top of page

INDIVIDU VS COLLECTIF

Dernière mise à jour : 25 févr.

Dans quelle mesure avons-nous besoin des autres et dans quelle mesure l'individu doit primer sur le collectif ? C'est la question que l'on s'est posée avec mon yin spécifique lors de notre première rencontre en avril 2020 et c'est exactement la même question que l'on s'est à nouveau posée lors de notre deuxième rencontre en novembre 2023. Entre les deux rencontres, mon yin spécifique a pris conscience que le projet collectif demande des moteurs qui portent tout sur leurs épaules et que ce n'est pas un rassemblement de gens autonomes et proactifs comme il l'avait imaginé. Il s'est également rendu compte que les acteurs du projet collectif se disputent comme des enfants. Les mauvaises relations humaines font capoter les projets de rêves. C'est exactement ce que cette annonce de rêve illustre comme problématique.



L'autonomie énergétique (systèmes de croyances yin et yang conformes) délivre de toutes les dépendances (affective-existentielle-matérielle et financière). Quand tu es puissant et autonome d'un point de vue énergétique, tu n'as plus besoin de personne. Faire ta puissance et ton autonomie énergétique c'est - te mettre en priorité - dire ta vérité sans craindre la punition du rejet - générer ton amour-propre, ton identité, ton individualité, ta personnalité, le sens de ton existence pour toi égoïstement et te sentir aimé de manière intrinsèque. Les gens qui veulent vivre en habitat groupé sont par défaut des dépendants énergétiques qui survivent dans l'idée que nous avons "besoin" des autres et que c'est légitime de s'utiliser les uns les autres pour survivre. Les rapports humains entre dépendants affectifs et existentiels sont par défaut complètement foireux. L'habitat groupé est par définition foireux d'un point de vue relationnel. L'humain n'est pas fait pour vivre en groupe, il est fait pour vivre dans la bulle de protection du couple. Les rapports humains harmonieux ce sont les rapports entre deux esprits bipolaires qui vivent dans la bulle de protection d'un couple stable, harmonieux et pérenne. Plus personne n'a besoin de personne, plus personne n'utilise personne, plus personne ne profite de personne, chacun est bipolaire (puissant et autonome d'un point de vue énergétique). Alors, les gens se choisissent parce qu'ils ont envie et par affinité pour être heureux, plus par besoin et nécessité pour survivre.


Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que la puissance énergétique (esprit bien alimenté en flux généré) nous permet de faire les bons choix et de prendre les bonnes décisions pour mettre notre corps physique matière en sécurité. La puissance énergétique met naturellement en place la puissance matérielle et financière. Cela vient du fait que la puissance énergétique nous donne le privilège de pouvoir dire notre vérité sans craindre la punition du rejet, et donc la vie s'ajuste à notre vérité pour nous faire avancer sans effort sur notre chemin de vie individuel. La puissance énergétique s'assimile à de la détermination au bonheur. Le yang puissant sait qui il est, ce qu'il veut et ce qu'il vaut, ce qui lui permet de faire son accomplissement personnel sans passer par personne ou animal interposé. Quand on est autonome d'un point de vue énergétique on se débrouille très bien pour faire son autonomie matérielle et financière, on gagne sa vie grâce à un métier passion qui nous épanouit, on met à profit nos aptitudes intrinsèques et on est en position de pouvoir payer l'autre pour faire un job à notre place. L'argent est au service de l'autonomie, de la vérité et de la liberté. L'argent garantit des relations saines entre les gens. Quand on n'a pas d'argent pour payer l'autre qui fait le job à notre place, on se rabat sur un système d'entre-aide qui n'a jamais prouvé son efficacité, les échanges ne sont jamais équitables et cela se termine toujours mal. L'argent bien utilisé est vraiment l'outil qui garantit l'équité. En général, l'impuissant énergétique gagne de l'argent en pratiquant un métier qui ne le passionne pas et dans lequel il ne s'épanouit pas. Ou alors, l'impuissant énergétique peut gagner de l'argent, mais il sera en posture sacrificielle, il passe à côté de son accomplissement personnel sans s'en rendre compte grâce à un système de croyances qui comble son impuissance énergétique avec le concept de mission de vie - l'accomplissement et l'épanouissement personnel passe alors par personne ou animal interposé, c'est ce que j'appelle le simulacre de flux qui donne à l'esprit un simulacre de sens à l'existence en absence de flux généré pour soi en priorité.


Le yang puissant qui devient impuissant (après la sexualité précoce ou après la reconnexion énergétique avec son yin spécifique), peut retrouver sa puissance en transmutant yin. La transition énergétique qui fait passer le yang puissant par un état de mort énergétique, lui fait perdre son flux vital. Le yang puissant perd l'espoir et le sens de son existence, mais ne perd pas ses acquis dans la matérialité (heureusement). Le yang impuissant désespéré peut se régénérer instantanément et sans effort sur son système de croyances yin qui lui redonne l'espoir et le sens de l'existence. L'espoir (l'illusion) d'être aimé par le yin spécifique aide le yang spécifique à survivre à l'absence de réciprocité. Dès que le yang puissant doute de son système de croyances yin, il redevient impuissant, il retombe dans la mort énergétique et le désespoir - il retombe dans le vide existentiel et le vide affectif, parce qu'une polarité yang n'est pas faite pour générer du flux pour alimenter deux esprits et parce que la polarité yin magnétise plus vite que la polarité yang génère.


 


Je découvre ce site qui parle du "Manifeste pour une société civile au service de la Vie”. Je lis que ce collectif propose de "Bâtir les fondations d'une nouvelle civilisation", mais je ne lis rien de nouveau. Je vois des centaines de publications dans ce genre et je suis ravie de voir que des collectifs s'organisent pour s'affranchir du système mais avant de tout miser sur la coopération, la solidarité et la communion, il faut tout miser sur soi et sur le couple. Sinon le projet collectif de ce nouveau monde dont tout le monde rêve, ne sera pas pérenne. Ces nouveaux mondes solidaires n'ont rien de différents d'avant, ils misent tout sur la foi en l'humanité, les solutions vont naitre de manière spontanée. En attendant ce manifeste ne propose pas de solution pour améliorer les relations de couple. Si le monde veut être nouveau alors il doit être habité par le nouveau couple.


Christian

Même si les projets d'habitat groupé sont de beaux projets, sur le papier, il n'en reste pas moins qu'ils ne permettent pas de s'affranchir du système. En Europe être propriétaire reste une illusion, le droit à la propriété bien que légale, n' est pas respecté. Cadastre droit de succession sont là pour nous rappeler cette illusion

Charline Lancel

Christian Avant de s'organiser en collectif pour se débarrasser d'une autorité parentale malveillante (mise en place pour cadrer des enfants immatures et irresponsables), il faut faire en sorte d'être auto-discipliné et le cadre autoritaire disparait de lui-même parce qu'il n'est plus d'aucune utilité. Avant toute entreprise collective mise en place par des enfants dans des corps d'adultes, il faut faire transmuter les enfants pour en faire des adultes matures et responsables. Priorité sur la transmutation énergétique, priorité sur la bipolarité individuelle pour faire des couples stables harmonieux et pérennes qui participent et contribuent à la collectivité en tant qu'êtres adultes matures autonomes et responsables en couple stable harmonieux et pérenne. La priorité n'est pas au collectif, la priorité est sur l'individu qui mise tout sur lui pour tout miser sur le couple. Le projet stable, harmonieux et pérenne du collectif, c'est simplement tous les projets des couples stables harmonieux et pérennes réunis. Le couple dont je parle ne se sépare pas, ne se dispute pas, leur ligne de vie est une seule ligne de vie pour deux. Leur contribution au monde ne se mesure pas en quantité d'aide ou en intensité d'amour envers le collectif, mais en terme de projet pérenne du couple pérenne. En absence de modèle parental exemplaire, c'est le duo énergétique qui se fait transmuter l'un l'autre. L'inconscient collectif yang inné et l'inconscient collectif yin inné se fait transmuter l'un l'autre en mettant en place un contexte sociétal qui rend possible la transmutation énergétique. L'inconscient collectif met en place les conditions favorables à la transmutation individuelle (j'explique cela plus en détail à la fin de cet article).

Jean-Pascal

Il faut arrêter de tout miser sur "le couple", il est là le problème.

Charline Lancel

Jean-Pascal arrêter de tout miser sur le faux couple oui, je suis d'accord. Mais le but de ma réflexion est de créer le couple stable harmonieux et pérenne et la condition sine qua none pour créer ce couple qui profite au collectif, c'est de transmuter chacun individuellement.

Jean-Pascal

Charline Lancel la transmutation étant personnelle et continue tout au fil de la vie, l'adéquation magique d'un moment se tort inévitablement, ça donne deux êtres qui s'entortillent, ou qui se séparent pour respecter leur ligne de vie...

Charline Lancel

Jean-Pascal le couple dont je parle ne se sépare pas, ne se dispute pas, leur ligne de vie est une seule ligne de vie pour deux. À mon avis, on ne parle pas de la même transmutation. La transmutation énergétique dont je parle est bien sûr progressive mais une fois acquise, elle est définitive et irréversible. Quand cette transmutation énergétique se fait naturellement parce que le modèle parental est exemplaire, elle se fait entre 7 ans et 15 ans plus ou moins, jusqu'à l'adolescence qui symbolise le passage de l'enfant dépendant énergétique à l'adulte puissant et autonome d'un point de vue énergétique (bien alimenté en flux généré et magnétisé). Donc ta conception de la transmutation qui dure une vie ne me parle pas. Ce qui dure une vie, c'est l'évolution à condition de respecter l'ordre des priorités pour aller dans le sens de l'évolution au lieu d'involuer. L'évolution ne fait pas un pas en avant et un deux pas en arrière, ce qui est acquis est acquis. L'évolution, c'est passer d'un stade à l'autre en évoluant vers la version suivante, pas vers la version précédente.


Pour le dire encore autrement : l'autorité malveillante qui œuvre pour le "bien" de ses enfants immatures et irresponsables, n'empêche pas les enfants de transmuter, elle empêchent les enfants qui n'ont pas transmuté de se disputer. On n'empêche pas les enfants de se disputer en se débarrassant de l'autorité malveillante, on empêche les enfants de se disputer en les faisant transmuter. Comme la transmutation énergétique du corps énergétique invisible (l'esprit) n'a pas pu se faire faute de modèle parental exemplaire, il faut un enseignement pour retrouver son état d'être naturel. L'humanité n'a pas besoin d'être sauvée, elle a juste besoin de recevoir un enseignement différent de celui de la bible et des autres textes dits "sacrés" qui sont mal interprétés.


 

Je pense que cette publication est publique, cliquez sur l'image si vous voulez lire les commentaires. Il y a deux camps qui s'opposent : les puissants et les impuissants énergétiques - qui opposent le besoin à l'envie.

Jean-Marc

Et pourtant nous sommes tous interdépendants, ne serait-ce qu'au niveau émotionnel et relationnel !

Charline Lancel

Jean-Marc  oui mais c'est maladif, la dépendance affective et existentielle ne sont pas saines et naturelles.

Anne

Charline Lancel On ne parle pas de dépendance. Effectivement, la dépendance est nuisible, mais on parle d'interaction, nous sommes tous reliés, il faut garder cela à l'esprit, nous avons les mêmes besoins, les mêmes craintes, nous sommes HUMAINS. Ne nous coupons pas des autres.

Anne

Non, cette affirmation fait l'apologie de la solitude, et cela nous conduit à ignorer les autres, ce qui est une aberration. C'est vraiment du grand n'importe quoi, cette phrase.

Charline Lancel

Anne c'est à dire que je respecte l'ordre des priorités, "après moi les autres existent", "après les autres le moi n'existe pas". Oui l'autonomie est un parcours solitaire, on ne peut pas se servir des autres, il ne faut pas avoir besoin des autres, il faut avoir envie, s'intéresser aux autres de manière désintéressée, pour leur valeur intrinsèque et pas pour ce qu'ils nous rapportent.

Jean-Marc

Charline Lancel Merci , je ne suis pas chez le psychiatre, je parlais simplement de relations équilibrées et réciproques qui nous enrichissent et nous grandissent !

Charline Lancel

Jean-Marc "des relations équilibrées et réciproques qui nous enrichissent et nous grandissent", quand on est dans un rapport désintéressé, donc quand on attend rien des autres et quand on ne leurs doit rien. La boucle est bouclée.

Anne

Charline Lancel Mais non, pas du tout, il n'y a pas de "rapports désintéressés", nous sommes tous dans un besoin d'échange avec nos semblables, cessons de jouer sur les mots "désintéressés", donc on attend rien...Non, c'est plus complexe que ça un rapport humain. En réalité, on a besoin des autres, du regard de l'autre, de savoir qu'il existe, quoi qu'on dise sur la solitude et tout ce blabla du "débrouille toi toi-même". C'est juste du bon sens relationnel. L'humain est un être de communication.

Charline Lancel

Anne Je pense que vous parlez au nom de la dépendance affective et existentielle qui ne sont pas des dépendances saines et naturelles, même si malheureusement elles concernent 99% des gens sur la planète. De mon point de vue, je ne choisis pas l'autre par besoin et nécessité, mais par envie et affinité. Mes relations humaines sont très limitées mais de qualité, et je me rendre compte de la chance que j'ai de ne pas être obligée de fréquenter des gens que je ne choisis pas.

Charline Lancel

Anne L'humain est un être de communication, vous avez raison, mais la communication de qualité et ceci n'est possible que lorsque les rapports sont désintéressés. On n'a pas besoin d'utiliser l'autre pour exister au travers de son regard !


 

Comment l'inconscient collectif peut-il mettre en place les conditions favorables à la transmutation individuelle ? Il faut que le yang puisse faire sa puissance matérielle et financière pour sécuriser son corps physique matière. Le collectif doit mettre en place une société qui met le yang en position de pouvoir refuser de se faire magnétiser son flux vital par la sexualité en échange de sa sécurité. Le yang ne doit plus être obligé de donner du sexe (se marier) pour survivre. Enrober la sexualité de sucre et de chocolat pour caraméliser le yang (sexualité tantrique par ex.) ne favorise pas la transmutation énergétique évidement. Le yin doit mettre en place une société qui le prive du flux sexuel à volonté. Il faut créer une société qui pousse le yin à générer son propre-flux. Le yin doit donner de la valeur au flux en surplus et apprendre à se sentir aimé sur de l'amour inconditionnel et renoncer au faux flux d'amour conditionné. Qui ? À part le yang puissant peut prouver au yin qu'il est aimé sans condition ? Le yang puissant prouve l'existence du flux et dénonce, dévalorise et ridiculise le faux flux. Pour être motivé à transmuter (générer son propre flux), le yin spécifique doit être dégouté du faux flux et sombrer dans le désespoir. Le yin n'a rien de mieux à faire de sa vie que de générer du flux. Si le yin veut expérimenter la version de lui-même évoluée, il faut que le yin expérimente la version de lui qui génère du flux d'amour inconditionnel.



29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


Post: Blog2_Post
bottom of page