique exemple de Souveraineté trouvé sur le profil FB de Jules Granger. Il intitule ses vidéos "feu-naître" et il met des mots humains pour traduire le langage de la Source.


Trente-neuvième Feu-Naître de Jules Granger sur son profil FB.

-Phoenix -

Après avoir passer une semaine au fond des bois, il est l'heure pour moi de fêter mon anniversaire. J'en profite pour renaître, petit a petit. Un oisillon de flammes, qui recouvre la vue. Ça fait vingt-huit ans que je survole cette terre, il est temps d'accéder à ma vérité.

De la part d'un taureau né à 16h40 ce même jour (12/05), je vous souhaite un ancrage profond en votre sincérité. Un courage sans cesse renouvelé d'affirmer vos besoins, avec tendresse et loyauté envers votre être.

De la chance, en brins et en bouquets. De la sensualité et de la sensorialité. Des rapports honnêtes et complices qui s'épanouissent dans la confiance nourrissante.

Je vous souhaite de vivre, sans crainte. Avec émerveillement.

Belle soirée à toustes.



La Source ÉVOLUE en divisant l'unité bipolaire en deux pour se SUBTILISER. À la séparation originelle c'est le yang puissant qui fait une puissante décharge de yang répulsif pour expulser son yin d'origine.

Le yang c'est FAIRE l'expulsion, c'est la polarité active et le yin c'est ÊTRE expulsé, c'est la polarité passive.

Après la séparation originelle le yang s'incarne seul sur terre et se sent incomplet sans son yin. Le yang souffre du manque sans son yin. Par contre, le yin ne s'incarne pas parce qu'il n'a pas la puissance yang de s'incarner (devenir mortel en étant magnétisé dans son propre yang terrestre). Le yin souffre d'impuissance face à son yang. En incarnant le yang et pas le yin, la Source maintient les deux moitiés à distance, pour les empêcher de refusionner avec la polarité complémentaire d'origine, elle les force à transmuter pour redevenir complètes indépendamment l'une de l'autre avant de les réunir pour PERPÉTUER L'ÉVOLUTION (créer de la matière dense à subtiliser).

Le crédo de la Source c'est "Tu seras en couple quand tu seras complet yin ÊTRE et puissant yang FAIRE, à toi tout seul".

Lors de sa transmutation, le yang faire - puissant - incarné - feu de l'action, magnétise son propre yin cosmique (à condition de vibrer la complétude), c'est comme s'il recevait un seau d'eau de yin passif pour éteindre son feu et l'obliger à ÊTRE son FAIRE. Privé de son yang de bas, le yang incarné meurt de son vivant, submergé de yin - noyé dans l'éternité de l'instant présent - son esprit se subtilise, il ressent des souffrances psychiques. Ensuite le yang ressuscite (à partir de l'équinoxe d'automne, il reçoit progressivement du yang de la Source) et retrouve son feu yang mais tempéré par l'eau de son propre yin cosmique. Le yang est équilibré yin. Plus rien n'empêche le yin de s'incarner - de s'approcher de son yang d'origine, il peut enfin s'incarner sans craindre de refusionner avec un yang en manque de yin. Le yin est magnétisé sur terre.


Lors de sa transmutation le yin impuissant - non incarné - eau - être, est magnétisé dans son propre yang terrestre, c'est comme s'il se brûlait au feu de l'action pour l'obliger à FAIRE son ÊTRE. Le yin qui s'incarne à la sensation d'être étouffé - compressé par la densité de la matière et du temps. Son esprit s'incarne dans son corps, il ressent des souffrances physiques. En s'incarnant le yin cosmique éternel devient mortel, il acquière la puissance yang de se donner le mort pour pouvoir vivre sa propre vie.

Le Yang s'incarne pour transmuter et le yin transmute pour s'incarner.

Le yang a eu toute son incarnation pour apprivoiser la mort tandis que le yin, à peine il va naitre qu'il comprend qu'il va mourir. Le yang va naitre pour mourir et le yin va mourir pour naitre. Un yang qui transmute va mourir de son vivant et un yin qui transmute va renaitre de son vivant. Un yang incarné va enfin pouvoir transmuter pour ÊTRE son FAIRE et un yin qui transmute va enfin pouvoir s'incarner pour FAIRE son ÊTRE. Un yang incarné qui transmute prend conscience qu'il est éternel dans sa partie cosmique invisible (esprit subtilisé) et un yin qui s'incarne va enfin prendre conscience qu'il est mortel dans sa partie terrestre visible (densité des corps - matière). Le yang qui transmute doit apprivoiser le temps subtilisé - l'éternité - la patience. Le yin qui s'incarne doit apprivoiser le temps densifié - éphémère - limité - compté - précieux.


 

Analyse du texte de Jules


Trente-neuvième Feu-Naître

>>> dans son titre "feu-naître", Jules exprime carrément la transmutation - yang - feu - faire du yin qui s'incarne. Jules utilise le mot "naître" et plus bas il utilise le mot "renaître". L'incarnation c'est l'incorporation, c'est la descente de l'esprit dans la matière, cela donne visiblement l'impression de naitre de son vivant d'où l'expression re-naître.


-Phoenix -

>>> pour moi cela n'a rien à voir avec l'incarnation du yin, pour moi l'allégorie du Phoenix qui renait des ses cendres, c'est vraiment la symbolique parfaite pour illustrer la transmutation du yang. Quand le yang magnétise du yin, son feu est éteint par l'eau et il est carrément mort de sont vivant. Puis il ressuscite pour devenir éternel. Grâce à son propre yin qu'il vient de magnétiser, le yang prend conscience qu'il est éternel dans sa partie yin cosmique invisible - dans son esprit. La mort du yang, c'est la mort de la mort, c'est à dire l'éternité. Le yin ne meurt pas de son vivant, le yin naît de son vivant, c'est à dire qu'il devient mortel. Naitre à la vie le rend mortel mais ne le tue pas, au contraire, naitre à la vie le rend vivant. Le yang meurt en transmutant mais le yin ne meurt pas en s'incarnant. Le yang meurt de son vivant pour que son yin d'origine puisse naitre et vivre sa vie terrestre. Et le yin transcende sa peur de la mort pour pouvoir vivre sa vie. Le yin n'a vraiment rien d'un phoenix.


Après avoir passer une semaine au fond des bois, il est l'heure pour moi de fêter mon anniversaire. J'en profite pour renaître, petit a petit.

>>> la sensation de re-naître peut également provenir du fait que le yin à le programme de l'incarnation - sa mission c'est l'incarnation - naître de son vivant. Un yang n'a pas besoin du programme incarnation puisqu'il naît déjà incarné. D'incarnations en incarnations, le yin éternel a le programme incarnation pour l'éternité donc forcément re-naître est l'expression de la ré-incarnation, puisque le yin qui s'incarne n'est pas à sa première incarnation. Le yin de base est impuissant mais comme il est complet (non incarné), il n'a pas besoin de la compagnie des autres pour ne pas se sentir seul, le yin de base utilise les autres pour se sentir puissant. Il n'est donc pas étonnant de le retrouver isolé (?) dans les bois. Le yang de base est seul parce qu'il vibre le manque, c'est une solitude subie, tandis que la solitude du yin est désirée. Le yang qui vibre la puissance n'a pas besoin des autres pour se sentir puissant, donc il vit sa vie et il est très sélectif dans ses relations, tandis que le yin qui ne vibre pas le manque est super entouré, mais il est super entouré de relations toxiques qui lui volent sa vie. Conclusion le yang n'aime pas la solitude, il est peu entouré et le yin aime la solitude mais il est mal entouré.


Un oisillon de flammes, qui recouvre la vue.

>>> Le yin qui sait dans son essence qu'il est destiné à transmuter yang (feu - flamme) et qui doit attendre son incarnation pour commencer à en prendre conscience (y voir clair).


Ça fait vingt-huit ans que je survole cette terre, il est temps d'accéder à ma vérité.

>>> Cela fait 28 ans que ce yin cosmique esprit subtile invisible et éternel (non incarné) ne se sent pas appartenir à ce monde ici-bas. Comme il est éternel, il n'accorde pas de valeur au temps donc il n'accorde pas de valeur à sa vie, il ne trouve pas sa légitimité, sa vie n'a pas de sens, il fait don de sa vie aux autres, il vit par personne interposée, il vit au travers du regard des autres, il est impuissant, il utilise les autres (les perdus, les paumés) pour se donner l'illusion d'être puissant, il sauve les autres pour se donner l'impression d'être utile, il procrastine, il ne s'engage pas, il ne se projète pas dans le futur, il se console dans l'illusion du bonheur de l'instant présent et puis un jour il transmute yang pour s'incarner et vivre sa propre vie, accéder à sa propre vérité, être réellement qui il est. 28 ans c'est super jeune pour s'incarner. Je pense que les nouvelles générations vont transmuter et s'incarner beaucoup plus rapidement car l'endoctrinement de l'astral a vraiment perdu en puissance ces dernières décennies. Les flammes jumelles de ma génération transmutent vers 40 ans et le fj de la génération de ma maman ont transmuté vers 50/60 ans. Je pense que l'âge originel pour une transmutation est l'adolescence, c'est l'étape de passage entre l'enfant et l'adulte. Je pense que les fj de la génération de mon fils vont transmuter vers 15 ans.


De la part d'un taureau né à 16h40 ce même jour (12/05), je vous souhaite un ancrage profond en votre sincérité.

>>> encore une belle phrase pour illustrer l'incorporation du yin cosmique dans son propre yang terrestre (ancrage) pour accéder à la sincérité, car jusqu'alors le yin non incarné dépendant du regard des autres pour exister devait pratiquer la séduction - le mensonge et l'hypocrisie à outrance. Contrairement à un yang puissant qui s'en fou de ce qu'on pense de lui et qui l'exprime par sa franchise exacerbée. L'idéal c'est d'être yin et yang équilibré, donc sincère et diplomate.


Un courage sans cesse renouvelé d'affirmer vos besoins, avec tendresse et loyauté envers votre être.

>>> Le courage s'apparente à la puissance yang qui s'acquière petit à petit tout au long du processus de transmutation et permet au yin de s'incarner. C'est très courageux pour un yin éternel de devenir mortel, de transcender sa peur de la mort. Le yin incarné n'accepte plus qu'on lui vole sa vie, il s'affirme avec toute la douceur de son yin d'origine. Contrairement à un yang de base qui s'affirme sans aucune douceur tant qu'il n'a pas transmuté yin. Le courage peut également s'apparenter à la puissance yang de traverser la densité de la matière et du temps, il parait que l'incarnation (l'incorporation) d'un yin peu provoquer des douleurs physiques.


De la chance, en brins et en bouquets.

>>> la transmutation est un phénomène naturel, il n'est donc pas nécessaire d'avoir de la chance pour transmuter mais par contre on peut effectivement s'estimer chanceux de transmuter car cela mène à l'équilibrage des polarités, à la liberté - la souveraineté et au nirvana.

De la sensualité et de la sensorialité.

>>> Un yin qui n'est pas incarné n'est pas familiarisé avec ses sens corporels puisqu'il n'est pas incorporé, son corps lui est étranger. Cette phrase témoigne encore un fois de l'incorporation de l'esprit dans la matière. Le yin va être reconnecté avec son corps et tous ses sens corporels.

Des rapports honnêtes et complices qui s'épanouissent dans la confiance nourrissante.

>>> effectivement un yin incarné va devenir honnête envers lui-même et envers les autres et comme il aura la puissance yang de s'affirmer parce qu'il commence à se connaitre, à savoir ce qu'il veut et donc à se faire confiance, il va enfin pouvoir faire confiance aux autres. Un yin de base ne peut pas concevoir qu'on s'intéresse à lui pour qui il est tellement il n'a pas confiance en lui, donc forcément il devient parano envers toute personne qui lui accorde de l'attention. Pour lui cette attention n'est pas réelle donc elle est suspecte. Contrairement au yang de base qui a tellement confiance en lui qu'il accorde une confiance aveugle à tout le monde. Ce qui lui joue des mauvais tours mais au moins son coeur est ouvert et il est capable d'aimer. La confiance est intrinsèquement liée à l'ouverture du coeur. Un yin de base n'a pas le coeur ouvert, il fait semblant d'aimer et il culpabilise tellement de ne pas pouvoir aimer qu'il se rachète en posture sacrificielle.


Je vous souhaite de vivre, sans crainte. Avec émerveillement.

>>> effectivement un yin non incarné est contrôlé par sa peur de mourir et donc sa peur de vivre. Par conséquence, un yin incarné sera libéré de toutes ses craintes puisque toutes les peurs sont liées à la peur de la mort et que s'incarner c'est transcender sa peur de la mort. Le yin incarné comprend maintenant qu'avoir peur de mourir c'est avoir peur de vivre. Le yin incarné libéré de sa peur de mourir, va donc pouvoir vivre sa propre vie avec émerveillement. L'émerveillement de vivre est intrinsèquement lié à l'émerveillement de ne plus avoir peur de mourir.


 

Une deuxième vidéo de Jules, une ode véritable à l'incarnation du yin cosmique éternel dans son yang terrestre éphémère.


Trente-deuxième Feu-Naître


- Éphémère -

Lettre ouverte à l'écrin dans lequel mon coeur se dépose. Reconnaissance de la chance et de la joie de progresser avec toi. Joie d'écrire et de proférer des mots au gré de ton essence. Aujourd'hui c'est moi qui me fait enveloppe, et me dépose en ton sein pour te remercier d'être.



 

Une troisième vidéo pour une magnifique mise en mots de l'incarnation du yin qui transmute yang, qui passe inévitablement par la maitrise de la colère et du sauvage en soi. Accueillir sa vulnérabilité et se mettre à nu, ouvrir son coeur, être sincère et authentique, oser s'affirmer mais sans faire mal. Tout est dit ici. Quel magnifique équilibrage yin et yang. Faire la différence entre ses guides intérieurs sous l'emprise de l'égo et ses guides intérieurs au service de son âme.


La question que je me pose évidemment c'est de savoir si c'est son yang d'origine qui chante avec lui?


30ème Feu-Naître

- Dis-le -

Les voix internes sont parfois nombreuses à s'exprimer. Comment retrouver celle qui m'ouvre au monde en libérant la parole. Sans crainte et avec sincérité. Cette ouverture qui inclut les autres plutôt qu'elle ne m'en sépare. Honorant ce que je ressens, pour bâtir ensemble et se comprendre.

Avec l'adelphe @claireclair_b on vous livre cette trentième Feu-Naître, espérant qu'elle ouvre un espace propice à des appels d'air, des mouvements de vie et d'expression.



 

Un yin s'incarne quand son yang d'origine à ressuscité, il n'est pas nécessaire d'avoir rencontré sa flamme jumelle pour que le processus alchimique de transmutation se déclenche puisque c'est un processus qui se vit à distance. Par contre à la reconnexion avec sa flamme jumelle le processus s'enclenche d'office.


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout