Impulsion

Mis à jour : mai 27

J'entends dire que le runner ne ferme jamais la porte. C'est vrai. Combien de fois je lui ai demandé de bloquer mes messages mais il ne les bloque pas! J'entends tous les conseils que l'on donne au chaser pour ne pas faire fuir son runner et pourtant hier, j'ai écrit exactement ce qu'il fallait écrire pour le faire fuir et le pousser à me bloquer. Enfin mon runner a bloqué la fenêtre messenger, enfin ce yin acte la séparation dans la matière, enfin il prend la responsabilité de me laisser seule avec moi-même, enfin je vais être obligée de me taire. Après 550 jours, j'ai bien mérité ce silence qui s'impose à moi maintenant. Je me pardonne d'avoir utilisé et culpabilisé mon autre pour me libérer de cette communication unilatérale. J'ai agit sur le coup d'une impulsion qui est montée en moi sans prévenir. Je n'ai pas prémédité ce scénario de rupture brutale. Je n'ai pas honte d'avouer que je suis satisfaite du résultat, sans même comprendre pourquoi j'ai été poussée à faire ça.

Le 13 mai j'envoie un message via la messagerie standard puisque je suis bloquée sur messenger. J'écris à mon jumeau pour lui demander pardon. Dans un certain contexte mes mémoires cellulaires astralisées par l'endoctrinement abrahamique se réveillent et prennent possession de moi. Je ne contrôle plus mes paroles, mes actions et mes réactions car ce sont mes mémoires cellulaires qui prennent les commandes et parlent à ma place. Les remontées sont soudaines et imprévisibles. J'ai dû rompre les voeux de chasteté, de célibat, de solitude et de recluse pour me libérer de l'emprise abrahamique. Je suis désolée si je semble folle. Je fais du mieux que je peux pour me libérer de l'astral. Pardonne-moi.