Peur de l'Amor

Dernière mise à jour : 22 oct. 2021

Le processus de transmutation s'enclenche au moment de la reconnexion. Le yang est suffisamment puissant pour expulser son yin d'origine. À la séparation originelle, le yang souffre du manque de yin, et le yin souffre d'impuissance face à son yang. Le yang ne souffre pas du manque de son jumeau, il souffre du manque de yin. Le processus de transmutation consiste à faire de deux moitiés, deux nouvelles unités bipolaires. Le yang puissant fait sa complétude et le yin complet fait sa puissance. À la fin du processus, les jumeaux sont complets et puissants indépendamment l'un de l'autre. Le yang ne peut pas utiliser son yin d'origine pour se sentir complet et le yin ne peut pas utiliser son yang d'origine pour faire sa puissance. À la fin du processus, les jumeaux sont dans leur souveraineté individuelle. Ils sont complets et puissants à eux seuls, sans avoir eu besoin d'utiliser l'autre ou les autres par extension.


En quoi consiste la transmutation du yang ? Comment le yang va-t-il s'y prendre pour se sentir complet à lui tout seul ? Le yang va progressivement réussir à faire descendre son propre yin cosmique. Petit à petit, le yang se libère de l'astral (le monde invisible de la matrice falsifiée), petit à petit, il (re)commence à vibrer juste et la Source s'ajuste à sa nouvelle vibration. La vie commence à couler de Source. Le yang continue à FAIRE sa part de yang, mais il se libère du temps pour commencer à ÊTRE sa part de yin. Le yang qui souffre du manque n'a pas d'autre choix que de continuer à vivre dans un état d'ÊTRE dans l'instant présent. C'est la seule manière de sortir de la souffrance du manque. Le rapport au temps change complètement. Le yang se subtilise dans l'instant présent et se familiarise avec l'idée que l'amour qu'il éprouve pour son yin d'origine est intemporel. Le yang fait l'apprentissage d'un amour qui traverse le temps. Il se rend compte que l'amour qu'il éprouve pour son yin d'origine est absolu et éternel. La transmutation du yang consiste à ÊTRE SON FAIRE. L'énergie yin c'est ÊTRE. Apprivoiser l'énergie yin c'est apprivoiser l'idée d'être immortel dans sa partie cosmique. Le duo est à la fois cosmique et terrestre. Dans la partie cosmique, le duo ne fusionne pas. Les esprits sont distincts. Le yang réalise qu'il n'est pas séparé de son autre dans l'absolu, même s'il en est séparé physiquement dans la matière. Le processus de transmutation change le rapport au temps et à la matière. Pour le yang, le temps se subtilise. Les minutes sont des heures, les heures sont des jours, les jours sont des mois, les mois sont des années, les années sont éternelles. L'être devient immortelle. L'amour devient intemporel.


Le yang n'a pas peur de mourir parce qu'il n'a pas peur de vivre. Le yang est familiarisé avec la densité de la matière et du temps, il sait que le temps passe, il sait qu'il est mortel. Le yang n'a pas peur de l'amor parce qu'il n'a pas peur de la mort. Un yang ne peut pas vivre avec la peur de mourir. Avoir peur de mourir c'est avoir peur de vivre, c'est inconcevable pour un yang d'avoir peur de vivre. Ce qui est difficile pour un yang c'est d'intégrer à chaque instant présent, sa partie cosmique éternelle. Dans sa partie cosmique, le yang réalise qu'il est éternel. Son amour pour son yin d'origine est éternel et donc immortel.

En quoi consiste la transmutation du yin ? Je ne vis pas cette partie du processus, mais je fais des hypothèses par déductions logiques, en inversant le processus du yang. Le yin doit donc FAIRE SON ÊTRE. Le yin est immortel dans l'instant présent. Il a la sensation d'être irréel et éternel. Comment le yin va-t-il faire / prendre sa puissance sans utiliser son autre ou les autres? Dans la partie terrestre du duo, les corps s'accouplent, la matière fusionne. Le yin doit donc trouver la puissance de s'incarner ici et maintenant pour concrétiser le couple et finaliser le processus de transmutation qui doit indéniablement aboutir à l'accouplement des corps, même si les esprits demeurent distincts (subtiles). Le yin doit donc trouver la puissance de pénétrer la densité de la matière et du temps. Son rapport à la matière et au temps va changer. Il va devoir prendre conscience qu'ici dans la matière, le temps passe. Le yin va devoir prendre conscience qu'il est réel dans la matière et il va devoir trouver la puissance d'affronter la peur de la mort, puisque dans la matière le temps passe, les corps sont mortels. Le yin fait sa puissance en trouvant la force d'affronter la peur de la mort. Le yin a peur de l'amor parce qu'il a peur de la mort. Par amour, le yin est poussé à s'incarner, à devenir réel dans la matière. Pour un yin qui doit trouver la puissance de se matérialiser dans la matière ici et maintenant, aimer signifie devenir mortel. L'amor est associé à la mort. Le yin va devoir accepter la mort par amor. Le yin va être poussé par l'amor à accepter la mort. Pour un yin, vaincre la peur de l'amor, c'est vaincre la peur de la mort. Je pense que c'est comme ça que le yin fait sa puissance. Par amour, il trouve la puissance de vaincre la peur de la mort. Ce qui est difficile pour un yin, c'est d'intégrer sa part de yang terrestre éphémère. Dans sa part terrestre, le yin réalise qu'il est mortel. Son amour pour son yang d'origine le rend mortel. Quand un yin accepte que sa part terrestre est mortelle, il accepte de mourir. S'il accepte de mourir, il accepte de vivre et de matérialiser son amour dans la matière ici et maintenant. Comment le yin s'y prend-il pour vaincre sa peur de l'amor, de la mort? Le réponse me vient le 22/09 au moment du switch à l'équinoxe d'automne.



30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout