top of page

Mégalomane

Lors de notre unique rencontre ( le 26/04/2020 ) mon jumeau m'a fait part de son envie de construire sa maison en bois, en autonomie et en symbiose avec la nature. Ce qui colle parfaitement à mon rêve. Et pourtant ... Le 8 février 2022, je découvre que mon jumeau est allé jusqu'au bout de son sentiment d'impuissance.


Mon jumeau à acheté un château en ruine et je découvre un article dans la presse locale :

"Ce ne sera pas un hôtel ni une communauté de vie, ni un habitat groupé, cadre le propriétaire, plutôt un refuge à des gens blessés et épuisés en quête d’une reconnexion avec leur moi intime. Une sorte de bulle retirée du fracas, posée dans le silence ".

Mon rêve à moi c'est ça :

J'ai envie d'une habitation qui flotte, légère et quasi transparente. Je veux une maison toit plat plein pied avec des grandes baies vitrées qui ouvrent sur la nature, un endroit petit et cosy, chaleureux. En parfaite autonomie et située dans un éco-lieu avec d'autres êtres souverains comme moi.

Dés lors, j'ai beaucoup de mal à comprendre le fossé qui nous sépare. D'un côté, il y a mon jumeau qui voit grand, trop grand - je suis fatiguée pour lui - j'ai le sang glacé par le froid des pierres et par l'humidité - je suis écrasée par la lourdeur de ce projet. Je n'adhère pas du tout à son idée d'accueillir les gens blessés. D'un autre côté, il y a moi qui voit petit, tout petite, chaleureux et cosy, au sein d'une communauté d'êtres Souverains. Bref, je n'y comprends plus rien. Où se situe l'intersection entre ces deux opposés ?

 

À la Source nous sommes complets et puissants, nous sommes dans notre pleine souveraineté individuelle. Celui qui n’a pas fait sa puissance par lui-même va se servir de l’autre et des autres pour se sentir puissant. Plus son sentiment d’impuissance est grand, plus il va se donner la mission de laisser l’emprunte de sa puissance dans une matérialité grandiose et gigantesque. L’impuissant est le plus grand mégalomane. Incapable d’acquérir sa puissance par lui-même, il va se donner la mission de sauver le monde, sauver les impuissants, les misérables, les perdus et les paumés. Il va se tuer à la tâche éreintante pensant qu’il va vivre éternellement dans la prolongation de sa puissance matérielle. Il n’y a pas de vie plus misérable que celle de vouloir sauver la vie des autres. À la Source chacun est son propre sauveur, plus personne n’a besoin d’être sauvé. La Source n’a pas besoin de sauveur. Le sauveur mégalomane perpétue la dépendance collective au besoin d’être sauvé. L’être souverain est complet et puissant à lui tout seul. Il n’a pas besoin d’être utile aux autres pour avoir une raison d’être. Vouloir aider et sauver les autres, faire don de sa vie au service du collectif est un aveu d’échec. Seul celui qui n’a pas réussi à se sauver lui même cherchera à sauver les autres. Cherchant à tout prix à justifier sa vie dans l’utilité qu’elle peut avoir. Cherchant la reconnaissance et l’admiration pour se convaincre d’être puissant. L’impuissant est au service de l’égo. Il perpétue l’impuissance en lui accordant toute son attention. Il valorise l’impuissance. Il va même jusqu’à la sacraliser. Il devient un saint parce que l’ego attribue de la valeur et de la grandeur à la mission sacrificielle. Il est validé par le collectif mais pas par le Source. L’être souverain est complet et puissant à lui tout seul. Il est dans la pleine conscience d’être la meilleure version de lui-même et d’apporter toute sa magie au monde dans le simple fait d’être à sa place sur son chemin de vie individuel. De cette manière il est solidaire. Être un exemple de souveraineté individuelle est la seule manière d’apporter la solidarité universelle.




28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


Post: Blog2_Post
bottom of page