Le Switch

Dernière mise à jour : 30 mai 2021

Lors de la séparation originelle, le yang puissant expulse son yin. Le yang se sent abandonné de son yin qu'il a lui même rejeté, c'est le paradoxe du yang. Le yin se sent moins puissant que son yang alors qu'il est tout aussi puissant, c'est le paradoxe du yin. Le yang c'est FAIRE (expulser son yin) et le yin c'est ÊTRE (expulsé par son yang). Le yang à l'illusion d'être incomplet sans son jumeau et le yin a l'illusion d'être impuissant face à son jumeau. La transmutation va lever le voile de leur illusion respective. L'équilibrage du yang consiste à se sentir complet sans son jumeau donc il fait sa complétude et l'équilibrage du yin consiste à se sentir aussi puissant que son jumeau donc il prend sa puissance. Le yang va vivre l'expérience de sa complétude dans l'ÊTRE et ceci permettra au yin de vivre l'expérience de sa puissance dans le FAIRE. La complétude est un état d'être passif et prendre sa puissance est un état de faire actif.

 

Comment le jumeau yang passe du FAIRE (actif) au ÊTRE (passif) et pourquoi cela va-t-il permettre au jumeau yin de passer de l'ÊTRE (passif) au FAIRE (actif) :


Le jumeau yang puissant expulse son jumeau yin. Le yang garde un peu de yin et le yin part avec un peu de yang. Le jumeau yang doit reconstruire l'entièreté de sa part de yin au départ de sa propre énergie yin sans être tenté de vouloir combler cette part manquante en allant chercher l'énergie yin de son jumeau. Le yang se retrouve avec un charge de yang trop importante, il va donc devoir se décharger de ce trop plein d'énergie yang pour faire descendre son propre yin cosmique par appel magnétique. Une décharge de yang terrestre négatif répulsif va automatiquement créer un appel de yin cosmique positif attractif, par magnétisme. Vu que le yang décharge du yang pour faire l'expulsion et créer l'appel de son propre yin, le yang devient extrêmement répulsif, de la sorte il maintient son jumeau yin a distance, et surtout de cette manière il s'empêche de succomber à la tentation de la facilité d'aller chercher l'énergie yin de son jumeau pour se remplir et se sentir complet. En réalité c'est juste une conséquence de la dualité de l'énergie magnétique qui empêche les jumeaux de refusionner puisque le but de la Source c'est de créer deux nouvelles unités bipolaires au départ d'une unité bipolaire. À ce stade, le jumeau yin n'a pas assez de puissance pour approcher son jumeau yang répulsif, ce n'est pourtant pas l'envie qui lui manque. Le yin expérimente la souffrance de l'impuissance.


Le yang décharge du yang mais l'énergie yin ne descend pas. Pourquoi? Le yang vibre le manque de yin et tant qu'il vibre le manque, la dualité de l'énergie magnétique lui faite vivre le manque puisqu'elle s'ajuste à la fréquence vibratoire émise par le yang. Le yang expérimente une souffrance interminable.


Le principe de base de la dualité magnétique c'est que l'on vit ce que l'on vibre. Pour sortir de cette spirale du manque, le yang doit absolument vibrer la complétude.


Pourquoi le yang ne vibre-t-il pas la complétude? On se souvient que le sentiment d'incomplétude est une illusion. Cette illusion est maintenue par l'ignorance que j'appelle l'astral. L'astral est l'ensemble des fausses croyances transmises par l'endoctrinement abrahamique et la spiritualité new age, qui empêchent d'acquérir sa souveraineté individuelle et donc de vibrer la complétude.


  • L'astral nous vend la solidarité universelle comme condition sine qua non pour atteindre l'amour inconditionnel, ce qui nous empêche d'acquérir notre souveraineté individuelle. L'astral c'est l'ourobors de l'incomplétude.

  • L'astral c'est le mythe d'adam et eve qui nous fait croire que nous serons complets quand nous serons en couple, alors que c'est l'inverse, nous serons en couple quand nous serons complets.

  • L'astral nous rattache au collectif comme principe de survie, l'astral c'est ce qui nous donne l'impression que nous allons mourir sans l'autre et les autres.

  • L'astral falsifie l'esprit par la culpabilité pour induire le sacrifice dans la matière.

  • L'astral nous fait croire que nous avons une mission de vie qui doit être utile au collectif.

  • L'astral nous faire croire que nous devons monter en vibration pour aller chercher notre yin.

  • L'astral nous fait croire que nous n'avons pas encore assez travaillé sur nous-même, l'astral nous maintient dans la frustration, l'insatisfaction, la culpabilité et donc le sacrifice au bénéfice du collectif. L'astral nous maintient dans l'imperfection via le désire de la perfection obsessionnelle et irréaliste.

  • L'astral nous menace de ne pas avoir notre réunion. L'astral nous condamne à la chasteté.

  • L'astral nous fait croire que nos guides sont des esprits invisibles, l'astral nous fait croire que nous avons besoin de sauveur et de guides extérieurs.

  • L'astral nous fait croire que l'avenir se lit dans des cartes, l'astral nous fait croire qu'il y a des élus médiums qui canalisent à notre place.

Tous ces mythes sont des fausses croyances qui nous empêchent d'acquérir notre souveraineté individuelle et de vibrer la complétude. Rendus incapables par l'astral de vibrer la complétude, nous sommes condamnés à vivre l'incomplétude, la souffrance et le manque. Pour sortir de l'illusion de l'incomplétude, le yang doit sortir de l'astral, il doit libérer ses mémoires cellulaires qui baignent dans l'endoctrinement abarhamique depuis 4 millénaires. Il doit libérer ses mémoires cellulaires de toutes les fausses croyances véhiculées par la spiritualité new age, l'inconscient collectif et le transgénérationnel.


Pour que le yang puisse vibrer sa complétude donc vivre sa complétude, puisque l'on vit ce que l'on vibre, il faut d'abord vibrer la complétude pour la vivre. Pour que le yang puisse faire descende son yin, il lui faut vibrer à sa fréquence originelle, donc il doit d'abord libérer toutes ses mémoires cellulaires qui l'empêche de vibrer à la bonne fréquence.

Pourquoi est-il demandé au yang d'ancrer son yang ?

  • Pour pouvoir se permettre d'être répulsif, un yang doit se mettre en position de ne pas avoir besoin de son yin. L'ancrage du yang consiste à ne pas avoir besoin de son yin pour pouvoir se permettre d'être répulsif lors de sa décharge de yang. Donc le yang doit être en parfaite sécurité, autonomie et indépendance sur tous les plans de la matérialité. Je détaille ma décharge de yang dans mon article sur la GDN.

  • Ensuite l'ancrage du yang va lui permettre d'avoir un yang consolidé pour être capable de recevoir l'énergie yin cosmique. Le yang doit pouvoir se permettre de ne rien FAIRE pour se donner la possibilité de pouvoir expérimenter l'état d'ÊTRE en complétude.

Quand le yang a fini de décharger son trop plein de yang pour faire l'appel magnétique de sa propre charge positive yin cosmique. Quand le yang est sorti de l'astral et qu'il commence à vibrer à sa juste fréquence et qu'il vibre donc enfin la complétude, pour enfin faire descendre de l'énergie yin dans sa matière, il commence enfin à vivre l'état d'ÊTRE en complétude.


Qu'est-ce que la vie d'un yang qui expérimente la complétude? Qu'est-ce que la vie apporte à un yang qui vibre à la juste fréquence? La vie coule de source, la vie ne lui amène plus aucun tracas à gérer, plus aucun problème à solutionner, plus aucune dispute à affronter, plus aucun combat à mener, plus aucune douleur à soulager, bref plus rien à faire.


Quand il n'a plus rien à FAIRE, le yang peut enfin se permettre d'ÊTRE, et c'est ça qui prouve qu'il y a bien eu la descente du ying dans le yang. Petit à petit le yang qui devient yin doit s'habiter à ÊTRE car il n'a plus rien à FAIRE. C'est très compliqué pour un yang de ne rien faire, aussi compliqué que ce sera pour un yin de se mettre en action. Le yang en complétude continue d'être yang pour maintenir son camp de base nécessaire à vivre sa part de yin. Le yang ne s'arrête pas de faire son yang de base évidemment. Son yang de base est son ancrage dans la matière, sa sécurité financière et matérielle, son indépendance son autonomie et sa liberté. Mais par contre, il s'arrête de faire son trop plein de yang qui représentait les ennuis, les tracas, les stresse, les craintes, les doutes, les douleurs, les souffrances ... Quand un yang ne doit plus faire son trop plein de yang, il se dégage beaucoup de temps libre et c'est ce temps libre où tout va bien qui va lui permettre d'expérimenter son état d'ÊTRE yin.


Le yang qui sort à peine du grand vide laissé par l'absence de son jumeau, se retrouve propulsé dans un grand vide existentiel. Lorsqu'il expérimente l'obligation d'ÊTRE parce que la vie ne lui apporte plus rien à FAIRE, le yang a le sentiment d'être inutile, il s'ennuie, sa vie n'a plus de sens, son feu ardent vient d'être éteint par un grand seau d'eau.


Alors il est encore une fois tenté de se laisser récupérer par l'astral, à la recherche de sa "mission de vie" pour combler son vide existentiel, au service du collectif bien sûr, une mission est toujours sacrificielle. Attention aux pièges qui tentent le yang jusqu'au bout du bout. D'après moi, un yang qui fuit son vide existentiel dans une mission sacrificielle ne vibre pas la fréquence de la complétude. Il ne vibre peut-être plus le manque de son jumeau mais il commence à vibrer le manque des autres, le manque du collectif de yang en souffrance dont il a besoin pour justifier sa mission de thérapeute et coach FJ. C'est pour cette raison que j'estime que tous les youtubeurs qui se font payer pour un programme FJ, sans avoir pris la peine de prouver qu'ils sont en réunion, sont des yang astralisés.


Durant cette période d'adaptation, le yang qui ne s'est pas laissé piéger par l'astral, le yang qui ne s'est pas reconvertit en thérapeute ou coach FJ, apprivoise son nouvel état d'être, sans ressentir la nécessité de devoir absolument faire quelque chose pour se sentir utile et donc pour se sentir exister. ÊTRE SANS RIEN FAIRE est la plus grande prouesse du yang.


Pendant ce temps, que devient le jumeau yin? Quand le yang arrête de décharger son trop plein de yang, il arrête d'être répulsif et donc bientôt son jumeau yin sera en mesure de pouvoir l'approcher.


C'est ça le switch, c'est ça la descente du yin dans la matière, c'est un jumeau yang à qui la vie ne propose plus rien à FAIRE et donc contraint de se contenter d'ÊTRE et simultanément un jumeau yin à qui la vie n'empêche plus de FAIRE et qui va bientôt devoir cesser de se contenter d'ÊTRE.


La descente du yin dans la matière est vécue simultanément par les deux jumeaux, c'est ce que l'on appelle le switch. Le jumeau yang actif qui devient yin passif, permet à son jumeau yin passif de devenir yang actif. Un jumeau yin passif qui va être poussé à devoir prendre la puissance de son yang, c'est un jumeau yin qui va devoir expérimenter l'action concrètement dans la matière. La puissance ne tombe pas du ciel, la puissance ne se reçoit pas, la puissance se prend, c'est une action, le yin est poussé à l'action à partir du moment où son jumeau yang est poussé à l'inaction.


C'est aussi difficile pour un yang de faire l'expérience de sa complétude dans l'ÊTRE que pour un yin qui va devoir faire l'expérience de sa puissance dans le FAIRE.


La suite au prochain épisode.

Je suis complète sans toi, tu es aussi puissant que moi. C'est en cela que consiste la transmutation. Faire de nous deux, deux êtres complets et puissants.

 

Rejoignez-moi sur mon groupe FB ou discutons sur le Forum qui est sous catégorisé par étape du processus.

 

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur. Merci.

135 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout