Le Créateur et la Création

Dernière mise à jour : 21 mai

Le yin éternel c'est le créateur, il est complet à lui tout seul mais sa vie n'a aucun sens puisqu'il n'a pas la puissance de faire naitre sa création - vivre sa vie. Et le yang c'est la création mais une création est incomplète sans son créateur. Tant que le yang incarné - n'a pas subtilisé son esprit en transmutant yin - être - éternel, sa vie n'a aucun sens, il passe sa vie à faire parce qu'il pense qu'il est juste matière éphémère, il faut que son esprit soit subtilisé - ait transmuté yin, pour qu'il comprenne qu'il est éternel et c'est seulement quand il devient éternel que le le yang est relié à son créateur - la Source éternelle - et qu'il peut enfin s'autoriser à être - faire moins - profiter de la vie - déléguer à la Source - laisser le temps au temps.

Pour comprendre sa souffrance cela ne sert à rien d’aller fouiller dans son enfance. C’est la blessure originelle qui détermine la vie du yin et du yang.

La Source c’est la Dualité de l’Énergie Magnétique à l’origine de toute la création. C’est un bain vibratoire sonore invisible qui nous contient. Nous sommes créés à l’image de la Source et nous sommes sous son emprise - la vibration de la source s'ajuste à notre vibration pour nous faire vivre ce que nous vibrons. Nous sommes vibratoires, énergétiques et bipolaires - après avoir transmuté. La Source évolue en divisant l’unité bipolaire en deux, elle maintient les deux moitiés à distance pour les empêcher de refusionner avec la polarité complémentaire d’origine.

La séparation originelle provoque la blessure originelle.

C’est le yang puissant qui expulse son yin d’origine par une puissante décharge de yang répulsif. Le yang c’est FAIRE l’expulsion, c’est la polarité active et le yin c’est ÊTRE expulsé, c’est la polarité passive. Le yang incarné se sent incomplet et il souffre du manque (de yin). Et le yin non incarné, souffre d’impuissance - il souffre du manque de yang. Le yin aimerait bien s’approcher du yang, mais il n’a pas la puissance, il est même carrément repoussé - séparation originelle, et maintenu à distance - non incarné, parce que c’est le but de la source - subtiliser - diviser en deux et maintenir à distance pour empêcher de refusionner, le temps de transmuter - c’est ça l’évolution - subtiliser les esprits pour évoluer avant de réunir les corps pour perpétuer l'évolution. Le yang doit vibrer la complétude pour magnétiser son propre yin - subtiliser son esprit, et ensuite le yin peut vibrer la puissance pour être magnétisé dans son propre yang - s'incarner.

Il faut donc bien comprendre que le yin et le yang qui vont chercher chez l’autre et les autres leur polarité manquante parce qu’ils n’arrivent pas à transmuter yin et s'incarner yang, sont dans un processus involutif.

La Source évolue en divisant, c’est l’individuation des esprits. À la base, nous ne sommes qu'un et après l'individuation des esprits - je suis moi et tu es toi. Je suis yin le créateur et yang la création - je suis complet yin et puissant yang à moi tout seul. Ensuite la Source orchestre la réunion des corps pour perpétuer l’évolution. "Tu seras en couple quand tu seras complet et puissant à toi tout seul", c’est le crédo de la Source parce que c’est l’ordre naturel des choses. C’est l’ordre chronologique.

L’évolution va de la prison de la matière visible et statique à la liberté de l’esprit subtil en mouvement.

Pour perpétuer l’évolution la Source doit multiplier - pour avoir toujours quelque chose à diviser - il lui faut toujours assez de tout pour faire un rien - toujours assez de densité à subtiliser. C’est pourquoi la Source incarne l’Esprit dans la Matière. Donc l’évolution est cyclique, c’est un éternel recommencement. Il n’y a pas de début et il n’y a pas de fin. L’évolution c’est Ouroboros, à chaque instant présent, tous les stades de l’évolution sont présents. L’évolution est un système stable, harmonieux et ce système est pérenne parce qu’il est auto-entretenu.

Évoluer c’est diviser - subtiliser - faire l’individuation des esprits. Incarner l’esprit dans la matière puis orchestrer la réunion des deux esprits subtilisés et des deux corps incarnés - c’est perpétuer l’évolution.

0) la source divise l’unité bipolaire en deux, c’est la séparation originelle.

1) le yang s’incarne - le yang transmute - magnétise du yin - le yang feu de l’action est éteint par l'eau du yin qu’il magnétise et il meure de son vivant - devient éternel - son esprit est subtilisé - le yang ressuscite en retrouvant du yang à partir de l'équinoxe d'automne. Comme le yang est équilibré yin, il n’y a plus aucune décharge de trop plein de yang répulsif pour repousser le yin d'origine et plus aucun manque de yin pour justifier la mise à distance.

2) donc le yin d'origine peut enfin transmuter yang pour s’incarner.

3) réunion des deux corps incarnés et des deux esprits subtilisés.

4) mort physique des corps mais les esprits demeurent éternels.

0) Ce scénario est rejoué à l’infini.

Pourquoi le yin se sent complet sans son yang et le yang se sent incomplet sans son yin ?

D'abord il faut bien comprendre que le but de la Source c'est d'évoluer - subtiliser - diviser l'unité bipolaire en deux et maintenir à distance pour empêcher de refusionner. Incarner l'esprit dans la matière n'est pas le but de la Source, c'est le moyen qu'elle a mis en place pour perpétuer son évolution. Le yin a l'amour du but - évoluer - se subtiliser et le yang à la conscience du but - perpétuer l'évolution - se multiplier. Dans notre partie yin cosmique invisible nous sommes éternels - esprits subtilisés. C’est l’état de conscience unifié que l’on appelle l’âme - l'unité bipolaire de base. Tant que nous ne sommes pas incarnés - tant que la création n'est pas séparée de son créateur, nous sommes dans un état de conscience unifié - éternels. Le yin vit toute sa vie dans un état de conscience unifié parce qu’il n’est pas encore incarné. Le yin c'est le créateur, il n'est pas obligé de créer - s'incarner - il est complet à lui tout seul - c'est l'évolution - le créateur existe sans la création, mais il n'est pas pérenne. Tandis qu'une création n'est pas complète sans son créateur. L'esprit du yang incarné n'est pas subtilisé - n'a pas transmuté yin - n'est pas relié à son créateur - n'a pas connaissance de la Source - ignore qu'il est yin créateur être éternel, c'est une création incomplète parce qu'elle n'a pas de créateur. Un yang qui a transmuté yin devient créateur de sa vie en découvrant son pouvoir de créateur sans rien faire - le pouvoir de la vibration invisible - le pouvoir de l'esprit invisible - subtilisé - conscient d'être créateur - conscient qu'il peut être son faire. C'est ce que tout le monde appel l'éveil spirituel, c'est la conséquence de la transmutation du yang - la création est reliée à son créateur. Quand l'esprit yin éternel s'incarne - devient mortel - il prend conscience qu'il est la création - il vit sa vie - faire son être - il devient pérenne - il perpétue l'évolution.

Une autre manière de comprendre pourquoi le créateur est complet sans sa création, il suffit de comparer le créateur à un artiste. Un artiste est un artiste même quand il ne crée pas. Un artiste n'est pas obligé de créer et même quand il ne crée pas il reste un artiste. Tandis que la création ne peut pas exister sans son créateur. L'évolution n'a pas besoin de perpétuer son évolution pour évoluer, si elle perpétue son évolution ce n'est pas pour évoluer, c'est pour être pérenne.

Il faut simplement comprendre que le yang s’incarne pour transmuter et qu'ensuite le yin peut transmuter pour s’incarner.

Le yang à toute son incarnation pour apprivoiser la mort mais le yin va devoir apprivoiser la mort pour s’incarner - à peine il va naitre qu'il comprend qu'il va mourir.

Un yang qui magnétise son propre yin devient éternel, il prend conscience que dans sa partie cosmique invisible - son esprit subtilisé - il est éternel, c’est ça qui lui apporte sa complétude, il va enfin pouvoir ÊTRE son FAIRE, trouver le repos et la sérénité. Un yin qui est magnétisé dans son propre yang devient mortel, il trouve la puissance yang de FAIRE son ÊTRE - vivre sa vie - matérialiser la pérennité de l'évolution, c’est à dire l’union des deux corps incarnés.


LE YIN EST COMPLET PARCE QU'IL N'EST PAS ENCORE INCARNÉ AU MOMENT DE SA NAISSANCE ET LE YANG EST PUISSANT PARCE QU'IL EST DÉJÀ INCARNÉ AU MOMENT DE SA NAISSANCE.


Un yin n'a pas besoin de s'incarner, le yin c'est le créateur, il n'a pas besoin de la création pour exister, tandis que la création n'existerait pas sans son créateur. Donc le yang incarné n'est pas complet sans son yin. Un yang mortel n'est pas complet tant qu'il lui manque la conscience d'être éternel dans sa partie yin cosmique. Pour se sentir complet, un être incarné (mortel) doit vivre son incarnation dans l'état de conscience que dans sa partie cosmique invisible, il est éternel de son vivant. Le yin s'incarne uniquement pour perpétuer l'évolution. Le créateur yin doit trouver la puissance yanG de faire naitre la création, transcender la peur de la mort - en s'incarnant le yin devient mortel. Pour se sentir puissant (vivant), un être éternel doit s'incarner dans l'état de conscience que dans sa partie matière visible, il est éphémère. Un yin ne va jamais s'incarner de sa propre volonté, c'est la Source qui l'oblige à s'incarner - s'incorporer, en le magnétisant de force dans sa partie yang terrestre. Le phénomène magnétique qui force le yang à transmuter et qui force le yin à s'incarner s'appelle l'amour, mais en réalité on devrait appeler ce phénomène magnétique - la mort. Le yang transmute - il meure de son vivant et ressuscite et le yin devient mortel en s'incarnant. Tout ça au nom de l'amour parce que le phénomène magnétique qui orchestre tout ça nous donne l'impression qu'on transmute et qu'on s'incarne par amour pour son opposé complémentaire d'origine. Et tout ça au nom de l'amour inconditionnel parce que nous sommes sous l'emprise de ce phénomène magnétique et nous ne pouvons y mettre aucune condition parce que nous ne contrôlons rien. Nous n'avons qu'une seule option, c'est lâcher prise et se laisse faire, s'en remettre à la Source - se rendre.

Il faut expliquer au yang qu'il est éternel de son vivant et qu'il n'a pas besoin d'attendre la mort pour vivre sa part d'éternité - sérénité. Il faut expliquer au yin qu'il est mortel de son vivant et que mourir, c'est vivre.

CHRONOLOGIE RESPECTÉE = ÉVOLUTION

L’évolution c’est l’individuation des esprits (esprits subtilisés) et perpétuer l’évolution c’est l’union des corps dans la matière quand les deux transmutations sont complètes et que les deux corps sont incarnés.

Si la Source réunissait les corps avant l’individuation des esprits - donc avant la transmutation complète du yang, il n’y aurais pas d’évolution. Si la Source incarnait un yin avant que le yang ait magnétisé son propre yin cosmique, le yang irait chercher son yin d’origine plutôt que de magnétiser son propre yin et donc il y aurait refusion et donc il n’y aurait pas division et donc il n'y aurait pas d’évolution. C’est pourquoi la source incarne d’abord le yang et l’oblige à transmuter yin avant d’incarner le yin. Si la Source ne réunissait pas les corps incarnés après la transmutation, le Source ne pourrait pas perpétuer son évolution. Voilà pourquoi la réunion après la transmutation est inévitable.


CHRONOLOGIE INVERSÉE = INVOLUTION

L'astral réunit les corps avant la transmutation - avant l'individuation des esprits. En falsifiant la vibration par l'endoctrinement abrahamique, l'astral oblige le yin et le yang à dépendre des autres et à les utiliser pour aller chercher la polarité complémentaire. L'astral falsifie les rapports humains - rapports de dépendance - rapports de domination. L'astral empêche le yang de faire la séparation originel en l'empêchant d'être un yang puissant (la femme est le sexe faible), l'astral empêche le yang de transmuter en l'empêchant de vibrer la complétude (Eve est une partie d'Adam). L'astral fait se reproduire entre eux des enfants dans des corps d'adultes. L'astral fait croire qu'il faut se multiplier en quantité pour la pérennité de l'espèce mais c'est l'inverse, il fallait se multiplier en qualité (après avoir transmuté). L'astral ne mène pas du tout à la pérennité, l'astral nous mène à notre perte.


La souffrance de la séparation originelle - d’une part la souffrance du manque que ressent le yang incarné et - d’autre part, la souffrance de l’impuissance que ressent le yin non incarné, est temporaire - elle disparait grâce à la transmutation du yang et à l'incarnation du yin. La souffrance originelle est la souffrance de la séparation originelle mais la souffrance perdure indéfiniment à cause de la falsification du couple originel. Avoir fait croire qu’Eve n’est pas complète à elle toute seule, qu’elle est une partie d’Adam, c’est tout simplement l’empêcher de vibrer la complétude et donc l’empêcher de magnétiser son propre yin cosmique et clairement condamner le yang à vivre l’enfer sur terre et par conséquence, condamner le yin a vivre l'illusion d'un paradis artificiel. Ce mythe du couple falsifié est carrément diabolique. Il faut que le yang meure de son vivant et ressuscite pour que le yin puisse s’incarner dans la matière. Un yang incarné vibre la complétude pour magnétiser son propre yin puisque c’est un phénomène naturel (une décharge de yang répulsif fait automatiquement un appel magnétique de yin) sauf si l’endoctrinement abrahamique vient falsifier la vibration. Le yang ne peut pas vibrer la complétude pour magnétiser du yin si on lui fait croire qu’il est incomplet - puisqu’il serait simplement une partie de son yin. Condamner un yang a être incomplet, c’est condamner un yin a être impuissant toute sa vie et donc la conséquence à l’endoctrinement abrahamique c’est la création de la philosophie bouddhiste. Le yin astralisé, c’est le yin condamné à ne jamais pouvoir s’incarner. La philosophie bouddhiste, c’est une philosophie de consolation. Le yin privé de puissance yang toute sa vie, ne va jamais pouvoir faire son être et donc il se console en se réfugiant dans l’illusion du bonheur de l’instant présent, éternellement renouvelé. Le yin est coincé dans l’immensité de l’éternité, l'illusion du paradis - il s'entraine toute sa vie à pratiquer des techniques artificielles de méditation pour arrêter de penser - arrêter de se projeter dans le futur - renoncer à sa vie - faire don de soi - dépendre du regard des autres - se sacrifier pour consoler les malheureux. Et le yang est prisonnier de l'enfer sur terre - toujours faire - toujours se battre - jamais le droit d'être en paix - jamais le droit au repos. Le yin et le yang sont coincés dans des rapports de force et des rapports de dépendance. Dieu et Bouddha se tiennent mains dans la mains l'un pour asservir et l'autre pour consoler.


Le mythe d'Adam est Eve est une allégorie et une métaphore du Créateur et de la Création.

Il faut transposer Eve en yang la création incomplète sans son créateur et Adam en yin le créateur complet sans la création mais non pérenne - impuissant. Adam yin est l'évolution qui n'a pas besoin de la création - il n'a pas besoin de s'incarner yang pour évoluer, il a besoin de la création yang - l'incarnation, pour perpétuer son évolution. Et Eve yang est la création - elle perpétue l'évolution - elle est incomplète sans son créateur. Pourquoi avoir fait croire que Eve est la femme et Adam est l'homme ? Quand Eve yang transmute yin - elle subtilise son esprit - la création est reconnectée à son créateur - elle prend conscience qu'elle devient yin créateur éternel - elle vibre juste - elle vit juste - elle vit le paradis sur terre. Pourquoi avoir fait croire que la connaissance - subtiliser son esprit - transmuter yin, condamne à vivre l'enfer sur terre ? C'est exactement l'inverse, c'est en transmutant yin à elle toute seule qu'Eve vit le paradis sur terre. Et comme un yang qui n'a pas transmuté yin empêche son yin d'origine de s'incarner, en plus d'être responsable de son propre malheur, Eve est également responsable du malheur de son yin d'origine.


Allégorie : mise en scène abstraite d'éléments concrets : Adam et Eve sont yin et yang, ce sont des éléments abstraits d'un processus d'évolution très concret.

Métaphore : mise en scène concrète d'éléments abstraits : l'homme et la femme sont des éléments concrets de la mise en scène abstraite d'Adam et Eve chassés du paradis.


Eve est création yang ET créateur yin. Adam est créateur yin ET création yang. Il n'y a pas de créateur extérieur puisque la Source nous a créés à son image. La Source évolue - le créateur, et perpétue son évolution - la création. Nous sommes identiques à la Sources, nous sommes créateurs yin et créations yang - après avoir transmuté le yang en yin et incarné le yin en yang. Nous évoluons (esprits subtiles - je suis le créateur - je suis complet à moi tout seul - je suis éternel et invisible) et nous perpétuons notre évolution (réunion des corps incarnés aux esprits subtilisés - je suis réel - je suis matière éphémère - je suis pérenne).



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout