top of page

SPIRALISME 2

Dernière mise à jour : 25 janv. 2023

DEUXIÈME VERSION AVEC AJOUTS ET CORRECTIONS - TÉLÉCHARGEZ LE PDF


Introduction et recommandation :


Ceci est le fruit de mon imagination. Vous pourrez vous approprier mes croyances uniquement si ces croyances vous appartiennent déjà. En aucun cas, mon imagination ne peut se substituer à la vôtre. Ceci est un enseignement pseudo scientifique. C'est un cours de sciences naturelles, mais ce n'est pas de la science formelle, c'est de la science infuse.


Je suis yang de base, je suis matière éphémère. Le 28/10/2019 j’ai été reconnectée avec mon yin d’origine, ce qui a déclenché mon processus alchimique de transmutation pour parachever et parfaire mon équilibrage énergétique dans ma partie énergétique invisible et éternelle. J’ai témoigné de toutes les étapes de mon processus alchimique de transmutation sur mon blog privé à partir du 22/08/2020. Durant le processus de transmutation, j’ai été mon propre élève et mon propre enseignant, j’ai construit mon enseignement sur base de mon propre cas d’étude. J’ai nommé mon enseignement : le Spiralisme. De ma transmutation est né mon projet #thelistofspiralist visible sur mon site https://www.spiralisme.be/


J'ai appelé cet enseignement : LE SPIRALISME car il nous enseigne qu'à l'intérieur de nous, il y a notre ressenti profond qui reste stable, imperturbable et immuable au centre de la spirale des phénomènes changeants. Quoi qu'il arrive nous sommes pilotés dans la bonne direction, grâce à cette boussole interne qui nous guide vers notre destinée heureuse. Le secret du bonheur est de ne pas faire de résistance à ce pilotage automatique. L'enseignement a pour objectif de neutraliser nos fausses croyances qui représentent le seul blocage possible à notre évolution naturelle.




Nous avons tous une polarité énergétique de base (yin ou yang) et tout au long de la vie nous mutons dans la polarité complémentaire. Jusqu'au jour de la reconnexion avec l'opposé complémentaire d'origine qui provoque la transmutation. C'est le parachèvement, la précipitation et l'accélération de l'équilibrage énergétique indispensable avant de former un couple stable, harmonieux et pérenne.


Les sujets de cette thèse sont :


Le processus alchimique de transmutation.

Le mode de reproduction des êtres humains.

Les relations humaines.


De mon point de vue, il est impossible de comprendre ce qu'il se passe lors du processus alchimique de transmutation si on ne prend pas l'astral en considération. C'est pourquoi, depuis la création de mon blog, je tente de définir l'astral, d'expliquer comment l'astral fonctionne et pourquoi l'astral nous empêche de muter et de transmuter. Tout ça dans le but d'aider le yang à sortir de la souffrance provoquée par le manque et par conséquence, d'aider le yin à sortir de la souffrance de l'impuissance. Dans cette thèse, je tente d'expliquer les deux versions du processus alchimique de transmutation : le processus originel et le processus originel astralisé. Depuis 4 millénaires, nous sommes tous astralisés, mais nous ne sommes pas tous astralisés de la même manière. Il y a l'astral du yang et l'astral du yin. Il y a des yins et des yangs complètement astralisés et il y a des yins et des yangs sortis de la matrice falsifiée involutive. L'âge et la durée de la transmutation ainsi que la durée et l'intensité de la souffrance, sont liés au niveau d'astralisation.

La Source de la souffrance, c'est l'ignorance de la Source.

Même si au début vous ne comprenez pas le sens que je donne aux mots, le fait de les lire dans leur contexte va leurs donner du sens au fur et à mesure de la lecture.


En deuxième partie, je mets Ouroboros : ma théorie de l’évolution. J’y parle de l’origine de l’eau, du déluge et de l’or.


À l'école primaire, on nous apprend comment nous fonctionnons dans notre partie visible matière, mais on ne nous apprend pas comment nous fonctionnons dans notre partie énergétique invisible.


Voici maintenant l'enseignement de la Source qui s'adresse à toutes les personnes concernées et intéressées par le processus alchimique de transmutation, en particulier. Et toutes les personnes intéressées par les relations humaines en général.


La Source :


La Source c'est la dualité de l'énergie magnétique à l'origine de toute la création. C'est un bain vibratoire énergétique bipolaire dans lequel nous baignons. Nous sommes créés à l'image de la Source et nous sommes sous son emprise. Nous sommes des êtres énergétiques bipolaires et vibratoires. Nous sommes corps matière éphémère et esprit invisible éternel.

Dans la Source nous vivons ce que nous vibrons.

La croyance (le monologue intérieur) imprime un ressenti émotionnel qui vibre, et la réalité vient se conformer à cette vibration. La réalité vient toujours nous dire que nous avons raison de croire ce que nous croyons. C'est pourquoi il est important de faire très attention à nos croyances connues et inconnues, conscientes et inconscientes.


Le but de la Source :


Le but de la Source est d'évoluer par la création d'un système stable, harmonieux et pérenne. L'évolution va de la prison de la densité de la matière solide visible et statique, à la liberté de la subtilité de l'esprit invisible et en mouvement. La Source évolue en subtilisant. Elle divise l'unité bipolaire en deux et maintient les deux moitiés à distance, le temps que chacune d'elle redevienne Souveraine, c'est à dire puissante yang et complète yin à elle toute seule. Si la Source ne faisait qu'évoluer, bientôt tout serait volatile et éthéré. Dans la perfection de sa dualité, la Source évolue en subtilisant et perpétue son évolution en créant de la matière dense à subtiliser. La Source orchestre donc l'individuation des esprits (dans le monde invisible) pour évoluer - diviser - subtiliser. Et elle orchestre la réunion des corps (dans le monde visible) pour multiplier - perpétuer son évolution. L'évolution est un phénomène mathématique (diviser et multiplier), magnétique (polarités yin et yang), électromagnétique (flux énergétique = amour inconditionnel) et mécanique (générer ou magnétiser le flux).


L'astral :


L'astral, est une invention humaine, c'est le monde invisible de la matrice falsifiée involutive. C'est l'ignorance des lois de la Source, et l'ensemble des fausses croyances, des pensées négatives et des pensées limitantes propagées par l'endoctrinement abrahamique (astral du yang) et bouddhique (astral du yin).


L'astral falsifie nos croyances, ce qui falsifie nos vibrations et donc falsifie notre réalité puisque la réalité se conforme aux vibrations de nos émotions, pour nous faire vivre ce que nous vibrons.


Contrôler les croyances, c'est contrôler la vie des gens. Avoir le monopole des croyances propagées, c'est avoir le contrôle sur toute l'humanité. Être astralisé, signifie être sous l'influence de l'astral. La conséquence d'être astralisé, c'est que nous pensons mal et donc vibrons mal et donc nous ne pouvons pas transmuter, nous ne pouvons pas nous équilibrer dans notre partie énergétique invisible. Le yang ne pourra pas magnétiser le flux et le yin ne pourra pas générer le flux énergétique qui est en réalité ce que tout le monde appelle l'amour inconditionnel. En falsifiant nos croyances, l'astral a falsifié nos vibrations et donc tout notre monde énergétique invisible est complètement dysfonctionnel.


Le but de l'astral :


Depuis le dernier déluge, l'humanité est privée de la force énergétique sonore qui émanait de la pression des eaux internes. Personne ne comprend la période des constructions colossales, parce que l'énergie qui a servi aux grands bâtisseurs n'existe plus. Pour combler la perte de cette force énergétique, la secte abrahamique a besoin d'avoir une grande quantité d'esclaves, le plus rapidement possible, pour continuer la conquête de l'or, grâce à la force physique humaine. L'astral doit donc nous empêcher de transmuter pour nous empêcher de devenir des êtres Souverains. La secte abrahamique a besoin d'esclaves guerriers pour faire la conquête des terres / d'esclaves mineurs pour gratter le sol / d'esclaves paysans pour nourrir les esclaves / et d'esclaves prêtres pour perpétuer l'esclavagisme - perpétuer l'endoctrinement - la falsification de la vibration. La première préoccupation de l'astral c'est de nous empêcher de transmuter, elle obtient ainsi des esclaves. La deuxième préoccupation de l'astral est de s'assurer que les esclaves se reproduisent rapidement et en grande quantité - contrôle de la natalité, mariages arrangés, diabolisation de l'homosexualité et de l'avortement, l'astral pousse à se reproduire en quantité (soit disant pour la pérennité de l'espèce). Normalement, c'est la Source qui orchestre la réunion des duos, malheureusement cela fait 4 millénaires que les couples se forment sous l'emprise de l'astral.

L'astral s'auto proclame l'agence matrimoniale mondiale.

Après 4 millénaires, la conquête de l'or sur terre est quasiment terminée, maintenant la secte a besoin de moins d'esclaves pour continuer la conquête de l'or dans l'espace. Elle s'attèle maintenant à éliminer et stériliser les esclaves en masse et à racketter les esclaves restants et nécessaires pour payer la technologie d'extraction de l'or et des autres métaux précieux et pierres précieuses dans l'espace.


Crédos :


Crédo de la Source : Tu seras en couple quand tu seras complet et puissant à toi tout seul.

Crédo de l'astral : Tu seras complet et puissant quand tu seras en couple.

Multipliez-vous en qualité (selon le crédo de la Source) pour la pérennité de l'espèce.

Multipliez-vous en quantité (selon les crédo de l'Astral) pour la conquête de l'or.


Matrice falsifiée involutive :


L'endoctrinement abrahamique falsifie nos croyances, ce qui falsifie nos vibrations et donc falsifie notre réalité puisque la réalité se conforme aux vibrations de nos émotions pour nous faire vivre ce que nous vibrons. En nous éduquant depuis 4 millénaires dans l'ignorance de la Source (c'est facile de cacher l'invisible) et en nous inculquant des fausses croyances, l'astral a fabriqué des humains qui vibrent mal et donc qui ne transmutent plus. C'est ainsi qu'elle obtient des esclaves yangs qui acceptent de vivre l'enfer sur terre en échange d'un paradis après la mort, et des esclaves yins qui acceptent de vivre l'enfer sur terre en échange d'un paradis illusoire (grâce à un subterfuge mental qui leurs donne l'impression que l'enfer est une illusion).

Dans l'astral nous conformons nos désirs à nos fausses croyances.

Cela fait 4 millénaires que l'astral marie des enfants dans des corps d'adultes. Un humain qui n'a pas transmuté reste un enfant (dépendant) toute sa vie. Dans un monde orchestré par l'astral, le yang incomplet se marie avec le yin impuissant. C'est l'association parfaite pour entretenir la dépendance.

L'incomplet yang a besoin de l'impuissant yin pour se sentir complet et l'impuissant yin a besoin de l'incomplet yang pour se sentir puissant.

Dans l'astral, les rapports humains sont intéressés, il y aura toujours de la dépendance, des rapports de force, de domination et de soumission, de la manipulation pour avoir ce que l'on veut et ce que l'on veut c'est le pouvoir magique de la polarité complémentaire qui nous manque. Le yang veut devenir magnétique yin pour magnétiser le flux (l'amour inconditionnel) et le yin veut devenir yang puissant pour générer le flux, pour lui en priorité et pour les autres ensuite.


L'astral du yin est une conséquence de l'astral du yang. L'astral du yang empêche le yang de transmuter et par conséquence empêche le yin de transmuter puisqu'un yin ne va pas transmuter tant que son yang d'origine n'a pas transmuté. L'astral yin a été inventé pour consoler le yin et le yang de toutes les souffrances engendrées par l'astral yang.


Sortir de l'astral :


Nous sommes sous l'emprise de la Source et sous l'influence de l'astral. On ne peut pas se libérer de la Source (du processus de transmutation), par contre on peut se libérer de l'astral. Donc pour sortir de l'astral, il faut déprogrammer les fausses croyances - les pensées limitantes - les pensées négatives (honte - peur - culpabilité) propagées par l'astral et transmises par l'éducation - l'inconscient collectif - le transgénérationnel et les précédentes incarnations. Ensuite la Source reprend naturellement ses droits et l'ajustement énergétique reprend naturellement son cours. La motivation pour sortir de l'astral, c'est de sortir de la souffrance du manque pour le yang et de la souffrance de l'impuissance pour le yin. Ce n'est pas la transmutation qui nous fait souffrir, ce qui nous fait souffrir, c'est ce qui nous empêche de transmuter.

Pour sortir de l'astral la règle numéro 1 c'est de faire complètement abstraction des circonstances apparentes. On ne base plus nos croyances sur la réalité apparente mais on conforme nos croyances à notre désir profond.

On comprend que la réalité négative est la manifestation de nos anciennes assomptions négatives.


La loi de l'assomption (Neville Goddard) :

La loi de l'assomption c'est la loi qui nous permet de vivre une vie conforme à notre désir profond. Vivre le paradis sur terre de notre vivant.

Adam c'est l'inconscient, c'est l'émotion, c'est le ressenti vibratoire et Eve c'est la conscience, c'est la croyance, c'est le monologue intérieur. Eve imprime un ressenti sur Adam qui vibre pour le manifester dans la réalité. Le ressenti vibre l'impression des croyances conscientes et inconscientes. C'est en ça qu'Eve est une partie d'Adam.

La croyance (consciente ou inconsciente) imprime le ressenti émotionnel et le ressenti vibre. La réalité se conforme à la vibration. Nous pratiquons tous la loi de l'assomption en permanence. Nous la pratiquons à notre insu puisque nous ignorons l'existence de cette loi. La loi de l'assomption est une loi scientifique basée sur le fonctionnement de la dualité de l'énergie magnétique et donc sur la dynamique d'attraction (absence de répulsion) et de répulsion (absence d'attraction).


La loi de l’assomption ne doit pas être confondue avec la loi de l’attraction. Avec la loi de l’attraction on manifeste sur base des vibrations des croyances conscientes, tandis qu’avec la loi de l’assomption on manifeste sur base des vibrations du ressenti profond. La loi de l’attraction ne fonctionne pas.

On ne manifeste pas ce que l'on veut par nos croyances, on manifeste ce que l'on EST dans notre ressenti !

Le ressenti est sous l'influence de la croyance, mais heureusement, le ressenti profond n'est sous aucune influence. Le ressenti profond c'est le programme, c'est la certitude.

La croyance peut être une fausse croyance d'où émerge le doute, par contre le ressenti profond est notre nature profonde d'où émerge la certitude.

Nous pratiquons la loi de l'assomption à notre avantage quand nous conformons nos croyances à nos désirs profonds et nous pratiquons la loi de l'assomption à notre détriment quand nous conformons nos désirs à nos fausses croyances. Tant que nous n'avons pas transmutés, nous la pratiquons naturellement à notre avantage dans notre polarité de base et à notre détriment dans la polarité complémentaire manquante. Le yang matérialise une vie conforme à son ressenti profond, mais il ne magnétise pas le flux. Le yin matérialise une vie non-conforme à son ressenti profond, mais il magnétise le flux.

Dans l'astral, l'apprentissage de la loi de l'assomption est indissociable du processus de transmutation. Il faut d'abord avoir compris comment fonctionne la loi de l'assomption pour pouvoir sortir de l'astral et transmuter et c'est seulement quand on transmute que l'on est capable de magnétiser l'enseignement. La chronologie et la synchronicité s'intriquent. Quand on connait la loi de l'assomption on ne laisse plus aucune croyance qui nous dessert, envahir nos pensées. Si une croyance liée au manque nous envahit, il faut chasser cette sensation de manque absolument et s'immerger dans la sensation d'être déjà comblé. Tant que l'on vibre le manque, on vit le manque. C'est pour cette raison que c'est beaucoup plus facile d'être riche quand on l'a déjà été. Il suffit de se replonger dans la sensation et l'émotion évoquée par le souvenir d'être riche, pour magnétiser la richesse et l'abondance. Sinon, il faut avoir recours à son imagination. L'imagination est le pilier de la loi de l'assomption. Ensuite il y a le détachement et la foi. J'ai mis des liens vers l'enseignement de la loi de l'assomption sur mon site www.spiralisme.be, si vous souhaitez approfondir l'enseignement de Neville Goddard, Joseph Murphy et Louise Hay et si vous souhaitez pratiquer la méthode du self-concept.


La Source rétablit toujours l'équilibre :


Les lois de la Source sont supérieures aux lois de l'astral, donc nous sommes régis par les lois de la Source même si nous sommes falsifiés par l'astral. La Source rétablit toujours l'équilibre. Pour empêcher la Source de reprendre l'ordre naturel des choses, l'astral a besoin d'un endoctrinement dominical, sinon "chassez le naturel de la Source, il revient au galop" !

Plus l'astral perd de sa puissance, plus le processus alchimique de transmutation peut opérer naturellement, comme c'est orchestré par la Source.

Le flux énergétique :


L'amour n'est pas un sentiment, c'est un phénomène énergétique et électromagnétique. Chaque fois que j'écris ici "flux énergétique", je parle de ce que tout le monde appelle l'amour inconditionnel. En lisant cette synthèse, vous pouvez donc remplacer mentalement le mot "flux" par les mots "amour inconditionnel". Un flux énergétique est invisible. En tant qu'humains, nous avons rangé le flux humain dans le tiroir des émotions, des sentiments, des attentions, de l'affection, de la sympathie, de l'attachement, des compliments, de l'amitié et de l'amour sincère et désintéressé. Quand je parle de "donner et recevoir", je ne parle donc pas de "donner et recevoir" des choses concrètes et tangibles, je parle de générer et magnétiser le flux énergétique (l'amour sans condition).

Magnétiser le flux c'est l'attribut du yin. Générer le flux c'est l'attribut du yang.

Être yin c'est magnétiser le flux sans devoir rien faire. Le simple fait d'être "yin magnétique" suffit pour recevoir le flux énergétique invisible.


Le flux émane de toute la création. Du soleil, de l'eau, de la terre, des fleurs, des arbres, des animaux, mais également de l'argent. Dans cet article je parle du flux humain. Et quand je parle du pseudo flux, je parle de l'amour astralisé, l'amour par intérêt et dépendance. Un compliment sincère est du flux et un compliment intéressé est un simulacre du flux.


L’alimentation comestible est la nourriture vitale du corps matière qui procure la force d’action physique. Le flux est la nourriture vitale de l’esprit qui procure la force d’action mentale. Sans flux, la vie n’a aucun sens. L’absence de flux pousse au désespoir puis au suicide. La force d’action physique est au service de la force d’action mentale. Sans flux, l’esprit n’ordonne plus rien à faire au corps physique et l’être humain se meure de vide existentiel. Dieu est un simulacre de flux pour combler l’absence de flux. Quand il n’y a pas de flux, l’être humain doit se raccrocher à Dieu ou à une mission pour donner un sens à sa vie. Le crédo de Dieu entretien l’absence de flux pour justifier son existence. Dieu est la maladie et le remède.


La mission vs le chemin de vie individuel :


Dans l’astral, le yang est impuissant, il n’y a plus de flux en surplus disponible pour être magnétisé. Le yang est rendu impuissant par le yin qui magnétise son flux vital dans son circuit interne.


En l’absence de flux l’être humain a besoin de croire en Dieu et/ou de se donner une mission pour trouver un sens à sa vie. Avoir une mission, c’est se mettre en posture sacrificielle au service du collectif. Une mission suppose que l’on utilise les autres pour se sentir utile. En l’absence de flux, l’humain n’arrive pas à vivre pour lui, il ne trouve pas sa propre raison d’être, il éprouve un vide existentiel qui le pousse au désespoir et au suicide.


Quand on est suffisamment alimenté en flux on trouve sa raison d’être par soi-même, on est passionné de sa vie, on n’a pas besoin d’utiliser les autres pour se sentir utile. On trouve un intérêt à vivre son propre chemin de vie individuel.


En présence de flux plus personne n’est désespéré, plus personne n’a besoin d’être aidé, guidé ou sauvé. En présence de flux plus personne n’a besoin de guide, de thérapeute, d’ange ou de tout autre sauveur extérieur. En présence de flux plus personne n’a besoin de croire en Dieu ou de se trouver une mission de vie.


Dieu et la mission sont du simulacre de flux prévu pour maintenir en vie tous les yins et tous les yangs impuissants.


Double duo :


Le duo est un double duo : par sa polarité terrestre (corps matière visible) et sa polarité cosmique (esprit énergétique invisible). La Source orchestre l'évolution. Elle divise l'unité bipolaire (énergétique invisible) en deux, elle sépare le yin et le yang (le yang puissant expulse le yin). Pour les empêcher de refusionner, elle maintient les deux à distance (elle incarne le yang mais pas le yin) le temps que chacune des moitiés redevienne complète à elle toute seule. Le Source ne va jamais incarner un yin tant que son yang d'origine n'a pas transmuté sinon il y a refusion. Le yang n'a pas la possibilité de refusionner avec son yin d'origine, il doit être son propre yin à lui. À la fin du processus d'évolution les deux moitiés sont à nouveau polarisées yin et yang dans leur partie énergétique invisible. La Source a atteint son but (résurrection du yang et incarnation du yin). Ensuite, la Source orchestre la réunion du duo terrestre pour perpétuer son évolution.


Constante et variante :


À partir de l'adolescence, donc après la transmutation qui finalise l'équilibrage énergétique, le duo peut se mettre en couple et peut éventuellement avoir un enfant. Le but de la Source c'est d'évoluer par un système stable harmonieux et pérenne. La réunion du duo terrestre n'est pas le but de la Source, c'est le moyen de perpétuer l'évolution. L'évolution c'est la division de l'unité bipolaire en deux, c'est subtiliser. Et perpétuer l'évolution c'est créer de la matière dense à subtiliser. Tous les duos sont destinés à se réunir mais tous les duos ne sont pas destinés à se multiplier. La Source divise une fois, par contre on peut se multiplier plusieurs fois. Pour maintenir un équilibre entre la division et la multiplication exponentielle, la Source orchestre des duos terrestres stériles. Le duo cosmique est toujours composé d'un yin et d'un yang, c'est une constante pour la séparation originelle. Le duo terrestre est composé d'un yin et d'un yang ou de deux yins ou de deux yangs, c'est une variante pour la pérennité de l'espèce. Le duo terrestre homosexuel est aussi naturel et sain que le duo hétérosexuel. Le yin terrestre (la femme) est en général yang cosmique et le yang terrestre (l'homme) est en général yin cosmique. Mais c'est très courant également d'être yang-yang ou yin-yin.


Mutation et transmutation :


Le yang n'est pas tout yang et le yin n'est pas que yin. Chacun mute naturellement dans la polarité complémentaire tout au long de sa vie (en fonction de son niveau d'astralisation) et puis un jour il y a la reconnexion avec le parfait opposé complémentaire pour déclencher la transmutation, c'est le parachèvement de l'équilibrage énergétique avant de se mettre en couple.


L'adolescence et la transmutation énergétique :


L'adolescence, c'est la transformation physique qui va de pair avec la transmutation énergétique. Initialement la transmutation est prévue à l'adolescence, mais à cause de l'astral, il y a un décalage dans le temps. La transmutation est tardive voir carrément postposée à la prochaine incarnation, à condition que le yang soit sorti de la matrice falsifiée involutive à la prochaine incarnation. Une sortie de l'astral peut se faire en quelques semaines ou sur plusieurs générations. J'estime que le yang devient yang puissant à l'âge de l'adolescence. Le processus de transmutation est déclenché par la reconnexion et j'ai l'impression que la Source orchestre la reconnexion quand le yang est suffisamment puissant que pour faire la séparation originelle. Si le yang est impuissant au moment de la reconnexion, il devra de toute façon être puissant avant de pouvoir transmuter. C'est pourquoi certains duos vivent des allers/retours. Ce sont en réalité des faux départs. Tant que le yang n'est pas puissant, il n'y a pas de séparation. Les étapes du parcours sont 1) la reconnexion, 2) la séparation (le yang puissant expulse le yin) 3) la transmutation du yang (la résurrection) 4) la transmutation du yin (l'incarnation) 5) la réunion.

Le yang doit sortir de la matrice falsifiée pour être puissant et il doit sortir de l'astral pour être complet.

L'adolescence est une période charnière, c'est un âge où nous sommes sensés être complètement autonomes. De ce petit être dépendant des autres pour survivre nous devenons un adulte complet et puissant. Nous quittons le mode survie pour vivre notre vie à nous et marcher seul et heureux sur notre chemin de vie individuel. C'est le moment où le yang devient yin et reçoit le flux dans son circuit externe, et c'est le moment où le yin devient yang et génère le flux pour lui en priorité dans son circuit interne, il s'affranchit de toutes influences extérieures pour faire ses propres choix du coeur en fonction de ses désirs profonds. Le processus alchimique de transmutation est orchestré par la Source. Le processus de transmutation est prévu pour chacun de nous. Quand le yang est puissant, la glande pinéale envoie le signal pour provoquer la reconnexion avec le parfait opposé complémentaire. À condition d'avoir une glande pinéale active - non calcifiée - non astralisée. C'est aussi le moment où l'on est physiquement prêts à éventuellement se reproduire. L'âge de l'adolescence physique n'a pas tellement changé au cours de l'évolution, mais l'âge de la transmutation énergétique varie en fonction du niveau d'astralisation - on peut transmuter à 15 ans, à 30 ans, à 50 ans ou jamais.


La solitude n'est pas un signe d'autonomie et d'indépendance :


Être capable de vivre la solitude ne signifie pas que l'on ne dépend pas des autres. Ne pas dépendre des autres cela signifie que l'on n'a pas besoin d'être utile aux autres pour exister. On n'a pas besoin d'utiliser les autres pour donner un sens à sa vie. Le yin et le yang sont bien sûr capables de solitude, mais ce n'est pas une preuve d'autonomie. Si un yang a besoin des autres pour se donner une raison d'être, c'est parce qu'il est encore astralisé et vidé de son flux vital (c'est injuste). Si un yin a besoin des autres pour se donner une raison d'être, c'est parce qu'il n'a pas encore transmuté (c'est normal). Le yin n'est pas capable de survivre psychiquement sans le flux qu'il magnétise puisqu'il n'est pas capable d'en générer. Cela signifie que sans les autres, il a un vide existentiel - sa vie n'a aucun sens. Le yang n'est pas capable de vivre heureux sans le flux des autres - cela signifie que sans les autres, il ressent un vide affectif - sa vie est malheureuse. Le yang fonctionne sur son circuit interne pour survivre et fonctionnera sur son circuit externe pour vivre et être heureux. Le yin fonctionne sur son circuit externe pour survivre et fonctionnera sur son circuit interne pour vivre et être heureux.


Les deux circuits autonomes et indépendants :


Il y a deux circuits autonomes et indépendants, le circuit interne pour faire circuler le flux en soi et le circuit externe pour faire circuler le flux entre soi et le reste de la création. Le yang qui génère le flux, base sa survie psychique sur l'alimentation en flux qu'il auto-génère dans son circuit interne et basera son bonheur sur l'alimentation en flux qu'il magnétisera dans son circuit externe après la résurrection. Inversement, le yin qui ne génère pas le flux, base sa survie psychique sur son circuit externe grâce au flux externe qu'il magnétise et basera son bonheur sur son circuit interne grâce au flux interne qu'il va générer par et pour lui-même après l'incarnation.


Quand un yang génère assez de flux pour être en auto-suffisance dans son circuit interne, on dit qu'il est yang puissant et le surplus de flux qu'il génère est transféré par le canal de la pensée, dans son circuit externe, pour profiter aux autres. "Je suis yang, je génère le flux et je me donne le flux en priorité, je m'auto-alimente dans mon circuit interne, je suis autonome, je suis indépendant, mon circuit interne est en auto-suffisance, je n'ai pas besoin des autres pour donner un sens à ma vie, je n'ai pas besoin des autres pour survivre, me sécuriser ou me protéger - je suis yang puissant. Tout le flux que je génère en surplus peut être magnétisé par autrui sans me mettre en danger. Je peux donner sans rien perdre".


Le canal de la pensée n'est pas tubulaire, c'est un circuit tridimensionnel.


Le yin n'est pas capable de générer le flux, il est capable de le magnétiser. Le yin survit sur son circuit externe alimenté par le flux humain mais depuis 4 millénaires, le circuit externe du yin est sous alimenté en flux humain car le flux humain est une espèce de flux en voie de disparition, puisque l’astral a empêché le yang d’être puissant pendant 4000 ans. Pour survivre psychiquement à l'astral, le yin doit recourir au flux qui émane de toute la création ou se raccrocher à dieu le simulacre de flux. Même s'il n'y a pas différentes qualités de flux, il y a différentes intensités et différentes fréquences. Pour maintenir le yin dans la force d'action mentale optimum pour servir la secte abrahamique, l'astral encourage le yin à s'alimenter en flux humain, directement par voie interne. Le moteur interne du yin est conçu pour être auto-alimenté par son propre flux qu'il va générer après sa transmutation, mais en attendant, l'astral en profite déjà pour le faire fonctionner avec le flux magnétisé directement à l'intérieur du yang. Le seul à pouvoir générer le flux pour alimenter le circuit externe du yin, c'est le yang puissant, mais sous l'influence de l'astral, le flux externe du yang puissant est tellement rare que la porte énergétique prévue pour le laisser passer dans le circuit externe du yin s'est carrément atrophiée, à tel point que le yin a du développer un mécanisme pour s'adapter à l'astral et pour réguler l'afflux de flux qu'il reçoit dans son circuit externe, quand il est face à un yang puissant. En cas d'afflux de flux, le yin peut faire fonctionner son disjoncteur. Le yin continue à magnétiser le flux malgré lui, mais grâce au disjoncteur, il peut réguler l'intensité et la fréquence.


Un yin a besoin de transmuter pour devenir puissant. Tandis qu'un yang n'a pas besoin de transmuter pour être puissant. Pour être puissant, le yang a juste besoin d'être sorti de la matrice falsifiée. Un yang puissant a besoin d'être reconnecté à son yin d'origine et sorti de l'astral pour transmuter. Un yin ne pourra pas transmuter tant que son yang d'origine n'est pas devenu yin.


L’humain nourrit son corps physique avec des aliments comestibles pour avoir une force d’action physique et nourrit son esprit invisible avec du flux pour avoir une force d’action mentale - une force de déterminisme au bonheur - la force de donner du sens à son existence. La force d’action physique est au service de la force d’action mentale. Pour être heureux, l’être humain doit générer le flux pour lui en priorité et pour les autres ensuite et il doit magnétiser le flux humain.


Le flux de la nature que le yin magnétise dans son circuit externe n'est pas assez puissant que pour lui donner un sens à sa vie, par contre le flux du yang qu'il va magnétiser directement en interne lui donne l’impression d’être heureux. Un yin qui s'alimente uniquement du flux des végétaux est mentalement végétatif. S'il s'alimente sur le flux des animaux, l’impression d’être heureux sera plus forte, mais pour rendre un humain fondamentalement heureux, rien de tel que le flux humain.


Un humain qui vit seul toute sa vie en forêt avec un chien aura la sensation qu’il est bien, mais il aura la sensation qu’il lui manque quelque chose pour donner un sens à sa vie et être vraiment heureux. Il lui manque le flux humain.


L'amour inconditionnel :


Il n'y a pas de faux flux. Il n'y a pas de flux falsifié. Il n'y a pas de bonne ou mauvaise qualité de flux. Soit il y a le flux, soit il n'y en a pas. Le seul amour (le seul flux) qui existe est l'amour inconditionnel. Tous les autres types d'amour ne sont pas des échanges du flux énergétiques, ce sont des échanges de rapports humains intéressés.

Donner sans rien perdre et recevoir sans rien prendre.

Le yang est destiné à transmuter yin pour recevoir le flux d'autrui sans rien lui prendre, et pour donner son flux à autrui sans rien y perdre. Le yin est destiné à transmuter yang pour donner le flux à autrui sans rien y perdre et recevoir le flux d'autrui sans rien lui prendre. Je dis deux fois la même chose pour dire deux choses complètement différentes. On a deux transmutations parallèles qui aboutissent exactement au même résultat.


Dans les rapports humains intéressés, aucun flux automatique et naturel ne circule entre soi et les autres. On appelle tous ces échanges humains des histoires d'amour, on donne des noms à tous les types d'amours possibles et imaginables, mais dès que les rapports sont intéressés, le flux n'existe pas. Le mot amour est complètement astralisé. L'astral a inventé tout un concept astralisé pour définir l'amour, dans le but de nous empêcher de transmuter. Derrière l'amour astralisé se cache le souvenir de l'existence du flux humain. Mais le souvenir du flux n'est pas le flux.


La reconnexion provoque le souvenir du souvenir :


La reconnexion avec l'opposé complémentaire - la flamme jumelle ou la personne spécifique, est une connexion particulière et unique puisque c'est en fait la reconnexion entre le yin et le yang de l'unité bipolaire d'origine. Cette reconnexion est orchestrée par la Source pour à la fois évoluer et perpétuer son évolution, elle fait les deux simultanément. La Source a besoin que le yang soit assez puissant que pour pouvoir expulser le yin et faire la séparation originelle, c'est à dire l'individuation des esprits. Ensuite la Source a besoin que le yin soit assez puissant que pour pouvoir orchestrer la réunion des corps pour perpétuer son évolution. La reconnexion provoque l'équilibrage des polarités à distance, puisque le yin d'origine n'est pas incarné. Il n'est donc pas nécessaire de rencontrer la personne spécifique pour transmuter. C'est la reconnexion énergétique qui déclenche le processus.

Dans la Source, lors de la reconnexion, on se souvient. Mais quand on est astralisé, il faut se souvenir qu'on se souvient.

La reconnexion fait remonter le souvenir à la surface. Après la reconnexion, la plupart du temps, ces deux-là vont être amenés à se rencontrer physiquement. En face de son yin d'origine, on peut dire que le yang est en face de lui même. Le yang se souvient qu'un jour lui aussi il a été yin. Et c'est vrai. Avant la séparation originelle, le yang était yin. Le yang ne se fait pas de fausses illusions, il peut faire confiance à son ressenti profond qui vibre cette certitude. Toute sa vie le yang doute de ses certitudes à cause de ses fausses croyances. Il se souvient inconsciemment qu'il a été yin un jour, qu'il a été capable de magnétiser le flux généré par toute la création en général et le flux humain en particulier. Il sait qu'il est capable, il sait que cela lui est du, c'est une certitude, et il sait pertinemment bien qu'il n'a rien à faire pour mériter de magnétiser (recevoir) le flux. Tout ce qui lui suffit d'être (et non de faire), c'est de vibrer la sensation qu'il est yin, qu'il magnétise le flux. Le yang devient yin le jour où il est convaincu qu'il est yin. La reconnexion déclenche le revécu de la séparation originelle (le yang puissant expulse son yin d'origine) ce qui provoque automatiquement le ressenti d'être yin pour rétablir l'équilibre. Normalement, tout se fait naturellement, instantanément et sans effort. À condition de vibrer juste, à condition de ne pas être astralisé ! Donc la transmutation qui devrait se faire de manière naturelle, automatique, sans effort et sans souffrance se fait, parce que quoiqu'il arrive elle se fait, mais elle se fait dans la résistance et donc dans la souffrance extrême et interminable. Tout est question de vibrations, donc tout est question de croyances.


La séparation originelle pour faire l'individuation des esprits, c'est concrètement un yang devenu assez puissant que pour être capable de survivre seul sur son circuit interne et dire à son yin d'origine : "Avant nous n'étions qu'un, mais maintenant, je suis moi, tu es toi et je n'ai pas besoin de toi pour survivre". "J'ai envie d'être avec toi pour vivre et être heureux, mais je n'ai pas besoin de toi pour survivre, j'ai envie de toi pour le meilleur mais pas pour le pire". Il n'est pas nécessaire de prononcer ces mots, c'est le langage des vibrations énergétiques qui parlent et agissent à notre place. Je traduis le langage de la Source en langage humain. La vibration de la séparation originelle annonce au yin qu'il est en train de se faire abandonner. Dès la reconnexion, le yin sait qu'il va se faire abandonner puisque c'est l'inexorable conséquence de l'évolution.


La reconnexion n'est pas vécue de la même manière par le yin et par le yang. Le yang va pressentir le bonheur en perspective, le yin va pressentir l'abandon en perspective.

Pour transmuter sans souffrance, il faut bien choisir ses croyances. Voilà en quoi se résume le travail. Bien choisir ses croyances pour qu'elles se conforment au ressenti profond.

Le processus originel, c'est la reconnexion qui provoque le souvenir qui provoque la transmutation, et la reconnexion provoque le souvenir du souvenir, quand le processus originel est astralisé. C'est ce que j'exprime aussi quand je parle du programme qui contient le programme pour faire le reset et toujours être en capacité de se conformer aux paramètres de base. Le ressenti profond est infalsifiable.


Le ressenti profond :


Heureusement, il y a une chose que l'astral ne sait pas falsifier c'est le ressenti profond. C'est notre essence. C'est notre boussole. C'est le souvenir qui remonte à la surface au moment de la reconnexion. Au moment de la reconnexion avec son autre, on est confirmé dans son ressenti profond. Je me souviens que moi aussi un jour j'étais yang et que j'étais capable de générer le flux. Je me souviens que moi aussi un jour j'étais yin et que j'étais capable de magnétiser le flux. On peut traduire cette certitude yang par le concept astralisé : « Un jour mon prince viendra, un jour il me dira ces mots d’amour si troublants et tendres, que j’aurai tant plaisir à entendre ! Qu’il vienne, je l’attends, craintive et cœur battant. Dans ses bras alors mon beau rêve enchanté deviendra réalité ». À la place, on pourrait faire chanter au yang : « Un jour je serai yin, un jour je serai magnétique et je vais m’autoriser à recevoir le flux humain ». On pourrait faire chanter au yin : « Un jour, je serai yang, un jour je vais m’affirmer et m’autoriser à me faire passer moi en priorité, penser à moi avant de penser aux autres, mettre ma vie au service de mon bonheur, être égoïste sans culpabiliser lalalalal ».

Comme il suffit d'être convaincu de l'être pour l'être réellement, je le deviens réellement au moment où je me souviens que je le suis, ce qui me permet d'en faire l'expérience et d'en être convaincu. C'est au moment de la reconnexion que je me souviens de qui je suis. Mais dans l'astral, je dois d'abord me souvenir que je me souviens pour m'autoriser à être qui je suis. Même si ce n'est pas nécessaire de me souvenir d'être qui je suis pour le devenir, car je deviens moi tout au long de ma vie, puisque je vibre en permanence mon ressenti profond. Tout au long de ma vie, je deviens de plus en plus yang et de plus en plus yin en même temps. Je mute tout au long de ma vie grâce à mon ressenti profond qui vibre toujours juste et la transmutation est une précipitation et une accélération de la mutation pour parachever l'équilibrage énergétique et permettre la réunion du duo pour créer un couple stable, harmonieux et pérenne. Tout au long de ma vie, je suis en mutation, je deviens ce que je suis supposé devenir. De jour en jour, je génère de plus en plus de flux pour moi-même que pour devenir capable d'en générer pour les autres et je deviens de plus en plus yin pour magnétiser le flux externe. En tant que yang, je dois être équilibré dans mon circuit externe pour être heureux. À la reconnexion, je me souviens d'une certitude qui se confirme. C'est le moment où je prends conscience de qui je suis, ce qui me permet d'être encore plus moi-même. Quand je mute, je deviens moi et quand je transmute, je suis moi à fond dans ma meilleure version.


C'est grâce au ressenti profond que l'on peut se libérer de l'influence de l'astral. Donc si on veut cheminer sur ce parcours de transmutation sur les rails tout tracés qui nous mènent à destination de nous-même, il faut d'abord sortir de la boucle infernale de l'astral qui nous fait tourner en rond comme des bourriques. La clé est le ressenti profond. Pour s'en souvenir et pour le valider, il faut sortir de l'astral. Normalement nous n'avons pas besoin de nous souvenir de notre ressenti profond parce qu'il vibre juste même s'il vibre à notre insu, mais comme en plus de vibrer notre ressenti profond, nous vibrons l'inverse, nous devons nous instruire pour annuler ces contradictions. Recevoir un enseignement, c'est se souvenir de ce que l'on sait déjà. Normalement le souvenir du ressenti profond est conforme à la croyance qui nous habite depuis toujours, et au moment de la reconnexion la croyance, conforme au ressenti profond, donne forme à la réalité qui nous fait transmuter. Mais comme nous sommes astralisés nous avons besoin d'un "nouveau" savoir qui va crée une "nouvelle" croyance, capable de se conformer au désir profond. Pour accéder à son ressenti profond quand on est astralisé, il faut retourner dans notre essence par le pouvoir de l'imagination. J'ai créé le site spiralisme.be pour propager l'enseignement qui invite à développer son imagination pour rendre nos croyances conformes à note ressenti profond. C'est grâce à notre imagination que nous sommes capables de faire abstraction des circonstances apparentes (complètements astralisées), pour nous projeter dans la sensation que nous sommes déjà ce que nous sommes supposés être (sortis de l'astral). C'est la seule manière d'inverser la mécanique.

C'est ce que l'on appel le switch. C'est le moment où l'on sort de la boucle infernale. Au lieu de conformer notre ressenti à nos fausses croyances, ce sont nos "nouvelles" croyances qui se conforment à notre ressenti profond.

On est remis sur la bonne route, la suite du chemin peut se dérouler sous nos pieds. Le yang sait qu'il est capable de magnétiser le flux, il ne doit rien faire - rien donner pour recevoir en échange - rien demander - rien mériter. Le flux lui est du. Il lui suffit d'en être convaincu. Et son ressenti profond c'est sa certitude. C'est l'intérêt d'être connecté à son ressenti profond. Le ressenti profond c'est la boussole - c'est le désir profond - c'est le rêve - c'est le programme - c'est la destinée - c'est l'âme - c'est ce qui nous connecte au souvenir de l'unité bipolaire de base. Normalement nous n'avons pas besoin d'être reconnecté à notre ressenti profond puisque normalement nous n'en sommes pas déconnectés. Même si nous doutons, notre ressenti profond nous pilote en mode automatique dans la bonne direction. Le programme contient le programme pour se reprogrammer de manière conforme au programme de base. La Source rétablit toujours l'équilibre. Elle nous remet toujours sur le droit chemin. Elle fait tout pour nous aider à sortir de l'astral. Nous aider n'est pas une intention, c'est un phénomène électromagnétique. Tout est orchestré par la Source pour nous faire transmuter. La transmutation est un équilibrage énergétique, c'est l'équilibrage des polarités. La Source orchestre l'évolution et le processus de transmutation s'enclenche à la reconnexion. La Source n'a aucune intention. La Source à un but et son but c'est d'évoluer par un système stable, harmonieux et pérenne. La Source évolue et perpétuer son l'évolution, c'est Ouroboros. L'évolution, c'est le yang qui transmute yin pour que le yin puisse transmuter pour s'incarner yang et ainsi perpétuer l'évolution. Le mode de reproduction des êtres humains est orchestré par la Source de cette manière et pour ces raisons.


Fausses croyances (coyances astralisées) + ignorance :


La croyance du yang puissant conforme au ressenti profond, est celle-ci : "Je suis yang puissant, je génère le flux pour moi et pour les autres et je sais qu'un jour, je serai capable de magnétiser le flux de mon autre (en particulier) et des autres, par extension". La croyance du yang astralisé est celle-là : "Je suis yang et j'ai besoin d'un yin ou de mon yin d'origine pour m'apporter le flux et j'ignore que le yin n’a rien à m’apporter et j’ignore que je suis capable de magnétiser le flux par moi-même. Comme je ne reçois pas de flux, je pense que je ne mérite pas le flux."


La croyance du yin conforme au ressenti profond, est celle-ci : "Je suis yin, je magnétise le flux des autres et je sais qu'un jour je serai à nouveau mon propre yang pour générer du flux pour moi et pour les autres". La croyance du yin astralisé est celle-là : "Je suis yin et j'ai besoin des autres pour me donner l'illusion que je suis yang puissant, j'ignore complètement que je suis capable de générer le flux par et pour moi-même, je ne mérite pas de vivre ma propre vie, ma propre vie n'a aucun sens et aucun intérêt, je fais don de ma vie au service du collectif".


Altruiste / égoïste vs égocentrique


Formulé de cette manière là, on comprend que le monde du yin est basé sur l'illusion, et le monde du yang est basé sur le manque et les perpétuelles déceptions et frustrations.

On comprend que le flux se génère pour soi et pour les autres, par contre le flux se magnétise pour soi uniquement.

Le yang est de nature égoïste-altruiste et le yin est par nature égocentrique. Le yang est utile pour lui-même d’abord et pour les autres ensuite, tandis que le yin n'est pas utile aux autres et n'est même pas utile à lui-même puisqu'il ne peut pas magnétiser son propre flux qui n'existe pas. Le yang puissant a besoin de recevoir du flux externe pour être heureux tandis que le yin a besoin du flux externe pour survivre psychiquement, le yin est dépendant du flux externe pour donner un sens à sa vie. Le manque, la frustration, la déception génère le sacrifice du yang puissant et peut générer le désespoir, la haine et la vengeance du yang impuissant. Tandis que l'illusion du yin génère une vie de mensonge. Une vie de yin est inutile et insensée tant qu'il ne s'est pas incarné. Grâce à l'endoctrinement bouddhique, le yin est capable de ne pas souffrir de cette absurdité. Il profite du bonheur de l'instant présent éternellement renouvelé, mais c'est un lot de consolation. Le bonheur du yin est une illusion, le paradis du yin est une illusion, la vie du yin est une illusion.


L'astral du yin et l'astral du yang :


L'astral du yin est un lot de consolation. Le crédo de l'astral yin dit ceci : "Profite de l'instant présent éternellement renouvelé", ok mais à condition que l'instant présent soit la projection de la meilleur version de moi-même, conforme à mon ressenti profond. Hors l'astral yin précise : "Sans te souvenir du passé, et sans te projeter dans l'avenir". Il n'est pas nécessaire de se retourner sur le passer pour évoluer, c'est exacte, par contre il est nécessaire de se centrer sur son ressenti profond. Aller à l'intérieur à la rencontre de notre ressenti profond d'origine est confondu avec retourner en arrière à la rencontre de notre passé (enfance - éducation - revécu intra-utérin - hypnose régressive - analyse psychiatrique - lignée familiale et lignée karmique). Pour évoluer, il n'est pas nécessaire de se projeter dans son futur. La loi de l'assomption n'est pas une visualisation qui nous projette dans notre future, mais une visualisation qui nous projette dans une autre version de nous-même, dans l'instant présent. Le rêve - la projection - la créativité - l'imagination - la visualisation, conformes au ressenti profond, sont le fondement de l'évolution. Empêcher un yin de se projeter en lui faisant croire que c'est la source de son malheur, est involutif. Dans l'astral du yin, le yin est figé dans l'instant présent, incapable de se connecter à son ressenti profond et incapable de se projeter dans sa vie de rêve.

L'astral du yang pousse au sacrifice pour tenter d'obtenir des autres ce que l'on n'arrive pas à obtenir par soi-même et pour tenter d'étouffer les ardeurs. L'astral du yin pousse au sacrifice pour tenter d'obtenir des autres ce que l'on n'arrive pas à obtenir par soi-même et pour tenter de se consoler de l’impuissance et se racheter de la honte et la culpabilité. Le yang est en colère de ne pas transmuter yin, il s'obstine, il s'acharne. Et le yin est honteux de ne pas transmuter yang, il se résigne.


Blessures :


Les blessures d'injustice et de trahison sont communes au yin et au yang. C'est la trahison de l'astral qui provoque le sentiment d'injustice chez les deux : "Pourquoi je ne magnétise pas ou ne génère pas le flux alors que je suis sensé le magnétiser ou le générer"? La blessure du rejet est typiquement yang, la blessure d'humiliation et d'abandon sont typiquement yin. Le yang interprète l'absence d'attraction comme un rejet et le yin vit dans la peur de l'abandon. Le yin n'est utile pour personne, il n'est même pas utile à lui même. Le pouvoir magique et l'attribut magnétique du yin ne profitent à personne d'autre qu'à lui. Le yin est dépendant du flux externe pour survivre psychiquement. Il sait ce qui l'attend. Le jour où son yang puissant est en complétude, le yin est confronté à sa triste réalité, il est abandonné parce qu'il n'est d'aucune utilité. Un yin impuissant ne peut pas se conformer au yang puissant en complétude. En attendant ce jour, le yin vit dans son monde de paix fait de l'illusion d'être utile aux autres en posture sacrificielle au service du collectif. L'illusion d'être un héros puissant qui va sauver l'humanité. L'illusion d'être un parent puissant pour son partenaire et ses amis yin et yang impuissants astralisés, infantilisées, dépendants, insécures.

Le yang souffre du manque et de la peur du rejet, le yin souffre d'impuissance et de la peur de l'abandon.

- Le yang génère le flux énergétique (l'amour inconditionnel) et le yin le magnétise.

- Le yang génère son flux vital pour lui en priorité, pour être autosuffisant dans son circuit interne.

- Le yang est puissant quand il a un surplus de flux à transférer dans son circuit externe par le canal de la pensée. Ce surplus de flux peut profiter aux autres. Le yang est utile à lui-même et le yang puissant est utile à lui-même et aux autres.

- Le yin magnétise le flux uniquement pour lui. Il n'est utile à personne, pas même à lui-même puisqu'il ne génère pas le flux, ni pour lui ni pour les autres.

- Le yang souffre du manque parce qu'il ne magnétise pas le flux et il souffre du rejet parce qu'il interprète son absence d'attraction pour du rejet.

- Le yin souffre d'impuissance parce qu'il ne génère pas le flux et il souffre de la peur de l'abandon parce que le yin qui ne génère pas de flux n'est utile à personne.

- Le yang survit sur son circuit interne et il a besoin que le flux circule dans son circuit externe pour être heureux. Le yang se sacrifie pour son bonheur. Le yang donne pour recevoir dans son circuit externe, mais il ne reçoit rien parce qu'il n'est pas yin magnétique. Le yang a besoin de magnétiser le flux pour être heureux.

- Le yin survit sur son circuit externe et il a besoin que le flux circule dans son circuit interne pour être heureux. Le yin a besoin de générer le flux par et pour lui en priorité pour être heureux. En attendant, le yin se sacrifie pour sa survie. Le yin a besoin de magnétiser le flux généré par le yang pour survivre. Le yin est dépendant d'un générateur de flux pour survivre tant qu'il ne génère pas le flux pour et par lui-même. Le flux émane de toute la création mais l'humain fonctionne de manière optimale en s'alimentant de flux humain.


Exemples de fausses croyances et pensées limitantes qui nous empêchent de transmuter :


ENDOCTRINEMENT ABRAHAMIQUE


- Eve est une partie d'Adam. La femme est incomplète ! C'est faux ! Eve est la croyance et Adam est le ressenti profond qui vibre. Eve s'imprime sur Adam qui vibre et la réalité se conforme à cette vibration. Adam vibre les croyances conscientes et inconscientes, c'est en ça qu'Eve n'est qu'une partie d'Adam.

- Le crédo de l'astral : Tu seras complet et puissant quand tu seras en couple. C'est faux ! Le vrai crédo c'est le crédo de la Source : Tu seras en couple quand tu seras complet et puissant à toi tout seul.

- Multipliez-vous en quantité (selon les crédo de l'Astral) pour la pérennité de l'espèce. C'est faux ! C'est pour la conquête de l'or que l'astral veut que l'on se multiplie en quantité. Pour la pérennité de l'espèce, il faut se multiplier en qualité (selon le crédo de la Source).

- La survie de la femme dépend d'un homme. C'est faux ! La survie d'un yin dépend d'un yang tant que le yin n'a pas transmuté.

- La femme est le sexe faible, elle a besoin d'être protégée et sécurisée par un homme pour survivre. C'est faux ! La femme est yang, elle génère le flux vital pour elle en priorité, elle n'a besoin de personne pour survivre. Le yang a juste besoin d'un contexte propice qui l'autorise à être autonome et indépendante matériellement.

- La femme a besoin d'être mère pour être une femme aboutie. C'est faux. C'est l'astral qui veut rentabiliser tous les ventres féconds pour produire des esclaves en masse. La femme yin n'a pas l'instinct maternel ! L'instinct maternel est lié à la polarité yang.

- L'homosexualité est une anomalie. C'est faux ! Les duos stériles sont orchestrés par la Source pour la pérennité de l'espèce.

- C'est mal d'être égoïste et de se mettre en priorité. C'est faux ! Seul l'égoïsme induit l'altruisme. Il faut d'abord être autosuffisant dans son circuit interne pour avoir un surplus de flux à transférer sur son circuit externe.

- C'est bien de s'oublier et de se sacrifier pour les autres. C'est honorable de faire don de soi et de renoncer à sa vie. C'est faux ! C'est bien de s'incarner et de vivre sa propre vie.

- C'est normal de donner sans recevoir. C'est faux ! Il faut générer et magnétiser le flux !

- On est en couple pour le meilleur et pour le pire. C'est faux ! On est en couple pour le meilleur !

- Il existe un sauveur extérieur. Il faut prier pour recevoir l'aide du sauveur extérieur. C'est faux ! Le guide, le sauveur et le bourreau sont en nous. Tout est en nous.

- On peut avoir des relations sexuelles après le mariage. C'est faux ! On ne peut pas avoir de relation sexuelle avant la transmutation. Sinon le yin magnétise tout le flux vital du yang dans son circuit interne et il le tue à petit feu. On peut avoir des relations sexuelles uniquement après l'incarnation du yin. Il faut attendre que le yin ait transmuté pour qu'il génère du flux et que la relation sexuelle se fasse dans un échange de flux réciproque dans les deux circuits internes qui ne font plus qu'un.

- Le yin a le droit de s'illusionner qu'il est puissant en faisant sa puissance sexuelle, en jouant le rôle du héros, en accomplissant des projets de mégalomane. C'est faux ! Le yin fait sa puissance en s'incarnant, en s'affirmant, en se mettant en priorité, en s'autorisant à faire pour lui et à se donner à lui en priorité, en cessant de se conformer à ce qu'on attend de lui, en cessant de se sacrifier pour les autres, en cessant de faire don de sa vie au service du collectif, en cessant de renoncer à vivre sa propre vie.


PENSÉES LIMITANTES PROPAGÉES PAR LA SPHÈRE FJ :


- Il faut aller fouiller en arrière pour aller de l'avant. C'est faux ! Il faut se reconnecter à son ressenti profond. Il n'est pas nécessaire d'aller en arrière pour aller à l'intérieur.

- Il faut soigner des blessures et des traumatismes du passé. C'est faux ! Il faut simplement conformer ses croyances à son ressenti profond.

- Le switch est une inversion de la dynamique chaser/runner. C'est faux ! Le switch, c'est faire abstraction des circonstances apparentes pour cesser de conformer son ressenti à ses fausses croyances et conformer ses nouvelles croyances à son ressenti profond.

- Les blocages du passé empêchent de transmuter. C'est faux. C'est uniquement la croyance que l'on a des blocages, qui nous empêche de transmuter.

- Il faut monter en vibration. C'est faux ! Il faut simplement que le yang s'autoriser à être et recevoir pour magnétiser le flux et que le yin s'autorise à faire et donner, à s'affirmer et se mettre en priorité pour générer le flux.

- Il faut être en amour inconditionnel envers tout le monde. C'est faux ! On peut générer du flux pour les autres uniquement quand on en génère suffisamment pour soi-même. Le transfert de flux en surplus profite aux autres. On est solidaire sans rien faire. Le flux généré en surplus profite aux personnes que l'on magnétise quand on devient magnétique.

- Il faut trouver une mission de vie ! C'est faux ! La mission induit le sacrifice au service du collectif. On n'a pas besoin d'être utile aux autres (utiliser les autres) pour donner un sens à sa vie. On a juste besoin d'être à sa place sur son chemin de vie individuel. Être Souverain, c'est être dans la meilleure version de soi-même et c'est en ça que l'on profite aux autres.

- Le duo va fusionner. C'est faux ! On fusionne avec la polarité complémentaire en soi. Le yang va ressusciter yin, et inversement le yin va s'incarner yang. Si la Source divise pour évoluer, elle ne va certainement pas refusionner ce qu'elle a divisé.

- Le duo communique par la télépathie. C'est faux ! Il n'y a de communication télépathique que dans l'imagination. Le transfère de flux n'est pas un transfert de message ou d'information ou de communication. Le transfert est uniquement un transfert de flux. Le transfert de flux se fait du yang qui génère le flux vers le yin qui le magnétise et ce transfert se fait par le canal de la pensée. Il faut bloquer ce transfert, il faut bloquer les pensées pour le yin d'origine et ramener tous le flux vers soi.

- La blessure du rejet du yang trouve son origine dans les blessures et les traumatismes d'enfance ou des précédentes incarnations. C'est faux ! La blessure du rejet est une mauvaise interprétation de l'absence d'attraction.

- La souffrance du manque éprouvée par le yang est une dépendance affective. C'est faux ! Le yang vibre le manque parce qu'il ne magnétise pas le flux. Le yang ne magnétise pas le flux parce qu'il est astralisé par la fausse croyance que c'est son yin d'origine qui doit lui donner le flux. Le yang vibre le manque parce que son yin d'origine lui pompe tout son flux.

- La blessure d'abandon du yin trouve son origine dans les blessures et les traumatismes d'enfance ou des précédentes incarnations. C'est faux ! La blessure d'abandon est justifiée par le fait que le yin n'est utile à personne tant qu'il ne s'incarne pas pour générer du flux.

- Personne ne parle de la souffrance de l'impuissance éprouvée par le yin. Cette souffrance est liée au fait que le yin se sent impuissant de ne pas générer le flux.

- Le yin est fuyant, inconscient et dans le déni. C'est faux ! Le yin n'est pas incarné. Le yin est présent physiquement mais son esprit n'est pas encore descendu dans sa matière.

- Le yin a un disjoncteur pour se couper de ses émotions. C'est faux ! Le yin a un disjoncteur pour réguler la fréquence et l'intensité du flux qu'il magnétise. En présence de son yang d'origine, le yin magnétise une telle quantité de flux, qu'il doit réguler cet afflux de flux.

- Le yang est excessif et trop démonstratif. C'est faut. Le yang doit soudainement générer une très grande quantité de flux pour combler tout le flux que le yin magnétise.

- Le yang court derrière son yin d'origine. C'est faux ! Le yang court après le flux et il pense à tort que le yin d'origine va lui donner du flux, mais le yin ne génère pas de flux. Donc au final le yang court après le pouvoir magique du yin magnétique, pas après le yin d'origine.

- Les médiums et les tireurs de cartes peuvent aider les flammes jumelles et c'est possible de canaliser des informations à votre place. C'est faux ! Personne ne peut vibrer notre ressenti profond à notre place et personne ne peut substituer son imagination à la nôtre.

- Il existe des guides, des esprits de la nature, des anges et des sauveurs extérieurs. C'est faux ! La boussole c'est le ressenti profond, c'est le programme, le rêve, la destinée. Tout est en nous.

- Il existe des entités maléfiques qui nous veulent du mal. C'est faux ! Le seul obstacle à notre évolution c'est l'astral : l'ensemble des fausses croyances et des pensées limitantes propagées par l'endoctrinement abrahamique et par le sphère FJ complètement astralisée.

- Nous avons besoin d'un revécu intra-utérin, d'une hypnose régressive, d'un revécu karmique, d'une thérapie. C'est faux ! Toutes ces croyances sont des pensées limitantes qui nous empêchent de transmuter. Nous avons besoin d'un enseignement pour comprendre comment nous fonctionnons dans notre partie énergétique invisible, pour comprendre comment nous fonctionnons sous l'emprise de la dualité de l'énergie magnétique. Nous avons besoin d'entrainer notre imagination pour faire abstraction des circonstances apparentes. Nous avons besoin de faire une reprogrammation positive pour conformer nos nouvelles croyances à notre ressenti profond. Nous avons besoin de pratiquer la méthode du self-concept pour devenir magnétique.

- Nous avons besoin de méditer pour arrêter de penser au yin d'origine. C'est faux ! Le simple fait de transmuter et de devenir magnétique grâce à la méthode du sel-concept, comble le manque et fait stopper la vibration du manque. Le simple fait de devenir magnétique stoppe le phénomène de transfert de flux du yang vers le yin.

- Le parcours flammes jumelles est un parcours d'éveil à la spiritualité. C'est faux ! La transmutation est un parcours d'éveil au monde invisible de la Source (de la dualité de l'énergie magnétique).

- La Source, Dieu, l'univers à l'intention de nous faire ascensionner, de nous mettre à l'épreuve en fonction de nos capacités, de nous libérer de nos blessures et souffrances. C'est faux ! La Source n'a aucune intention, la Source est la dualité de l'énergie magnétique et une énergie n'a aucune intention.


Enseignement primordial :

Adam c'est l'inconscient, c'est l'émotion, c'est le ressenti vibratoire et Eve c'est la conscience, c'est la croyance, c'est le monologue intérieur. Eve imprime un ressenti sur Adam qui vibre pour le manifester dans la réalité. Le ressenti vibre l'impression des croyances conscientes et inconscientes. C'est en ça qu'Eve est une partie d'Adam.

Chaque fois qu'Eve commet le péché originel, c'est à dire chaque fois qu'Eve à une pensée limitante, une fausse croyance ou une pensée négative, Adam nous envoie en enfer.

Eve doit se laver de tous ses péchés. Eve doit avoir la discipline de l'esprit. Une hygiène de l'esprit. Aussi souvent qu'on se lave de la crasse du corps, Eve se lave de la crasse de l'esprit. Eve doit être immaculée, elle ne doit plus avoir aucune honte, aucune peur, aucune culpabilité.


Pénurie de flux humain :


L'astral a rendu légitimes les rapports de dépendance en nous faisant croire que notre survie dépend des autres et elle a sacralisé la posture sacrificielle. Un jour le yang devient yin, il devient capable de recevoir sans rien prendre, c'est à dire qu'il devient capable de magnétiser. Mais en lui inculquant la fausse croyance qu'il faut donner sans s'attende à recevoir en retour, l'astral façonne nos croyances de sorte à normaliser les conséquences subies par le yang qu'on empêche de devenir yin magnétique. Vu que la croyance précède le ressenti qui précède la réalité, la conséquence devient la cause de la conséquence. Et on voit comment en une seule phrase on empêche la moitié de l'humanité de transmuter. Donner sans rien perdre cela signifie que ce que l'on donne est en fait un surplus, un excédant. Pour pouvoir donner sans éprouver la sensation de perdre, il faut être yang puissant. Quand l'astral sacralise la posture sacrificielle, elle façonne nos croyances de sorte à normaliser l'impuissance.

Dans l'astral, "Recevoir sans rien prendre" devient "donner sans rien recevoir". Et "donner sans rien perdre" devient "se sacrifier, faire don de soi, voir carrément se donner à en perdre la vie".

L'instinct maternel :


J'émets l'hypothèse que la femme yin cosmique n'a pas l'instinct maternel de base. J'associe l'instinct maternel à la capacité à générer le flux donc je l'associe à la polarité yang. Une femme yin cosmique qui fait un enfant, le fait probablement pour se conformer à ce que l'astral attend d'elle. L'astral propage la fausse croyance qu'une femme est aboutie et accomplie seulement lorsqu'elle devient mère. L'astral exploite tous les ventres féconds. Normalement la mère est toujours yang puissant pour montrer l'exemple du yang qui génère en priorité le flux par et pour lui-même en autosuffisance dans son circuit interne. Si la mère est yin ou yang impuissant elle montre l'exemple d'une mère incapable de générer suffisamment de flux par et pour elle-même. Le yang génère le flux, c'est son attribut de base. Une mère yin comme une mère yang impuissant, ne génère pas ou pas suffisamment de flux pour elle-même que pour en générer pour son enfant. Un enfant qui reçoit du flux de sa mère yin ou yang puissant est soit un yang qui s'entraine à générer assez de flux pour lui-même que pour être auto-suffisant dans son circuit interne, soit un yin qui s'entraine à magnétiser suffisamment de flux externe (celui de sa maman) que pour être alimenté en autosuffisance dans son circuit externe. Un yang qui reçoit le flux de sa mère yang puissant mais incomplet (donc un yang puissant qui n'a pas transmuté yin) est entrainé à générer pour lui et pour les autres, mais n'est pas entrainé à magnétiser le flux. Un yin qui ne magnétise pas le flux de sa mère yin ou yang impuissant n'est entrainé à rien du tout. Les mères yin et yang impuissants sont des produits de l'astral. Normalement toutes les mères sont des yangs puissants. Une mère yang puissant enseigne à son enfant à générer le flux par et pour lui-même quelque que soit la polarité de base de son enfant. Que l'on naisse yin ou yang dominant, nous sommes tous sensés être capables de générer le flux par et pour nous-même en priorité, pour nous alimenter en priorité et en autosuffisance dans notre circuit interne. Ce n'est pas le rôle de la mère de faire transmuter son enfant, c'est le rôle de l'opposé complémentaire. Bien que recevant le flux de sa mère yang puissant, le yin ne pourra générer le flux pour lui-même qu'après la résurrection de son yang d'origine. Une mère yang astralisée au point d'être yang impuissant n'est pas une très bonne mère pour son enfant, elle lui dira "ne t'occupe pas de moi, et débrouille-toi seul et sans flux", elle sera moins nocive qu'une mère yin astralisée qui dira "occupe-toi de moi, sacrifie-toi pour moi, débrouille-toi seul et sans flux". Une mère yang puissant dira : "Ne t'occupe pas de moi, débrouille toi seul avec tout mon flux et tout ton propre flux". Et une mère yang puissant en complétude dira "Tu peux compter sur mon flux, je serai toujours-là pour t'envoyer du flux, ne te sacrifie pas pour recevoir du flux, tu es capable de générer et de magnétiser du flux par toi-même". L'idéal est d'être l'enfant d'une mère qui a transmuté, c'est ce qui est prévu et orchestré par la source - avant que l'astral ne vienne falsifier le mode de reproduction des êtres humains. J'ai l'impression que l'instinct maternel est un ressenti de base qui ne s'acquière pas après la transmutation de la femme yin - même si elle est devenue yang puissant.


Plus le yang sort de l'astral plus le yang retrouve sa puissance, plus le yang est puissant plus il y a des reconnexions, plus le yang est puissant, plus il y a de revécus de la séparation originelle, plus il y a de revécus de la séparation originelle, plus il a de transmutations, plus il y a de transmutations, plus il y a d'êtres souverains, plus il y a d'êtres souverains, plus il y a du flux humain à magnétiser, plus il y a d'enfants de qualité.


Une vie de yang puissant incomplet :


Toute ma vie j’ai vécu dans l’ignorance. Je ne savais pas qu’une part de moi était éternelle. Je ne savais pas qu’une part de moi, invisible, pouvait être yin magnétique. Personne ne me l’a appris. J’ai dû l’apprendre (le réapprendre) par moi-même. J’ai été poussée à l’apprendre par moi-même au moment de la reconnexion. Toute ma vie, j’ai vécu sans être capable de magnétiser le flux humain, même si toute ma vie j'ai vécu avec la conviction que magnétiser du flux humain m'était dû. Je me suis adaptée à ce manque de flux en inventant tout un tas de stratèges mentaux pour me convaincre que je pouvais être heureuse sans recevoir le flux de la part de mes semblables. Je générais assez de flux pour moi-même que pour en donner aux autres mais je n'ai jamais été capable de magnétiser le flux humain. Au moment de la reconnexion, je ne peux plus faire semblant d'être heureuse sans magnétiser le flux dans mon circuit externe. Au moment de la reconnexion, je suis un yang puissant - éduquée par une maman yang puissant - sortie de la matrice falsifiée, qui fait de moi un yang puissant - autonome dans la matérialité. Au moment de la reconnexion, je suis déjà très complète yin aussi. J'ai beaucoup de yin en moi. Je suis capable de magnétiser le flux du ciel - de la terre - de l'eau - des fleurs - des arbres et des animaux. Tout mon rapport au monde est juste. Je suis astralisée au niveau de mon rapport au flux humain. J'ai une grosse carence de yin en ce domaine. C'est justement le domaine qui préoccupe l'astral et monopolise son attention.


L'évolution va de l'avant :


Seul le yang puissant en complétude est capable de faire transmuter un yin. Donc en supprimant le yang puissant on supprime automatiquement le yin puissant. Cela fait 4 millénaires que l’on fait du yang puissant le sexe faible, on fait croire au yang qu’il est dépendant des autres pour survivre alors que le yang génère le flux pour lui-même en suffisance que pour survivre. Oui le yang est dépendant du flux des autres humains pour vivre et être heureux, mais pas pour survivre. Quand le flux circule naturellement et librement dans son circuit externe, le yang est heureux. Pour être heureux, le yang doit devenir yin, il doit être capable de magnétiser le flux humain. Tout le travail du yang consiste à se souvenir comment être yin. Le yang utilise son ressenti profond comme boussole. Il conforme ses croyances à son ressenti profond. L’intérêt de se laisser guider par son ressenti profond, c’est que l’on peut se mettre en mode pilotage automatique. Le ressenti profond vibre pour nous à la bonne fréquence. Donc le travail consiste à valider le ressenti profond pour aller de l’avant. Se projeter dans la situation idéale. Un yang qui transmute yin est en train d’évoluer vers la meilleure version de lui-même. L’évolution va de l’avant. Il n’y a pas besoin d’aller fouiller dans le passé pour aller de l’avant.

Rien de ce qui s’est passé dans le passé ne peut empêcher l’évolution d’évoluer, à part si vous croyez que votre passé peut vous empêcher d’évoluer.

N’importe quelle thérapie qui vous demande de retourner dans votre passé pour aller de l’avant est une thérapie involutive. Et n’importe quel thérapeute qui pratique une thérapie involutive, est nocif. Aucune thérapie n’est nécessaire parce que nous ne sommes pas cassés. Nous avons juste besoin d’un enseignement pour sortir de l’ignorance de notre mode de fonctionnement dans notre partie énergétique invisible. Les enseignants s’enseignent les uns les autres mais au final, ils se souviennent tous du même enseignement. L’enseignement se complète au fil de l’évolution, mais au final cela reste l’enseignement originel. L’enseignement n’est pas mystique spirituel ou ésotérique. L’enseignement est scientifique mathématique, physique, métaphysique et quantique. C’est l’enseignement de la Source. C’est l’enseignement de la dualité de l’énergie magnétique.


J'ai écrit plusieurs articles sur mon blog, pour expliquer à quel point le thérapeute maintient la victime dans son rôle de victime en entretenant l'idée qu'elle a besoin d'une aide, d'un coaching ou d'un sauveur extérieur pour être sauvée - évoluer - guérir - se libérer - et transmuter. Le thérapeute s'adresse donc à des victimes, à des patients, à des clients, à des malades. L'enseignant s'adresse à des élèves pour les pousser à aller de l'avant tandis que le thérapeute incite à retourner en arrière pour fouiller dans le passer - revécu intra-utérin - hypnose régressive - revécu karmique, .... Le thérapeute est fier de se sentir utile parce que le sauveur extérieur est sacralisé. Sauf que le rôle du sauveur extérieur n'est pas sacralisé par la Source, il est sacralisé par l'astral. L'enseignant de la Source est diabolisé par l'astral, il est brûlé sur un bûché. Les incantations des sorcières, c'est l'enseignement de la Source, pour sortir de l'astral, c'est un ensemble d'affirmations et de formules magiques qui rendent la croyance conforme au ressenti profond. Nous n'avons pas besoin du thérapeute, c'est le thérapeute qui a besoin de victime à sauver pour se donner une raison d'être, pour donner un sens à sa vie et surtout aussi pour payer ses factures. La Source nous apprend que tout est en nous.

Nous avons besoin d'aller à l'intérieur, à la rencontre de notre ressenti profond, mais nous n'avons pas besoin de retourner en arrière pour aller à l'intérieur.

Il n'est pas nécessaire de retourner en arrière pour comprendre d'où viennent les fausses croyances, parce qu'il n'est pas nécessaire de comprendre d'où viennent les fausses croyances pour les neutraliser. Le fait de se reprogrammer avec des croyances conformes au ressenti profond annule automatiquement les fausses croyances. La reprogrammation inclus la déprogrammation. Pour se reprogrammer de manière conforme, il ne faut pas retourner en arrière, il faut valider le ressenti profond par une croyance qui se conforme au ressenti profond.


Après tout ce que je viens d'expliquer, j'espère que c'est devenu évident qu'il faut à tout prix éviter de donner à quelqu'un son crayon pour écrire notre histoire et déléguer notre pouvoir d'imagination, pour rêver à notre place. Je n'ai plus besoin d'explique à quel point un astrologue, un channeling, un médium et un tireur de carte, sont nocifs pour notre évolution. Toutes ces personnes inventent des histoires qui ne reposent sur rien d'autre que sur leur propre pouvoir d'imagination. L'imagination nous aide à ressentir notre rêve comme s'il était réel pour le rendre réel. C'est insensé de s'approprier l'imagination des autres car l'imagination sert à conformer la croyance au ressenti profond pour vivre une réalité conforme à ses rêves. Chacun à son propre ressenti profond, sa propre boussole, sa propre destinée, ses propres rêves. Même si nous sommes tous destinés à transmuter et être heureux, nous avons chacun notre propre chemin de vie individuel.


Pour sortir de l'astral et transmuter naturellement, il faut utiliser son pouvoir d'imagination pour se projeter dans son présent idéal. Le prêtre est un serviteur de l'astral qui nous fait croire que la porte de sortie est dans les mains d'un sauveur extérieur. Le thérapeute est un serviteur de l'astral qui nous fait croire que le porte de sortie est située dans la compréhension de notre passé infernal et le médium est un serviteur de l'astral qui se substitue à notre pouvoir d'imagination et qui prétend connaitre mieux que nous l'histoire - la croyance, qui se conforme à notre ressenti profond.


Le yang s'incarne pour transmuter, le yin transmute pour s'incarner :

Le yang transmute pour devenir éternel, le yin s'incarne pour devenir mortel. Être yang incarné, c’est avoir la conscience que je vais mourir. Je suis née incarnée. Je suis préparée à mourir depuis la naissance. J’ai eu le temps d’apprivoiser la mort. Je n’ai plus peur de mourir. Naitre incarné, c’est cela qui active le moteur interne pour générer le flux qui circule en circuit interne. Je suis yang de base, je suis corps matière éphémère. Je dois mourir de mon vivant pour ressusciter. Je dois devenir yin esprit éternel. Mourir à la mort c’est devenir éternel. La plupart des articles sur mon blog témoignent en détail de la complexité pour un yang mortel d'apprivoiser sa part d'éternité. Quand je génère le flux pour moi-même en autosuffisance dans mon circuit interne, je suis yang puissant et mon trop plein de flux est transféré sur mon circuit externe. Je génère du flux pour mes semblables, mais le flux ne me revient pas. Je dois "apprendre" à magnétiser le flux humain. Mon ressenti profond vibre la certitude d'être yin, mon ressenti profond s'affirme et se confirme, donc je suis yin. Mais comme je suis astralisée, je dois attendre que ma croyance se conforme à mon ressenti profond pour bénéficier du pouvoir magique du yin. Mon ressenti profond vibre la certitude que je suis yin, donc je vis la réalité du yin, malgré moi. Mais comme je suis astralisée, je vis très mal ce cadeau que je reçois parce que ma réalité n'est pas conforme à mes fausses croyances. Être yin me force à ne rien faire, je dois m’autoriser à ÊTRE et RECEVOIR sans rien FAIRE. Recevoir le flux m’est dû. Je dois juste m’autoriser à le recevoir. Je m’autorise sans difficulté à recevoir le flux qui émane du ciel, de la terre, des animaux et des fleurs. Je sais que je n’ai pas besoin de le mériter. Je suis impactée par le flux que je magnétise, cela me procure une sensation de bonheur. Le yang de base n’est pas tout yang - tout au long de sa vie il magnétise le flux de la nature du ciel et de la terre. Plus le yang devint yin plus il est transcendé par le flux de la nature du ciel et de la terre. Le yang est programmé pour magnétiser le flux humain mais il a été déprogrammé par l’astral. Quand il sort enfin de l'astral et qu'il commence à utiliser son pouvoir de yin magnétique pour magnétiser le flux humain, il magnétise peu de flux humain car le flux humain est rare. Actuellement la plupart des yangs sont impuissants et démagnétisés.


Quand je me suis sentie sans force et sans vie, j'ai eu l'impression que cette énergie yin me submergeait pour m'obliger à être et ne rien faire. Mais en réalité je me sentais vidée de toute mon énergie. Je pensais que je me chargeais en yin mais en réalité, je me déchargeais en flux. Je me vidais complètement de mon flux en surplus et de mon flux vital.


J'en profite pour dire que le yang impuissant se prend pour un yin parce qu'il est impuissant comme le yin. Il se comporte comme un yin et trouve les mêmes stratégies pour survivre. Sauf que le yin s'il est impuissant c'est normal, tandis que le yang s'il est impuissant c'est parce qu'il est astralisé.


Le yin n’est pas incarné à la naissance. Le yin est esprit invisible éternel. Il a l’éternité devant lui, il procrastine. Le yin est familiarisé avec sa part d’éternité. Un yang incarné à la naissance meurt de son vivant pour devenir éternel. Tandis qu'un yin qui transmute pour s'incarner, nait de son vivant pour devenir mortel. Le yin magnétise le flux naturellement, et un jour il transmute pour s’incarner, il devient adulte, il met en route son moteur interne pour générer son propre flux pour alimenter son circuit interne, pour vivre sa propre vie. Si le yin n’est pas encore incarné, c’est parce que son yang n’a pas encore ressuscité. La Source ne va jamais incarner un yin tant que son yang d’origine n’a pas ressuscité. Sinon il y a refusion. Il n’y a pas eu la division, il n’y a pas eu l’individuation des esprits, donc la Source n’a pas évolué. La Source évolue en divisant l’unité bipolaire en deux, elle maintient à distance le temps que les deux moitiés redeviennent puissantes et complètes indépendamment l’une de l’autre. Pour maintenir à distance et donc empêcher les deux moitiés de refusionner, la Source incarne le yang mais elle n’incarne pas le yin. La Source n’a aucune intention. La Source c’est la dualité de l’énergie magnétique. Une énergie n’a pas d’intention.


La torture psychique du yang :

Durant la transmutation le yang en bave vraiment. Il éprouve la souffrance du manque, il est envahit par un vide existentiel, sa vie n’a plus aucun sens. Privé de sa force d’action mentale il ne sait plus au service de quoi il doit mettre sa force d’action physique. Il a la sensation d’être mort vivant. Il est terrorisé à l’idée que ce cauchemar ne s’arrête jamais parce que son temps se subtilise, il a la sensation que le temps ne passe plus, il est projeté dans l’éternité de l’instant présent, et pour couronner le tout, il est harcelé par des pensées obsessionnelles pour son yin d’origine.


À la reconnexion avec mon yin d'origine, je me souviens que moi aussi un jour j’ai été yin avant d’être séparé de mon yin d’origine. Un jour le yang meurt de son vivant, il est vidé de tout son flux. Son yin d’origine magnétise tout son flux vital. Puis il ressuscite et devient un adulte heureux. Mourir à la mort pour devenir yin éternel n'est pas souffrant normalement. Ce n'est pas transmuter qui fait souffrir. Ce qui nous fait souffrir, c'est ce qui nous empêche de transmuter. Après le revécu de la séparation, la souffrance du yang est causée par le manque et le harcèlement des pensées obsessionnelles. Le yang ne souffre pas du manque de son yin d'origine, il souffre de ne pas magnétiser le flux. Au moment de la reconnexion, qui provoque le revécu de la séparation originelle, le yang qui vient d'expulser son yin d'origine est supposé vibrer la certitude qu'il est yin magnétique et magnétiser le flux par lui-même, mais hélas le yang ne veut pas son propre pouvoir de yin, il est convaincu qu'il a besoin du flux en provenance de son yin d'origine, parce qu'on lui a fait croire que c'est comme ça qu'il allait être complet et heureux. Le yang magnétise le flux grâce à son ressenti profond et le bloque avec ses fausses croyances. Comme il ne reçoit pas le flux de son yin d'origine, le yang vibre le manque, mais c'est une illusion. C'est une illusion parce que le yang reçoit ce dont il a besoin - il reçoit son pouvoir magique de yin. Par contre il ne reçoit pas ce dont il n'a pas besoin - même s'il est convaincu qu'il a besoin du flux de son yin d'origine pour être heureux (complet), il ne le reçoit pas et cela le rend dingue. Donc concrètement le yang n'a aucune raison d'être en manque. Le yang exerce une force d'attraction grâce à son ressenti profond et une absence d'attraction à cause de ses fausses croyances. Le yang pète un câble. Il ne comprend pas pourquoi il veut ce qu'il ne veut pas vraiment et pourquoi il ne veut pas ce qu'il veut vraiment. Il veut recevoir le flux de son yin d'origine par fausses croyances et il ne magnétise pas le flux par ignorance.

Le yang ne reçoit pas ce qu'il veut et il ne veut pas ce qu'il reçoit. C'est à se taper la tête au mur tellement c'est paradoxal.

À la reconnexion avec son yin d'origine, le yang se dit : "Voilà enfin le moment venu de recevoir ce que j'attends depuis toujours. J'ai toujours su qu'un jour j'allais recevoir le "grand" flux de la part d'une personne spécifique. Toute ma vie j'ai supporté le manque de flux humain parce que je savais qu'un jour j'allais être heureuse en couple avec une personne spécifique qui me donnerait tout le flux que je mérite". Toute sa vie le yang pressent ce qui va lui arriver et le jour où cela lui arrive il ne comprend rien, parce qu'il est complètement astralisé. Oui il y a une reconnexion avec une personne spécifique. Oui c'est grâce à cette reconnexion que le yang va recevoir du flux. Non le flux ne va pas lui être donné par cette personne spécifique. Oui le yang va recevoir, mais pas comme il le croit. Jamais le yang ne s'est imaginé qu'il allait transmuter yin et devenir magnétique et recevoir le flux en le magnétisant.


Le yang survit sur son circuit interne. Tout le flux qu’il génère pour lui en priorité lui donne un sens à sa vie. Quand il se fait magnétiser tout son flux, le yang traverse une période de vide existentiel, sa vie n’a plus aucun sens, il a l’impression de mourir psychiquement. Le yang garde sa force d’action physique mais il perd sa force d’action mentale. Il est comme un mort vivant. Il n’a plus la force mentale de faire concrètement dans la matière et il est contraint de se contenter d’être. Tout le flux que le yang génère est magnétisé par le yin, le yang n’a plus aucun flux pour lui, il est comme un yin. Il doit se contenter d’être sans rien faire, le temps ne passe plus. L’esprit du yang se subtilise dans l’éternité de l’instant présent, les secondes deviennent des heures et les heures deviennent des jours et les jours deviennent des semaines et les semaines deviennent des mois. Le yang doit apprivoiser le temps subtilisé.


J'émets l'hypothèse que le harcèlement psychique (le paradoxe) est le résultat de ce conflit interne qui provoque un court-circuit dans le cerveau du yang. Le flux énergétique étant électromagnétique il est possible que la contradiction entre le doute (répulsion - absence d'attraction) et la certitude (attraction), provoque des sensations d'électrocutions.


Le phénomène des pensées obsessionnelles est le transfert massif de flux magnétisé par le yin d’origine. Le yin magnétise le flux et le yang ne comprend même pas pourquoi il doit générer autant de flux pour son yin d’origine. Tout le transfert de flux se fait par le canal de la pensée.


Abondance et gratitude anticipée :


Plus le yang devient yin plus il vibre la gratitude. Vibrer la gratitude cela signifie simplement que je m’autorise à recevoir le flux et que je suis reconnaissant parce que j’ai la sensation de l’avoir déjà reçu. Le flux est généré par tous les éléments de la nature du ciel et de la terre, par les animaux (normalement par les humains), mais aussi par l’argent. L'argent est une énergie d'abondance qui se magnétise avec des croyances adaptées à la vibration de l'abondance. C'est une énergie vibratoire qui a été matérialisée de 10.000 façons. Il n'y a pas besoin d'être un être vivant pour générer du flux, il suffi juste d'être yang c'est tout. Yang c'est une polarité énergétique. On magnétise le flux de l'argent parce que l’argent génère du flux. Générer du flux pour l’argent est la meilleure manière d'entretenir un bel échange de flux avec l'argent. Par contre, c'est nocif de stocker ce genre de flux et de l'empêcher de circuler.

Je ne dis pas merci après avoir reçu, mais je dis merci avant pour recevoir.

L'égoïsme induit l'altruisme :


Le yang est de nature égoïste et c'est justement cela qui lui permet d'être altruiste. Générer pour soi en priorité rend le yang puissant, capable de générer pour les autres. Le yin est par nature égocentrique. En effet, si l'égocentrique et l'égoïste sont tous les deux très centrés sur leur personne et leurs intérêts, un trait de personnalité, et pas des moindres, les distingue : contrairement à l'égocentrique, l'égoïste n'a pas besoin de sentir le regard et l'attention des autres sur lui pour exister. L'égoïsme génère l'altruisme. L'égocentrique ne génère rien pour les autres à part de l'illusion, du mensonge, de l'indifférence et bien sûr de l'intérêt et de la dépendance, le tout masqué par la posture sacrificielle. Comme la posture sacrificielle est sacralisée par l'astral, le yin se fait passer pour un saint altruiste mais c'est une illusion. L'astral diabolise l'égoïsme et doit continuellement endoctriner le yang pour le dissuader de penser à lui en priorité.


Après moi les autres.

Le yang est condamné quand il ose dire : "après moi les autres" alors que dans cette expression il y a toute la place aux autres. Le yin est sacralisé quand il se vente de dire : "avant moi les autres" et personne ne condamnera la vantardise et personne ne détectera le caractère illusoire de cette expression. Le yin est vraiment fier du personnage qu'il s'est inventé pour masquer son impuissance. Je rappelle que le yang impuissant a développé des stratégies d'adaptation très comparables à celles développées par le yin pour survivre.


Je génère le flux, je suis yang. Je génère assez de flux pour moi-même que pour en générer pour les autres, je suis yang puissant. Quand je génère le flux pour les autres et que je le magnétise, je suis yang puissant en complétude.

Quand le yang puissant donne son surplus de flux aux yin magnétique, c'est un automatisme, cela se fait malgré lui, il ne doit pas mettre une volonté ou faire un choix. Le yang puissant génère et le yin en profite. Bien que ce phénomène de transfert énergétique automatique soit naturel, cela fini par provoquer la mort du yang en présence d'un yin d'origine. On pourrait penser que le yang est mort, tué par son propre yin d'origine (Juda) et bien non, la mort du yang est orchestrée par la Source. Mais le yang ressuscite, il est capable de se redonner la vie, de se régénérer par lui-même, et après sa résurrection, le yang est yin. Le yang puissant en complétude yin magnétique est donc capable de recevoir sans rien prendre et de donner sans rien perdre. L’égoïsme induit l’altruisme. La souveraineté individuelle induit la solidarité universelle. Je ne dois rien faire pour être solidaire, juste être la meilleure version de moi-même suffit, juste transmuter suffit. La transmutation est naturelle, elle se fait naturellement et sans effort. Le bonheur est simple. Ce qui est compliqué c'est de sortir de l'astral.


Le programme du yin :


À la encontre avec son yang d'origine, le yin se souvient qu’un jour il a été capable de générer le flux, il se souvient que c’est inscrit dans son ressenti profond. Le yin est programmé pour s’incarner et il est capable de conformer cette croyance à son ressenti profond. Dans le programme du yin il est écrit qu’un jour il va s’incarner. Devenir générateur de flux. Il va faire fonctionner son moteur interne sur son propre flux.


Disjoncteur et soupape de décompression :


Le yin active le disjoncteur en présence de son yang d'origine, parce qu'il magnétise trop de flux d'un coup. Surtout si le yang est très puissant. Le mécanisme de protection du yin, c'est le disjoncteur. Le yin ne peut pas s'empêcher de magnétiser du flux, et donc pour ne pas être submergé par le trop plein de flux, le yin déclenche un disjoncteur. C'est grâce à ce disjoncteur que le yin va réguler l’intensité et la fréquence de l'afflux du flux qu’il magnétise dans son circuit externe, jusqu'au moment où l'afflux du flux s'arrête.


L'appel de flux est tellement fort en présence de son yin d'origine, que le yang doit générer beaucoup de flux d'un coup. Le yang se retrouve avec un trop plein de flux qui le submerge en interne. Il doit transférer ce trop plein de flux sur son circuit externe pour se soulager. La soupape de décompression est prévue pour évacuer rapidement un trop plein de flux. Le transfert de flux du circuit interne vers le circuit externe se fait par le canal de la pensée. Bien souvent le yang va écrire ce surplus de flux sur papier.


La résurrection du yang :


C'est par cette soupape de décompression que le yang va se vider de tout son flux jusqu'à en mourir. C'est une mort psychique orchestrée par la Source et qui provoque la résurrection. Un yang mort est un yang complètement vidé de son flux. Un yang mort est comme un yin, pour survivre, il va être obligé de générer à nouveau du flux pour lui et pour être heureux, il va être obligé de magnétiser du flux. Privé de son flux vitale, le yang est désespéré, sa vie n’a plus aucun sens et aucun intérêt. Il est obligé de se contenter d'être heureux dans l'instant présent. Il n'a plus aucune force d’action mentale, son esprit n’ordonne plus rien à faire à son corps matière. Il est contraint d'être et de recevoir sans rien faire. Il est contraint d'être yin. Un yang qui meurt et qui reprend vie grâce au flux qu'il génère en tant que yang et qu’il magnétise en tant que yin - ressuscite. Son générateur de flux interne se remet en action et comme il est devenu yin magnétique, il ne risque pas de magnétiser des impuissants qui lui pompent son flux vital. Un yang puissant en complétude n'a plus besoin d'utiliser personne et plus personne n'est en mesure de l'utiliser, y compris le yin d'origine. Gloire à la Source.


Relations yin et yang :

Le yang génère le flux.

Le yang puissant génère assez de flux pour être autonome sur son circuit interne qui est son circuit de survie. Une fois que le yang a garanti sa survie en flux, son surplus de flux est transféré sur son circuit externe et est magnétisé par le yin.


Le yang impuissant génère du flux, mais pas assez que pour être autonome dans son circuit interne, il se sent en danger de mort.


Le yin est d'office impuissant, et il reste impuissant toute sa vie, sauf si son yang d'origine transmute yin.


DANS LA MATRICE FALSIFIÉE IL N'Y A QUE DES IMPUISSANTS :


Le yin a besoin d'un yang. Tant qu'il n'a pas transmuté, le yin a absolument besoin d'un générateur de flux à ses côtés. La relation avec un yang impuissant est la plus confortable pour un yin.


Tant que le yang est impuissant, le yin est rassuré, parce qu'il n'est pas menacé d'abandon.

- Dans la matrice falsifiée involutive, la relation la plus commune c'est le yin impuissant + le yang impuissant. Le yin est confortable dans cette situation, car il peut profiter sans danger. Un yin impuissant n'a aucun intérêt à quitter son yang impuissant. Il peut s'alimenter en flux interne, cela ne lui coute rien (il n'a rien à donner en échange de toute façon), c'est sans risque, sans danger d'être abandonné, et il ne doit même pas remercier puisqu'il n'a rien demandé. Il magnétise malgré lui, c'est son pouvoir magique. Un yang impuissant est toujours en danger de mort psychique en présence d'un yin impuissant. Il doit continuellement faire des efforts pour générer suffisamment de flux que pour maintenir son taux de flux vital suffisamment élevé dans son circuit interne. Un yang impuissant n'a pas de flux en surplus. Inconsciemment, il donne intentionnellement du pseudo flux, et intentionnellement il se fait prendre son flux vital à son insu ! Son intention est astralisée mais il ne le sait pas. Il pense que le pseudo flux qu'il donne avec l'intention de survivre à l'astral, c'est du flux. Le yang impuissant donne intentionnellement son flux vital par le canal interne dans le but de survivre à l'astral. Le yang puissant le donne intentionnellement par le canal de sa pensée astralisée dans le but d'être heureux. Dans les deux cas, l'intention est astralisée - elle est intéressée par un but astralisé. C'est à dire qu'elle est entretenue par la croyance que le yang est dépendant des autres pour survivre et donner un sens à sa vie. Dans l'astral, le yang impuissant est à la merci du yin. Complètement dépendant et en souffrance, le yang impuissant ne quittera pas son yin et si son yin le quitte, le yang sera complètement désespéré. Suite au traumatisme de l'abandon, le yang impuissant peut - soit devenir puissant (ce qui est souhaitable) - soit se retrouver vite vite un autre yin impuissant (ce qui est le plus probable) - soit se suicider (ce qui est rare). Le plus beau cadeau qu'un yin impuissant puisse faire à son yang impuissant, c'est de le quitter pour lui donner la chance d'être puissant grâce au traumatisme de l’abandon qui pousse le yang à recourir à son ressenti profond pour survivre. Le yang impuissant est possessif, exclusif, jaloux. Comme c'est la relation de couple qui est soutenue par l'astral, l'astral doit endoctriner le yin par la culpabilité, pour le forcer à rester en couple avec son yang impuissant qui refuse de se faire magnétiser son flux interne. Si le yang impuissant refuse de se faire magnétiser son flux interne, le yin va rester avec son yang impuissant pour se conformer à l'astral, mais il finira par aller pomper du flux humain ailleurs. Malgré qu'il se nourrisse du flux qu'il magnétise de toute la création, le yin ne sait pas résister à la tentation de magnétiser du flux humain. Le yang impuissant n'a aucun flux externe à offrir aux autres. Il n'intéresse pas l'extérieur. S'il ne génère pas assez de flux pour lui, il peut survivre uniquement s'il est pris en charge par sa famille, s'il se sacrifie, s'il se laisse exploiter, s'il se prostitue. Le yin va le prendre en charge uniquement s'il peut se nourrir de son flux interne. C'est de cette relation que l'on dit que le yang marié est la pute d'un seul yin. Cette relation toxique en couple est envisageable en terme d'amitié astralisée. Du moment que le yin a un seul yang à ses côtés pour survivre, il va pouvoir s'intéresser à tous les yin et tous les yang impuissants et en danger, pour donner un sens à sa vie (être heureux) et pour se sentir utile dans la posture sacrificielle au service du collectif. Il faut que le yin soit astralisé pour qu'il s'intéresse à tous ces impuissants qui ne génèrent aucun flux. Cette relation yang impuissant + yin impuissant repose sur l'instinct de survie du yang, la sacralisation de la pitié du yin comme voie d'accès au bonheur - l'archétype du saint - du héros. Après l'incarnation, le yin puissant est forcément sorti de l'astral. L'archétype du héros de l'astral redevient naturellement l'archétype du martyr. Et dans la Source, le yin refuse d'être un martyr. Il n'y a que dans l'astral que le yin accepte d'être un martyr qui se prend pour un héros. Cette relation yang impuissant + yin impuissant est toxique pour le yang et confortable pour le yin, tant qu'il n'est pas incarné.

- La relation de couple yin impuissant + yin impuissant est impossible, vu que le yin dépend d'office d'un yang pour survivre. Aucun des deux ne génèrent le flux et les deux le magnétisent. Si ces deux là s'associent de leur plein gré, c'est qu'ils trouvent un autre intérêt que l'échange de flux. Il n'y a aucun flux dans l'air. Peut-être que l'absence de conflit, la platitude, la résignation, suffisent pour créer une habitude dans laquelle ils s'installent par paresse ? Probablement qu'entre yin impuissants, ils se comprennent bien, s'acceptent mutuellement sans jugement. Une relation de yin à yin ne demande aucun effort, ne représente aucune menace, mais ce n'est pas une relation qui rassasie. Il faudra combler le manque de flux humain par une relation avec un yang à côté, ou alors devenir maitre pour magnétiser le flux du reste de la création.


Remarque au sujet des relations yin yin : je pense que les nonnes et les prêtres sont yins. Il me semble impossible qu'un yang qui génère du flux puisse faire don de sa vie au service de Dieu. Comme il est interdit aux nonnes d'avoir des relations sexuelles, il est impossible que les nonnes soient vidées de leur flux interne. De plus cela corrobore avec l'hypothèse que la femme yin n'a pas l'instinct maternel. Ayant reçu l'interdiction de s'alimenter en flux humain par voie interne, et vivant entre eux dans une totale absence de flux humain externe, c'est une prouesse pour eux de survivre. Ces yin-là doivent s’alimenter un maximum en simulacre de flux et complètement s’illusionner pour supporter ce manque insupportable. C'est le plus haut sacrifice que puisse faire un yin. Pour s'alimenter, il devra se contenter uniquement du flux de toute la création. Il est devenu maitre pour magnétiser le flux de la nature, du ciel, des fleurs, des arbres. Sa vie ne nécessite pas de force d'action, il est soporisé, résigné, contemplatif et végétatif.


SORTI DE MA MATRICE FALSIFIÉE, LE YANG PUISSANT FAIT SON APPARITION :


- La relation yin impuissant + yang puissant. Le yin impuissant peut aussi rester des années avec un yang puissant, mais le yang puissant est malheureux parce qu'il se fait pomper son flux vital par voie interne et son flux en surplus par le canal de la pensée astralisée, et il ne reçoit rien en échange. Le yang puissant a du flux en surplus, disponible pour être magnétisé par un yin, mais comme il ne donne pas intentionnellement, il ne le donne pas vraiment, c'est plutôt le yin qui lui prend. Le yang puissant génère du vrai flux sans en avoir l'intention, mais il génère aussi intentionnellement du pseudo flux, dans le but de recevoir, parce qu’il n’est pas capable de magnétiser. Le yang impuissant veut recevoir du flux externe dans son circuit interne pour survivre, par contre, le yang puissant veut recevoir du flux externe dans son circuit externe pour être heureux. Le yin est envieux de la puissance de son yang puissant, il va passer son temps à le casser dans le but de le rendre impuissant. Si le yin ne peut pas pomper du flux en interne, il peut devenir très méchant. Pour toutes ces raisons, un jour, le yang puissant peut décider de quitter son yin impuissant. Même si c'est matériellement et financièrement possible pour un yang puissant de quitter sont yin, c'est très difficile quand-même puisque le yang puissant n'est pas en complétude, donc il est dépendant de l'autre et des autres pour être heureux. Le yang puissant est terrorisé à l'idée d'être seul. Cette relation est nourrie de dépendance affective et de rivalité.


Que se dit le yin en présence d'un yang puissant ? "Je magnétise du flux, c'est agréable, je reste en contact pour m'alimenter. Si je reçois trop de flux humain, et que je suis astralisé par une mère qui ne m'a pas entrainé a magnétiser du flux humain, je ne gère pas une trop grande quantité de flux que je magnétise, je déclenche mon disjoncteur. Mon yang me demande de générer du flux humain, je n'en suis pas capable, je me sens impuissant. Ma posture sacrificielle qui fonctionne avec un yang impuissant ne fonctionne pas avec un yang puissant puisque le yang puissant ne veut pas survivre, il veut du vrai flux (être heureux) - je me sens abandonné d'avance. Le yang puissant me montre l'exemple de celui qui est capable de générer le flux pour lui-même en priorité - je suis jaloux du yang puissant parce qu'il est ce que j'ai toujours rêvé d'être et que je n'ose pas être parce que l'astral m'en dissuade. Je suis incapable de générer du flux - je culpabilise, j'ai honte. Je ne génère aucun flux pour ce yang qui me renvoie une image de moi que je ne supporte pas. C'est agréable de magnétiser du vrai flux, mais je ne me supporte plus - je préfère retourner dans mon monde de l'illusion où je m'aimais bien, et où j'étais paisible et confortable avec mon yang impuissant". Cette relation yang puissant + yin impuissant est supportable pour le yang jusqu'à un certain point, et inconfortable pour le yin jusqu'à un certain point. Les deux peuvent prendre la décision de se séparer. Après de multiples déceptions avec des yin impuissants, le yang puissant finira par apprivoiser son incomplétude et par choisir de rester seul en attendant la reconnexion avec son yin d’origine. Tandis que le yin qui ne peut pas se passer d'un yang, aura tendance à quitter un yang puissant pour aller vers un yang impuissant, c'est plus facile et plus confortable.

- La relation yang puissant + yang impuissant : aucun des deux ne magnétisent le flux et seulement un des deux est capable d'être autonome et de se prendre en charge. Ce n'est pas une belle relation. Le yang puissant prend en charge le yang impuissant dans l'espoir de recevoir du flux et même s'il a la possibilité d'aller le chercher en interne, il ne reçoit rien puisqu'il n'est pas magnétique. Aucun échange de flux réciproque et équitable n'est possible entre ces deux-là. Le yang puissant essaye d'aider le yang impuissant à devenir puissant, mais c'est peine perdue. C'est une relation qui tôt ou tard est abandonnée par le yang puissant.


- La relation yang puissant + yang puissant : aucun des deux ne magnétisent le flux, mais les deux sont capables d'être autonomes et de se prendre en charge. Les deux peuvent s'entendre, il y a beaucoup de flux dans l'air mais malgré tout le flux qui circule, il n'y a pas d'échange de flux réciproque possible. Les deux se nourrissent du plaisir de donner le flux, mais aucun des deux ne ressens le bonheur de le recevoir. En compagnie d'un yang puissant, un yang puissant n'est pas malheureux, il n'est pas vidé de son flux, mais il n'est pas heureux non plus. Tant que le yang n'est pas en complétude, il ne peut pas ressentir la sensation d'être comblé. Je devrais dire : tant que le yang ne ressent pas la sensation d'être comblé, il ne peut pas être en complétude. J'écris cette phrase en gras parce que c'est le noeud du problème. Tant que le yang n'a pas la certitude qu'il est yin - qu'il peut se combler tout seul en devenant magnétique, le yang puissant n'est pas en complétude, tant qu'il n'est pas en complétude, le yang puissant n'est pas comblé.


SORTI DE L'ASTRAL, IL Y A LE YANG PUISSANT EN COMPLÉTUDE :


- La relation Yang puissant en complétude + yin impuissant n'existe pas ! Tant qu'il n'est pas en complétude, le yang puissant s'intéresse au yin impuissant. Même s'il est puissant, tant qu'il n'a pas transmuté, le yang se retrouve dans la posture d'un mendiant, il ravale sa fierté, implore et supplie qu'on lui donne du flux. Mais le jour où le yang puissant devient yin magnétique, il magnétise uniquement ceux et celles capables de se conformer à son magnétisme, donc ceux et celles capables de générer du flux en surplus disponible pour être magnétisé. Le yang puissant en complétude n'est pas intéressé par un yin impuissant, puisque le yin impuissant ne peut pas se conformer à sa complétude. Alors le yin est confronté à sa plus grande peur, sa peur de l'abandon pour ce qu’il est intrinsèquement - il est un yin impuissant, ce n’est pas de sa faute - c’est sa condition de base. Tant qu'il n'a pas transmuté, le yin se sent menacé d'abandon parce qu'il n'est pas capable de générer le flux. C'est une crainte, une honte, une culpabilité, une menace. Pour survivre, il va faire don de sa vie en posture sacrificielle au service du collectif. Il faut bien comprendre que le yin ne se sacrifie pas par amour pour son yang impuissant, il se sacrifie pour le yang parce que sa survie en dépend, au final le yin se sacrifie pour sa propre survie. C'est pour lui, qu'il se sacrifie pour l'autre ! Il va de yang en yang. Il magnétise par voie interne le flux vital du yang et quand le yang impuissant est vide, il le laisse pour mort et va vider le yang suivant. Évidemment, comme le monde est peuplé de yang impuissant, il a l'embarras du choix.


- La relation yang puissant en complétude + yang puissant. C’est une relation conflictuelle car le yang puissant qui n’est pas yin magnétique est en souffrance, il s’enferme dans le rôle de la victime, ce qui le contraint à considérer l’autre comme étant son bourreau. Le yang puissant qui magnétise le flux d’un autre yang puissant est heureux mais il le paye cher en reproches. C’est une lutte incessante pour se dédouaner du rôle du bourreau. Tout le flux qu’il génère en surplus n’est pas magnétisé donc son flux n’est pas considéré. C’est une relation qui baigne dans le flux, mais c’est une relation épuisante pour le yang puissant en complétude, et triste pour le yang puissant. De toute façon, n’importe quelle relation est triste pour un yang puissant qui n’est pas en complétude.


- La relation yang puissant en complétude + yang puissant en complétude. C’est une relation qui fonctionne très bien. C'est une relation réciproque et équitable entre deux yangs heureux. Ce n'est pas un duo cosmique puisque qu'il faut toujours la constante des polarités cosmiques yin et yang pour faire la séparation originelle. Actuellement, cette combinaison est rare.


DANS LA SOURCE :


La relation stable, harmonieuse et pérenne, c'est la relation qui unit un yang puissant en complétude + un yin puissant. C'est un duo qui a transmuté. C'est le duo originel. Ce duo n'existe plus depuis 4 millénaires.


Le yang sorti de la matrice falsifiée, point de basculement :


Il aura fallu attendre 1968 pour que l'on redonne au yang un contexte favorable qui lui permette d'être un yang puissant. Quand je dis qu'il faut plusieurs incarnations pour être capable de transmuter, je me trompe. En réalité il faut plusieurs incarnations et plusieurs générations pour être capable de sortir de la matrice falsifiée et de l'astral ! Depuis 1968 l'astral périclite. Plus il y a de yangs puissants, plus il y a de transmutation, moins il y a d'esclave au service de l'astral. Plus il y a de yangs puissants, plus y a du flux dans l'air, plus il y a des enfants de qualité au lieu d'enfants de quantité. Depuis les années 70, la femme peut être puissante, elle peut subvenir à ses propres besoins, elle peut être autonome financièrement, elle peut choisir son partenaire sexuel, elle n'est pas obligée de se marier, elle a le droit de ne pas avoir l'instinct maternel, elle n'est plus contrainte d'avoir un enfant pour se sentir faussement aboutie, elle peut prendre la pilule ou se faire avorter. Les homosexuels sont

de moins en moins diabolisés. Quand on sait que l'astral contrôle le nombre par le contrôle de la sexualité, on comprend à quel point l'année 1968 représente le moment charnière du basculement de pouvoir. Le pouvoir est repassé dans les mains de la Source. L'indépendance de la femme et la liberté sexuelle qui va de paire, est orchestrée par l'astral, parce que l'astral orchestre la dépopulation, mais c'est la Source qui en profite. L'astral est un système qui s'auto-génère et qui s'auto-alimente et inversement, l'astral est un système qui s'auto-dégrade et s'auto-élimine. L'involution dans l'astral est un système qui commence et qui se termine. L'évolution dans la Source est un système stable harmonieux et pérenne, qui n'a pas de début et pas de fin. À chaque instant présent, tous les stades de l'évolution sont présents (voir ma théorie du cycle de l'évolution - Ouroboros). Même s'il y a eu des yangs puissants par dizaines depuis ces 4000 ans. Même s'il y a eu des centaines de duos originels réunis. Même s'il y a encore des milliers d'enfants de qualité sur terre, cela reste une infime quantité, gérable par l'astral. Et brûler toutes les sorcières devient de plus en plus difficile - grâce à internet tout se sait, partout et instantanément. Il y a 2000 ans le yang a reçu l'enseignement de la Source via l'allégorie de Jésus qui veut dire "Je suis". Je suis, c'est l'enseignement que le grand maître yang reçoit du grand maître yin. Je suis yang puissant mort de mon vivant pour ressusciter et devenir yin éternel. Je suis corps matière éphémère et je suis esprit invisible éternel. Je suis générateur de flux et je suis magnétique. Je suis puissant et complet à moi tout seul, j'ai tout en moi, je suis capable de survivre seul et je suis capable d'être heureux parmi mes semblables. Les mythes tentent de nous enseigner le processus de transmutation mais c'est toujours à interpréter ou à traduire. C'est écrit dans la langue des oiseaux et c'est réservé à une élite. C'est divulgué de manière à dire sans se faire censurer. Les mythes ont tous été astralisés - réinventés par l'astral. Pour le moment, aucun de mes articles n'est censuré. L'enseignement est un livre ouvert. Il est en ligne. N'importe qui peut le lire gratuitement. Le vocabulaire est accessible. Il est à la portée de n'importe qui, qui le magnétise.


Le yang puissant en complétude est donc compatible avec un autre yang puissant en complétude ou un yin puissant - son yin d'origine qui a transmuté ou un autre yin puissant. Bien que ceux-là soient rares, il n'est pas rare qu'ils se rencontrent puisque le pouvoir magique du yin les magnétise entre eux.


Magnétiser le flux en provenance du circuit interne :


DE MANIÈRE ACTIVE :


J'émets ici l'hypothèse que pour magnétiser le flux vital du yang dans son circuit interne, le yin doit aller le chercher à l'intérieur. Le yin doit pénétrer le yang, s'introduire dans son corps. Visiblement, à l'intérieur du yang, il y a une porte énergétique qui s'ouvre pour libérer du flux interne. Le yin est visiblement équipé pour se plugger au circuit interne du yang. Comme l'astral a besoin de nous multiplier en quantité, l'astral fait courir la fausse croyance que le yin à le droit de se donner l'illusion d'être puissant en utilisant de manière abusive sa puissance sexuelle. Mais normalement, un yin ne doit pas pénétrer un yang tant que le yang n'est pas puissant et en complétude, sinon il fait mauvais usage de son pouvoir de pénétration et de magnétisme. Il est prévu que le yin puisse se plugger au yang quand le yin est prêt à générer du flux pour garantir un échange de flux harmonieux et réciproque dans les deux circuits internes qui ne font plus qu'un. Le yang doit se protéger du yin impuissant, l'empêcher de le pénétrer.


Dans l’astral les relations sexuelles sont interdites avant le mariage, mais en réalité dans la Source, les relations sexuelles sont interdites avant la transmutation.


DE MANIÈRE PASSIVE :


Un yang puissant transfert son flux interne vers son circuit externe par le canal de la pensée. Le transfert de flux en surplus, du circuit interne vers le circuit externe, est automatique, c'est un mécanisme naturel. Le yang peut aussi transférer son flux de survie de son circuit interne vers son circuit externe, par le canal de la pensée astralisé (le yang pense qu'en donnant son flux interne, il va recevoir du flux dans son circuit externe en échange). Le yin n'a plus qu'à se servir.


Magnétiser le flux en provenance du circuit externe :


Tant que ces deux-là sont en contact par la pensée, il y a un transfert de flux qui va du yang vers le yin, même à distance. Je pense que pour stopper la perte de flux à distance, le yang n'a pas d'autres options que de s'immerge dans la sensation d'être magnétique. S'il continue à penser au yin et s'il continue à lui générer du flux émotionnellement en secret par la voie de sa pensée astralisée, j'ai l'impression que la perte de flux continue via ce canal ouvert et la transmutation du yin ne peut pas démarrer. Quand le yang puissant est en phase de complétude, il se focalise sur le pouvoir magnétique qu'il acquière. Plus le yang se concentre sur son propre magnétisme, moins il pense à son yin, moins il lui envoie du flux par le canal de la pensée, plus le yin est en manque. Pour se protéger d'un yin impuissant, le yang doit donc couper les deux portes énergétiques. Celle du circuit interne (refuser de se faire pénétrer) et celle du circuit externe (arrêter d'envoyer du flux par la pensée astralisée). Lors des incantations qui invitent l'imagination du yang à se projeter et à s'immerger dans la sensation du bonheur d'être heureux à deux, le yang se concentre sur son ressenti personnel, et la sensation de bonheur qu'il ressent ne dépend pas de l'autre. En faisant focus sur son bonheur personnel qu'il se procure à lui même grâce à son pouvoir d'imagination, le yang arrête d'envoyer du flux au yin spécifique par le canal de la pensée astralisée.


Avant je voulais recevoir le flux du yin de mes rêves, maintenant je veux ÊTRE le yang que je rêve d’être. Je rêve d’être un yang qui magnétise le flux.


Le yin se sacrifie pour sa survie, le yang se sacrifie pour son bonheur :


Le yang se sacrifie pour alimenter son circuit externe, l'alimentation de son circuit externe n'est pas vitale pour sa survie, elle est vitale pour son bonheur. Il n'y a qu'un yang puissant en complétude qui abandonne un yin impuissant et je précise que l'abandon n'est pas intentionnel, c'est une conséquence de la transmutation. L'abandon n'est pas physique, l'abandon est énergétique. Il n'y a que l'abandon énergétique de son yang d'origine qui pousse un yin à transmuter. Il n'y a qu'un yin d'origine qui déclenche la transmutation du yang. Donc il n'y a qu'envers son yang d'origine que le yin est réellement menacé d'abandon. En déclenchant la transmutation de son yang d'origine, le yin déclenche sa propre transmutation, puisqu'un yin est obligé de transmuter s'il veut se conformer au magnétisme de son yang d'origine qu'il a fait transmuter. Il n'y a rien dans tout ce processus qui soit intentionnel. Tout est orchestré par la Source.


Le yang se sacrifie (il se laisse prendre son flux vital) tant qu’il n’est pas capable de magnétiser le flux et le yin se sacrifie (il donne sa vie de son plein gré) pour garantir la survie de son générateur de flux.

Un yin ne peut pas s’incarner tant que le yang n’a pas ressuscité. Pourquoi? Pour qu'un yin transmute, il faut d'abord qu'il sorte de l'astral, il faut qu'il réalise que la compagnie du yang impuissant ne génère pas le flux à sa place. Il faut qu'il réalise que sa posture sacrificielle ne lui rapporte pas du flux. Il faut qu'il réalise qu'aller magnétiser le flux en allant le chercher à l'intérieur du yang, est nocif pour le yang. Pour que le yin se retrouve dans l’obligation de devoir générer le flux par lui-même et pour lui-même, il doit être mis en correspondance avec un yang puissant en complétude. Pourquoi ? Parce que tant que le yin n’est pas capable de générer le flux, il n’est pas capable de se conformer au yang puissant devenu yin magnétique. Ce qui pousse un yin à s'incarner, c'est qu'il est piloté par son ressenti profond pour se conformer à un yang puissant en complétude. Depuis que le yin est en connexion avec son yang d’origine, il se souvient qu’un jour il a été yang. Ce n’est pas parce que le yang est devenu yin magnétique qu’il va magnétiser le flux de son yin d’origine. Pour magnétiser le flux de son yin d'origine, le yang doit d'abord attendre que son yin d'origine soit capable de générer suffisamment de flux pour lui-même en interne, que pour en générer en surplus disponible pour être magnétisé en externe.


Quand le yang puissant est complet yin, il magnétise des amis capables de se conformer à sa vibration magnétique, donc il est entouré de yin ou yang puissants. Entouré est un bien grand mot vu qu'il n'y a plus grand monde sur terre pour générer le flux. Il n'y a donc plus grand monde pour se conformer à la vibration du yang puissant en complétude, mais il y en a de plus en plus, parce que de jour en jour l'astral perd de sa puissance. Le yin impuissant est poussé à devenir puissant pour pouvoir se conformer à la vibration de son yang d’origine uniquement quand son yang d’origine est devenu yin. C’est ça qui le pousse à s’incarner. Il va être obligé de générer le flux par et pour lui-même s’il veut se conformer à la vibration de son yang d’origine devenu yin. Il est obligé de générer le flux pour lui même d’abord pour être puissant, puisqu’il faut d’abord être en autosuffisance avant d’avoir un surplus de flux à générer pour les autres. En attendant que son yang d'origine transmute yin, le yin continue de s'alimenter en flux et en pseudo flux auprès des yangs impuissants ou des yangs puissants mais incomplets. En attendant que son yin d'origine devienne puissant, le yang puissant en complétude est heureux - il génère le flux et magnétise le flux humain et le flux de toute la création.


Le bourreau engendre le sauveur :


Normalement un yin ne doit pas garantir la survie de son générateur de flux, car la survie d'un générateur de flux ne dépend pas d'un yin. Normalement un générateur de flux est tout à fait capable de garantir sa propre survie. Mais dans l'astral, le générateur de flux est maintenu dans la fausse croyance qu'il est impuissant et donc continuellement maintenu dans l'illusion d'un danger de mort. Dans l'astral, l'illusion engendre une fausse réalité et dans la Source, la fausse réalité devient réelle. Dans l'astral, le yin est contraint d'aller magnétiser du flux humain vital en allant le puiser directement dans le circuit interne du yang impuissant, ce qui met le yang impuissant en réel danger de mort énergétique. Ce yang menace de mourir tout le temps et le yin est contraint de se sacrifier pour garantir sa propre survie qui dépend de la survie de son générateur. Le yin est à la fois le bourreau et le sauveur du yang, mais aussi son propre bourreau et son propre sauveur. L'astral oblige le yin à entretenir la survie du yang impuissant parce que l'astral entretient l'impuissance du yang. Dans l'astral, c'est le yin impuissant qui tue le yang impuissant en allant puiser sur ses réserves internes de flux vital. Le yin est à la fois le bourreau et le sauveur de sa propre victime. Il tue à petit feu le yang qu'il s'efforce de maintenir en vie. Si un yin est en mesure de provoquer la mort d'un yang, c'est en vertu des lois de la Source. C'est la Source qui lui confère son pouvoir magnétique. L'astral utilise les lois de la Source à son avantage. Comme la Source, l'astral s'auto-génère, s'auto-alimente et s'auto-entretient. C'est pour cette raison qu'il est extrêmement difficile de sortir de l'astral. Le processus de transmutation enclenché à la reconnexion, et qui provoque la mort du yang puissant, est orchestré par la Source. C'est une mort programmée qui précède instantanément la résurrection, c'est une transformation radicale et instantanée pour un bien définitif. La mort du yang puissant est orchestrée par la Source, mais si le yang puissant souffre de cette mort énergétique, bien qu'elle soit naturelle, c'est parce qu'il est astralisé. Quand la mort du yang est astralisée, cette mort naturelle, temporaire et transitoire, s'éternise. Le yang meurt alors progressivement d'une mort lente et douloureuse - dans la souffrance interminable.


Conclusion : "L'aimée aimante" :


Si c'est deux mots se ressemblent, c'est parce qu'ils veulent dire la même chose. Toute sa vie, le yang se demande comment faire pour être aimé, il lui suffit juste de se sentir aimé pour devenir magnétique. L'aimé aimante, c'est un principe de base universel que tous les yangs devraient apprendre dès le plus jeune âge.



43 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Lauren Coppola
Lauren Coppola
Jan 18, 2023

Vos articles m'aident énormément 🌞 merci pour ces transmissions

Like
Post: Blog2_Post
bottom of page