Synthèse parcours flammes jumelles

Dernière mise à jour : 24 oct. 2021

La Source


Qu’est-ce que vous connaissez du processus alchimique de transmutation orchestré par la Source ? La Source c’est la dualité de l'énergie magnétique à l'origine de toute la création, nous sommes créés à l'image de la Source. La Source est invisible. Nous baignons dans la Source et nous sommes régis par la Source (sans nous en rendre compte). C’était très facile pour Dieu de prendre la place de la Source puisque c’est très facile de cacher l’invisible.


L'astral


J'appelle le yang falsifié : la matrice falsifiée et j'appelle le yin falsifié : l'astral. L'astral c'est donc le monde invisible de la matrice falsifiée. Ils ont falsifié le yin (l’esprit) pour induire la falsification du yang (la matière). La culpabilité dans notre partie yin par exemple induit le sacrifice dans notre partie yang. L'astral c'est une invention humaine et Dieu c'est le maitre de l'astral.

Mode de repoduction naturel des êtres humains


Depuis fin octobre 2019, je subis le processus alchimique de transmutation, enclenché par la reconnexion (revécu de la séparation originelle) avec mon jumeau yin d'origine. Le processus appelé flammes jumelles est le mode de reproduction naturel des êtres humains, caché par la secte abrahamique dans le but de fabriquer des esclaves. L'astral a tous les trucs et astuces pour empêcher le processus FJ qui aboutit à la création de deux êtres souverains (complets et puissants indépendamment l’un de l’autre et donc impossible à asservir). L’astral force à se reproduire entre eux, des enfants (incomplets et impuissants) dans des corps d'adultes (qui n'ont pas transmutés). L’astral à un rapport infantilisant avec son humanité astralisée.


On vit ce que l'on vibre


La plus grande loi de la Source, c’est que l’ « on vit ce que l’on vibre ». Il suffit de modifier la croyance (la vibration du yin) pour modifier la réalité / la matière. Le problème c’est que l’on ne sait pas que l’on vibre et encore moins que l’on vibre l’astral. On ne crée pas sa réalité au départ de ses pensées, mais au départ de ses vibrations. On vit ce que l'on vibre. On peut vibrer des fausses pensées en fonction de fausses croyances, on peut vibrer des mauvaises vibrations sans s'en rendre compte, parce que l'on vibre parfois des mauvaises vibrations transmises par l'inconscient collectif ou le transgénérationnel. Si l'on vibre mal à son insu, on a beau avoir des pensées positives, elles ne prennent pas pour autant forme dans la réalité puisque l'on vibre mal. D'où l'intérêt de faire des libérations.


Tout est en moi


Durant mon parcours de flamme jumelle, j'ai reçu un enseignement. J'ai été guidée par les vibrations de mes mémoires cellulaires d'origines, vers mes sauveurs intérieurs, qui m'ont libérée de mes mémoires cellulaires astralisées (mes bourreaux intérieurs). J'ai recommencé à vibrer juste et ma vie s’est ajustée, c'est à dire que maintenant, j'ai conscience que la vie coule de Source.


Ouroboros


Le duo est un double duo, dans la partie cosmique le duo ne fusionne pas, les esprits sont en orbite (l'évolution va vers la subtilité) dans la partie terrestre les corps s'accouplent pour que le système stable harmonieux et pérenne créé par le duo cosmique puisse être auto-entretenu (ouroboros). La source évolue (se subtilise) en divisant l'unité bipolaire en deux. Les jumeaux sont tenus à distance (décharge de yang répulsif) pour ne pas refusionner avant d'avoir reconstruit leur entièreté (puissance yang et complétude yin ) indépendamment l'un de l'autre.


Double duo


Ce que la plupart des flammes jumelles ne comprennent pas c'est que le duo est un double duo, il y a le duo cosmique et le duo terrestre. À la rencontre du duo terrestre, le duo cosmique est déjà uni. La reconnexion c'est pour continuer le processus, c'est à dire réunir le duo terrestre.


Faire et Être


Le yang c'est FAIRE l'expulsion et le yin c'est ÊTRE expulsé. Le yang c'est la polarité active et le yin c'est la polarité passive. Pendant la transmutation le yang va être amené à "être son faire" et le yin à "faire son être". Donc le yang va expérimenter la passivité (profiter de l'instant présent) et le yin va expérimenter l'action.


Le yang mortel devient éternel


Un yang équilibré yin c'est un yang qui fait mais qui arrête de trop faire, c'est à dire un yang qui arrête de se battre, un yang qui vibre juste comprend que la vie s'ajuste et coule de Source. Il comprend qu'il n'a pas besoin de se battre pour que les choses se mettent en place naturellement au bon moment. Un yang équilibré c'est un yang qui découvre le monde invisible de la Source, un yang qui commence à croire en l'invisible. Un yang qui se familiarise avec son éternité.


Le yin éternel devient mortel


Le yin est éternel, le yin a l'éternité devant lui, dans la partie cosmique du duo, les esprits sont liés à distance, la distance c'est ce qui subtilise la matière et le temps. Dans l'esprit du yin, le duo cosmique est uni donc il n'y a aucun empressement à unir le duo terrestre. Si on s'en remet au yin, le duo terrestre peut très bien se réunir dans une autre incarnation. La peur de l'amo(u)r et directement liée à la peur de la mort. Plus le yin va se charger en yang, plus il va prendre conscience qu'il est mortel, que le temps est compté, le temps est précieux, la vie terrestre est éphémère, le temps passe vite. Un yin qui prend sa puissance de yang devient mortel, et dans la partie yang du duo, on éprouve le manque, ce qui provoque le besoin de rapprocher la distance, ce qui accélère le temps, ce qui densifie les perceptions. Parce que dans la partie terrestre du duo, les corps s'accouplent à la fin du processus, les jumeaux sont réunis à condition que le yin ait réussi à s'incarner.


Chronologie


Le yin ne peut pas transmuter yang tant que le yang n'a pas fini de transmuter yin, les deux transmutations se suivent. D'abord le yang décharge son trop plein de yang, ensuite il switch / transcende / transmute sa polarité de base, ensuite il se charge en polarité complémentaire, ensuite il switch / transmute / transcende sa polarité complémentaire. Pour moi perso c'est un an et demi pour transmuter ma polarité de base (faire mes libérations pour vibrer la complétude et commencer à faire descendre mon propre yin cosmique) et 6 mois pour transmuter ma polarité yin complémentaire. Les deux polarités commencent la décharge du trop plein de leur polarité de base au moment de la reconnexion. Mais il faut que le yang ait transcendé l'impuissance du yin pour être capable de renoncer à la réunion dans la partie cosmique et donc permettre au yin d'origine de vivre le manque dans la partie terrestre. Donc le yin d'origine commence à transcender le yang par le manque provoqué par le switch yin du yang d'origine. Une reconnexion peut se faire à différent moment de l'année, mais on va d'abord décharger le trop plein de sa polarité de base pour faire place à la polarité complémentaire. Moi j'ai déchargé mon trop plein de yang pendant 1 ans et demi avant le premier switch au printemps. Je viens d'avoir le 2ème switcher à l'équinoxe d'automne, j'étais saturée en yin (impuissante en posture sacrificielle), je n'avais plus l'énergie créatrice du yang. Je retrouve progressivement du yang depuis le 22/09.


Solstices et Équinoxes


Je me rends compte à quel point la transmutation est rythmée par les équinoxes et les solstices. Solstice d’hiver apogée (de la souffrance) du manque (yang) et solstice d’été apogée (de la souffrance) de l’impuissance (yin). Je mets souffrance entre parenthèse à cause de l’astral. Pour s'y retrouver dans les saisons c'est super facile, il suffit de comparer le yang à la nuit et le yin au jour. Aux solstices, c'est l'apogée et aux équinoxes c'est le basculement (le switch). Équinoxe de printemps le yang sort (de la souffrance) du manque et commence à se charger en yin. Équinoxe d’automne le yang sort (de la souffrance) de l’impuissance et recommence à se charger en yang.


Lâcher prise


On doit lâcher prise oui mais ça ne se commande pas, c'est la Source qui provoque les switches, on lâche prise sur le manque à l'équinoxe de printemps (pour le yang le duo devient éternel, il n'est pas séparé dans sa partie cosmique / le yin quant à lui renonce à la séparation dans sa partie terrestre) et on lâche prise sur l'impuissance à l'équinoxe d'automne (le yang renonce à la réunion dans la partie cosmique / le yin devient mortel, il prend conscience que le duo n'est pas séparé dans sa partie terrestre).


Origine des peurs

L'origine des peurs ne se cherche pas dans le passé mais se trouve à l'origine de la séparation originelle. La séparation originelle, c’est le yang puissant qui expulse le yin donc le yang ressent le manque sans son yin d'origine et le yin ressent l'impuissance face à son yang d'origine. C'est aussi difficile pour un yang de se subtiliser dans l'instant présent (devenir yin) que ce sera difficile pour un yin de trouver la puissance de traverser la densité de la matière et du temps (devenir yang). Les peurs sont très simples, la peur du yang c'est de réaliser qu'il est immortel et éternel et la peur du yin c'est de réaliser qu'il est éphémère et mortel. Le yang ressent le manque parce qu'il n'a pas transmuté, il n'a pas compris que dans la partie cosmique du duo, les jumeaux sont unis à distance pour l'éternité et le yin ressent l'impuissance (la passivité) parce qu'il n'a pas compris que dans la partie terrestre du duo, les jumeaux sont réunis (sans distance) pour une période délimitée. Les deux vont transmuter leur peur grâce à l'amour, mais l'amour n'est pas un sentiment, c'est un phénomène magnétique qui force à transmuter et nous n'avons aucun libre arbitre, c'est pour cela qu'il n'y a aucune condition à l'amour. L'amour inconditionnel n'est pas un choix, ce n'est pas une volonté. L'amour inconditionnel s'impose aux jumeaux incapables de s'y opposer.



Pièges et obstacles : sexe faible / glande pinéale calcifiée / mythe du couple astralisé


La femme est souvent le yang puissant donc une manière d'empêcher le processus, c'est de faire de la femme le sexe faible, pour l'empêcher de faire la division / d’expulser son yin d'origine. Depuis que la femme peut à nouveau être un yang puissant ( être autonome et indépendante financièrement, pour être en mesure de pouvoir dire à un homme : je n’ai pas besoin de toi pour survivre), l'astral calcifie la glande pinéale, car la reconnexion pour enclencher la transmutation se fait via un signal télépathique. La glande pinéale est l’antenne magnétique du corps, c'est le centre électro magnétique du corps humain qui régit la sexualité. Enfin, avec le mythe du couple astralisé (adam et eve), l'astral empêche la réunion du couple originel. La femme yang maintenue dans la croyance qu'elle a besoin de son jumeau (yin d'origine) pour être complète, vibre le manque et donc vit le manque (puisque l'on vit ce que l'on vibre). Tant que le yang vibre le manque de son yin d'origine, elle ne vibre pas la complétude et tant qu'elle ne vibre pas la complétude, elle ne magnétise pas son propre yin cosmique. D'ou l'intérêt de faire ses libérations et de briser le mythe du couple astralisé. Tant que le yang n'est pas en complétude, il ne sait pas renoncer à la réunion (dans la partie yin cosmique), et tant que le yang ne renonce pas à la réunion dans son esprit, il ne permet pas au yin d'origine de transmuter yang par le manque. Le mythe du couple astralisé est une catastrophe de A à Z. D'abord il empêche le yang (la femme) d’être assez puissant pour faire la séparation et ensuite il maintient le yang dans l'incomplétude. Le yang (la femme) est donc incomplet et impuissant. Le yin (l’homme) est complet, car dans la partie cosmique, le duo est uni par le lien orbital, mais il est impuissant et on lui a fait croire qu'il pouvait faire sa puissance (sexuelle) en utilisant la femme.


La séparation


La Source sépare et maintient à distance, pour empêcher de refusionner, jusqu'à la fin du processus alchimique de transmutation. Ce qui signifie que la Source oblige a recréer son entièreté au départ de soi-même. Il est totalement impossible d'utiliser l'autre pour faire sa complétude et sa puissance. L’homme ne peut pas utiliser la femme pour faire sa puissance yang. La femme ne peut pas utiliser l’homme pour faire sa complétude yin. Le jumeau yin n'est pas un fuyant, c'est un impuissant et lorsqu'il subit la décharge de yang répulsif au moment de la reconnexion, il ressent l'impuissance comme jamais. Le but de cette décharge est de faire la séparation et d'empêcher les jumeaux de refusionner avant la fin du processus de transmutation. Donc oui les jumeaux transmutent séparément, c'est la condition sine qua none pour que puisse aboutir le processus alchimique de transmutation. On ne peut pas transmuter en présence de son autre sinon on refusionne. Chaque fois que le duo est remis en présence physique le processus repart à zéro. Les jumeaux seront réunis quand ils seront complets et puissants indépendamment l'un de l'autre, et pas avant !


Transmuter par la souffrance ou la connaissance


Le processus alchimique de transmutation est hallucinant. C'est très long et très lent, mais surtout c'est très souffrant car nous sommes dans l'ignorance. Ce n'est pas tant la transmutation qui fait souffrir, ce qui nous fait souffrir, c'est ce qui nous empêche de transmuter (l'ignorance). La source de notre souffrance, c’est l’ignorance de la Source. Ce n'est pas la famille, la religion, les intérêts ou même l'amour qui fait les couples, c'est la dualité de l'énergie magnétique qui fait les couples.


Programmation


Nous sommes programmés par la Source. Cette histoire n'est pas une histoire romantique, c'est une histoire banale dés lors que l'on admet que c'est le processus naturel de reproduction des êtres humains et qu'enfin la nature reprend ses droits sur l'astral. Tout le monde a sa flamme jumelle. Toutes les flammes jumelles sont vouées à se réunir dans la matérialité.


La réunion est inéluctable


Le but de la Source, c'est de créer un système stable, harmonieux et pérenne (le système orbital). La Source évolue de la densité à la subtilité, la source évolue en divisant l'unité bipolaire en deux, c'est comme ça qu'elle crée de la subtilité. Elle maintient à distance pour empêcher de refusionner (sinon elle n'a pas divisé), et ceci le temps que les deux moitiés recréent leur entièreté au départ d'elle-même. De sorte que lorsqu'elles sont remises en présence, elles ne vont plus refusionner. La Source met le duo cosmique en orbite (c'est l'orbite le but de la Source, c'est l'orbite le système stable harmonieux et pérenne) et la Source met en couple le duo terrestre (le couple n'est pas le but c'est un moyen d'atteindre le but). Si la Source ne fait que diviser, tout serait volatile et éthéré donc bientôt la Source n'aurait plus rien a diviser donc l'évolution ne serait pas pérenne puisqu'elle ne serait pas auto-entretenue. Donc dans sa dualité, la Source est parfaite, elle subtilise (divise) dans la partie cosmique et elle recrée de la matière (multiplie) dans la partie terrestre du duo. Pour maintenir l'équilibre entre les divisions et les multiplications (réguler le nombre), je pense que la Source fait un duo sur deux stérile, elle incarne le yin et le yang cosmiques dans deux yin ou deux yang terrestres. Tout ça pour expliquer que l'accouplement pour la reproduction n'est pas le but mais un moyen d'atteindre le but, c'est le moyen de perpétuer l'évolution. NB: En général, le yang cosmique est le yin terrestre, c'est la femme, elle est yang répulsif dans la partie cosmique pour empêcher la fusion des esprits (individuation) et elle est yin terrestre pour accoupler et produire de la matière (instinct maternel)


L'amour n'est pas un sentiment


L'amour n'est pas un sentiment, c'est un phénomène magnétique qui magnétise le yin sur terre (incarnation / devenir mortel) et qui permet au yang de magnétiser son propre yin cosmique / devenir immortel.

L'amour inconditionnel


L’amour inconditionnel, c’est le phénomène magnétique qui oblige les jumeaux à transmuter, c'est "un amour" sans condition puisqu’ils n’ont aucun libre arbitre. Un yang ne choisit pas d’aimer son jumeau yin d’origine. Au début, le yang ne comprend pas pourquoi il "aime" sans raison et sans condition. On ne devrait pas parler d'amour on devrait dire que le yang ne comprend pas pourquoi il est magnétisé par son jumeau yin. Le terme amour a été astralisé pour en faire un sentiment astralisé. L'amour selon l'astral, c'est un sentiment de dépendance affective, on dit aimer l'autre mais en réalité on l'utilise pour se sentir complet ou puissant. Au cours du processus, plus le yang se charge en yin, plus il prend conscience qu'il "aime" son jumeau yin d'origine depuis toujours puisque le duo est éternel et immortel dans sa partie yin cosmique.

L'arnaque du bonheur dans l'instant présent


Le yin est prisonnier de l'éternité du bonheur de l'instant présent, mais ce n'est pas le must, c'est un lot de consolation car privé de la puissance yang, il n'a pas d'autre option, il est impuissant et donc n'accorde pas de valeur à sa vie puisqu’elle est éternelle, il est donc enclin à se consoler de son impuissance dans la posture sacrificielle, au service du collectif (de l’astral). Le yin est un parfait petit esclave / disciple de l'astral. Le yin n'a pas la notion du temps qui passe. Le yin est la proie idéale, il est envoyé par l'astral en mission de vie sacrificielle humanitaire. Le yin ne pourra jamais faire sa souveraineté individuelle s'il ne rencontre pas son yang. Pour transmuter il doit trouver la puissance yang de pénétrer la densité de la matière et du temps, càd qu'il va prendre conscience que le temps passe donc qu'il est mortel. Aimer le rend mortel. La Source va le forcer à prendre sa puissance yang et donc vaincre sa peur de l’amo(u)r / de la mort. Tant qu'il a peur de mourir, le yin a peur de vivre. Quand il sera incarné, quand le yin aura apprivoisé sa mortalité, il va enfin accorder de la valeur à sa vie et il pourra enfin vivre sa vie pour lui et trouver la puissance de rendre ses rêves réels.


Mektoub


Le yin et le yang d’origine ne décident pas de transmuter, c’est un phénomène magnétique sur lequel nous n’avons aucune emprise, aucun libre arbitre, c’est véritablement mektoub car je savais depuis toujours que cela allait m’arriver.


Crédo de la Source vs crédo de l'astral


Le crédo de la Source c'est : « multiplier vous en qualité (selon les lois de la Source / après le processus alchimique de transmutation) pour la pérennité de l'espèce. Le crédo de l'astral c'est : « multipliez-vous en quantité (selon les lois de l’astral / avant le processus alchimique de transmutation) pour la conquête de l'or ». Le Crédo de la Source c'est : « Tu seras en couple quand tu seras complet et puissant ». Le Crédo de l'astral c'est : « Tu seras complet quand tu seras en couple ». L'astral c'est le monde à l'envers. Le processus alchimique de transmutation fait de nous des êtres souverains (complet et puissant à nous tout seul). Tout est en nous. J'ai en moi mes propres guides (mémoires cellulaires qui vibrent à la fréquence d'origine) qui me guident vers mes sauveurs internes, qui me libèrent de mes bourreaux internes (mémoires cellulaires astralisées).


Dualité


Dans la matrice falsifiée orchestrée par l’astral, la dualité, c’est le bien et le mal. Dans la matrice originelle orchestrée par la Source : TOUT EST BIEN > la dualité de la Source c'est ce qui est évolué (c’est bien) et ce qui est en cours d’évolution (c’est bien aussi). La dualité bien / mal n’existe pas, c'est une invention de l'astral. La mort n’existe pas dans notre partie cosmique car nous sommes soumis à la subtilité du temps, les secondes sont des années et les heures des siècles et les jours des millénaires…


Allégorie de la vie de jesu(i)s


J'ai appris tellement de choses en deux ans, surtout la patience grâce à mon équilibrage yin. J'ai appris pourquoi l'astral avait besoin d'esclaves (reset du déluge et perte de la force énergétique sonore émise depuis le centre de la terre sous pression des eaux internes). J’ai compris énormément de symboliques, par exemple l’allégorie de la vie de jesu(i)s (JESUIS complet et puissant à moi tout seul), le chemin de croix, l'axe de rotation (verticalité) qui permet la rotation et crée l'horizontalité (l'équateur) et le mouvement, donc ce qui donne une nouvelle direction (résurrection). Grâce à la dégravitation la Source peut mettre le statisme en mouvement. Quand le deux moitiés ont retrouvé leur entièreté au départ d’elle-même, rééquilibré le yin et le yang, recréé l’axe de verticalité et commencé à tourner rond, elles sont mises en mouvement par la Source, elles ressuscitent, elles prennent une nouvelle direction. Selon Léon Raoul Hatem, la force dégravitationnelle peut expliquer dans le plus infime détail, ce qu'est l'Univers, pourquoi et comment il est un Mouvement Perpétuel maintenu en l'état par un processus auto-accélérateur, depuis le repos le plus absolu, et produisant sa propre Énergie Cinétique, ses propres vitesses et ses propres mouvements pour l'Éternité, sans discontinuité.


L'évolution


L'évolution ne s'interprète pas de manière linéaire, l'évolution s'interprète dans l'instant présent. À chaque instant présent, tous les stades de l'évolution sont présents. Il n'y a pas de commencement et il n'y a pas de fin, car la mort de la dualité de l'énergie magnétique n'existe pas.


Éveil spirituel


Tout le monde parle d’un éveil collectif, mais l’éveil spirituel c’est l’éveil au monde invisible de la Source, et pas l’éveil au monde invisible de l’astral ( médiums, tirages de cartes, esprits de la nature, magnétiseur, énergéticiens, anges, archanges, bouddha tralala, yogitrilili, médiatation, montée en vibration, mission de vie boulshit ...) J’ai l’impression que le collectif commence à s’éveiller ok mais il est quand-même rattrapé par l’astral. En tous cas, le collectif FJ est complètement astralisé ! C'est dommage. L'astral possède déjà le yin de base, et en plus maintenant l’astral rattrape le yang (feu de l'action) éteint par le gros seau de yin qu'il reçoit sur la tête lors du processus de transmutation. Le yang éteint par le yin est désespéré et impuissant et donc il se réfugie dans l'astral qui le rassure (l'astral c'est les autres) et se cherche une mission de vie sacrificielle humanitaire au service du collectif pour trouver une raison d'être (coach, thérapeute, sauveur), au lieu de faire sa souveraineté individuelle et de marcher sur son chemin de vie individuel.


La Souveraineté Individuelle induit la Solidarité Universelle


C'est très facile de reconnaitre l'astral. L'astral c'est ce qui nous fait croire que le problème et la solution viennent de l'extérieur. Quand on est élève de la Source, on apprend que tout est en nous. la question et la réponse sont en nous. Le problème et la solution sont en nous. Nous sommes Souverains. L'astral fait passer la Solidarité Universelle avant nous et nous empêche de faire notre Souveraineté Individuelle. Alors que la véritable Solidarité Universelle passe indéniablement par la Souveraineté Individuelle. Quand on est Souverain, on n'est plus dans des rapports d'intérêt et des rapports de force et de manipulation. Quand on est souverain, on apporte toute sa magie au monde et c'est comme ça que l'on participe à la Solidarité Universelle. Pour être solidaire il n'y a rien besoin de faire, il faut juste être à sa juste place. Quand on est souverain on n'a plus besoin d'être sauvé, donc c'est bien la preuve que la posture de sauveur est une posture astralisée. Toute personne qui se propose de vous sauver est astralisée. La seule chose à faire pour se sauver soi-même, c'est de s'instruire, d'aller chercher la connaissance. Cela fait 4 millénaires que l'astral invente des fausses croyances et cache la connaissance.


La source de la souffrance, c'est l'ignorance de la Source.


132 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout