Pauvres Yin et Yang

Le YANG FAIRE PUISSANT cherche un sauveur et un guide extérieurs parce qu'il est malheureux, parce qu'il n'arriva pas à ÊTRE son FAIRE.

Être trop yang c'est faire faire faire. Le yang trop yang en fait trop et trop faire c'est se battre. Pauvre yang qui s'épuise dans des conflits, des combats et des voies sans issue, il se gaspille. Comme il vibre le manque (de YIN ÊTRE COMPLET) il vit le manque et il attire à lui des personnes qui le rejettent parce que la Source s'ajuste toujours à la vibration pour nous faire vivre ce que nous vibrons. Donc il donne, il donne, il donne, mais il ne reçoit jamais rien puisqu'il doit vivre le manque qu'il vibre. Pauvre yang qui doit utiliser l'autre et les autres pour ne pas se sentir seul, tellement il a peur de la solitude, tellement il se sent incomplet, tellement il vibre le manque et donc tellement la vie lui fait vivre le manque et la solitude. Le yang astralisé par l'endoctrinement abrahamique ne va jamais trouver la paix et le repos parce qu'il ne vibre pas la complétude parce qu'on lui a fait croire que sa survie dépendant de l'autre et des autres : "tu seras complet quand tu seras en couple". Le yang tellurique est englué dans la matière falsifiée, il est impatient et précipité parce qu'il a la conscience d'être mortel, il fait tout vite vite avant de mourir. Comme il ne sait pas ÊTRE, il ne laisse jamais le temps au temps. Pour qu'un yang magnétise du yin il lui suffit simplement de vibrer la complétude. Briser le mythe du couple falsifié (Eve serait une partie d'Adam), arrêter de penser que sa survie dépend de l'autre et des autres : "je suis complet à moi tout seul", "je suis capable de survivre seul" "je suis capable de m'apporter à moi-même tout ce dont j'ai besoin" "je serai en couple quand je serai complet à moi tout seul".

Le YIN ÊTRE COMPLET cherche un guide et un sauveur parce qu'il est malheureux, parce qu'il n'arrive pas à FAIRE son ÊTRE.

Sa vie n'a aucun sens, il a l'impression qu'il n'appartient pas à ce monde (il n'est pas incarné - incorporé dans la matière), il se sent comme un étranger, il ne trouve pas sa légitimité, il est perdu paumé, il ère sans jamais faire son être. Il se sent éternel, il a l'éternité devant lui, il procrastine, il n'arrive pas à se projeter, il n'arrive pas à s'engager, le temp n'a pas de valeur, sa vie n'a pas de valeur, il fait un "don de soi", il est en posture sacrificielle au service du collectif et cela lui donne l'impression d'être utile, il utilise les autres pour donner un sens à sa vie. Il vibre l'impuissance et il attire à lui des personnes et des situations qui lui font vivre l'impuissance. Il vibre la complétude donc il est super entouré, mais comme il vibre l'impuissance il est super entouré de personnes qui lui volent sa vie (les perdus les paumés pour qui il se sacrifie). Il utilise l'autre et les autres pour se sentir puissant donc souvent il est entouré d'impuissants, des paumés, des perdus qui lui donnent l'illusion d'être moins impuissant que les plus impuissants qui l'entourent. Le yin astralisé par l'endoctrinement abrahamique est consolé par la philosophie de bouddhatralala - Eckhart Tolle et toute la clique de yogitrilili. Il doit se contenter d'être heureux dans l'instant présent. On lui présente cet état d'être comme le saint graal mais c'est en réalité juste un lot de consolation. Il doit s'entrainer toute sa vie à pratiquer des technique de méditation artificielles pour arrêter de penser et se consoler de ne pas avoir la puissance yang pour faire son être (s'incarner). Son nirvana est complètement artificiel! Pour qu'un yin puisse s'incarner il faut que son yang d'origine ait ressuscité. Autant dire que le yin est condamné à ne pas pouvoir s'incarner parce que l'endoctrinement abrahamique a le contrôle de la vibration de la pensée du yin et du yang astralisé.

La philosophie bouddhiste est née pour consoler le malheureux yin et le malheureux yang astralisés par l'endoctrinement abrahamique.

Bouddha c'est une conséquence de l'endoctrinement abrahamique.


Les lois de la Source étant supérieures aux lois de l'astral, le processus de transmutation opère malgré l'endoctrinement astralisé - malgré la vibration énergétique falsifiée qui empêche de magnétiser sa polarité complémentaire. Le processus naturel qui devrait opérer normalement rapidement et sans souffrance, opère quand-même mais dans la souffrance interminable. Le yin astralisé par l'endoctrinement abarahamique pense qu'il sera puissant quand il sera en couple comme le yang qui pense qu'il sera complet quand il sera en couple. L'endoctrinement abrahamique entretient le sentiment d'incomplétude et d'impuissance donc la transmutation a du mal à s'enclencher. Pour qu'un yin s'incarne, pour qu'il soit magnétisé dans son propre yang terrestre, il faut qu'il vibre la puissance : je suis puissant à moi tout seul, je suis mortel, j'ai la puissance yang de faire mon être éphémère.

C'est aussi difficile pour un yang tellurique de se subtiliser dans l'éternité de l'instant présent (magnétiser du yin cosmique - être son faire) que c'est difficile pour un yin cosmique de traverser la densité de la matière et du temps (s'incarner dans son propre yang terrestre - faire son être).
6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout