top of page

L'HOMME VULNÉRABLE

Dans cet article je vais analyser le mot vulnérable, parce que les hommes se mettent en tête qu'ils doivent s'autoriser à être vulnérables pour développer leur "féminin sacré blabla", mais ils ne comprennent pas ce que signifie ce mot "vulnérable". Avant les hommes étaient déjà des femmelettes, mais on leurs demandait de l'intérioriser, et maintenant on voudrait leur faire croire qu'ils ont le droit de l'exprimer et d'en faire une fierté ?


femmelette homme faible sans énergie

Dans l'article "Cercle d'hommes", j'ai déjà abordé la problématique de l'homme qui s'entraine à pleurer et qui s'autorise à être vulnérable, parce qu'on lui fait croire que pour transmuter (faire son accomplissement personnel - découvrir qui il est, ce qu'il veut et ce qu'il vaut), il doit développer sa part de féminité. Oui sauf que pleurer, être vulnérable, se victimiser, se plaindre, se lamenter, demander à être consolé, ... c'est le propre de la femme yang impuissant. Il ne faut pas que l'homme yin s'inspire du modèle de la femme yang impuissant pour développer sa polarité manquante.


EST-CE QUE LA FEMME A ENVIE DE L'HOMME VULNÉRABLE

NON! ON NE DEMANDE PAS À L'HOMME YIN D’ÊTRE VULNÉRABLE COMME UNE FEMME YANG IMPUISSANT, ON DEMANDE À L'HOMME YIN D’ÊTRE AUTHENTIQUE COMME UNE FEMME YANG PUISSANT, ET EFFECTIVEMENT, CELA VA LE RENDRE VULNÉRABLE.


Dire sa vérité, ce n'est pas oser être soi-même et commencer à se plaindre de ses parents et chercher à consoler le petit enfant intérieur. Ce n'est pas confier ses malheurs et avouer ses traumatismes d'enfance, ce n'est pas gratter la misère en arrière, ce n'est pas se victimiser et chercher à être brossé dans le sens du poil ou pris avec des pincettes, et tchic et tchac. Non !

Dire sa vérité, c'est se mettre en priorité, oser être égoïste, oser sortir du moule, oser exprimer ses qualités innés, ses aptitudes intrinsèques, ses rêves d'accomplissement personnel refoulés, oser renoncer à tous ses engagements sacrificiels, oser décevoir, oser dire merde à sa mère, oser déplaire à tout le monde, oser affronter la solitude et le rejet, oser sortir de l'orphelinat famille d'accueil, groupe, tribu, fraternité, parti, communauté, oser se défaire de son doudou, oser abandonner la fausse vie, la fausse maison, la fausse femme, les faux amis qui "aiment" pour des mauvaises raisons (profitent), oser détruire tout "le faux passé", bâti sur le mensonge.


Ce message ne s’adresse pas aux hommes yang innés !



“Dire ma vérité quand je suis un homme de polarité yin inné (dépendant et impuissant énergétique > parce que je n’ai pas transmuté yang > parce que je n’ai pas osé dire ma vérité), cela me rend vulnérable parce que le mensonge est mon mode de survie énergétique”.


On comprend mieux ce que le mot vulnérable signifie pour un homme yin ? Cela signifie sombrer dans le désespoir de la mort énergétique.


L’homme yin inné n’ose pas dire sa vérité (transmuter yang), parce qu’il craint la punition du rejet (manquer de flux sexuel). Dire la vérité pour un yin inné, c’est comme se jeter dans le vide et craindre de s’écraser au sol. Il n’ose pas sauter dans le vide, parce qu’il ne sait pas qu’il a des ailes parce qu’il n’a jamais vu son père voler (générer du flux) et il n’ose pas sauter parce que sa mère(1) (et puis sa femme) n’a pas mis de filet de sécurité (amour inconditionnel) au fond du précipice.


L'homme yin est vulnérable quand il dit sa vérité, parce qu'il a oublié qu'il a les prémices de la polarité yang en lui, il ne sait plus qu'il est yang générateur de flux et qu'il peut survivre seul, sur son amour-propre.

L'HOMME YIN EST VULNÉRABLE QUAND IL DIT LA VÉRITÉ PARCE QU'IL NE SAIT PAS QUE DES AILES VONT POUSSER DANS SA CHUTE.

 

POURQUOI L'HOMME YIN EST OBLIGÉ DE MENTIR POUR SURVIVRE ?


Qui qui qui ? Qui initie la dynamique d'échange réciproque du faux flux d'amour conditionné ?

LA FEMME YANG IMPUISSANT(2) AIME (UTILISE) L’HOMME YIN IMPUISSANT(3)

À CONDITION QU’IL COMBLE SON VIDE AFFECTIF (ELLE N’EST PAS YIN)

ET SON VIDE EXISTENTIEL (ELLE N’EST PLUS YANG).

L’HOMME YIN IMPUISSANT(2) AIME (UTILISE) LA FEMME YANG IMPUISSANT(3)

À CONDITION QU’ELLE COMBLE SON VIDE AFFECTIF (IL N’EST PLUS YIN)

ET SON VIDE EXISTENTIEL (IL N’EST PAS YANG).

(2) 99% des hommes et des femmes sont impuissants énergétiques, ils n’ont pas développé les deux systèmes de croyances yin&yang de manière conforme et de manière intrinsèque. Ils ne s’échangent pas (générer et magnétiser) du vrai flux énergétique d’amour inconditionnel, ils s’échangent du faux flux d’amour conditionné.


(3) Quand on n’arrive pas à utiliser le partenaire de couple, on se rabat - sur un doudou enfant ou cheval (vide affectif comblé/consolé par amitié forcée) - et sur le collectif yin&yang impuissant (vide existentiel comblé par la posture aguicheuse du sauveur charlatan thérapeute).


(1) C’est la mère la première femme qui aime son enfant À CONDITION. La mère yang impuissant aime son enfant à condition que son enfant lui donne un sens à son existence et À CONDITION qu’il l’aime, qu’il lui plaise. Si la mère a développé cette fausse croyance, c'est parce qu'on à faire croire à la femme que la quintessence de son existence c’est l’enfantement (en posture sacrificielle au service du repeuplement). La femme pense qu’elle a le droit d’utiliser le foyer (le mari et l’enfant) pour combler son vide existentiel et son vide affectif. La femme yang impuissant qui n’a plus de flux (plus d’amour-propre) donne du flux sexuel (nourriture vitale pour l’homme yin impuissant) à condition d’avoir le foyer en échange, à condition que l’homme yin sacrifie son accomplissement personnel (sa puissance énergétique yang) pour faire sa puissance matérielle et financière. Mais avant d’enfanter, la femme doit faire son accomplissement personnel et sa puissance matérielle et financière sans passer par personne (enfant, mari, ami) ou animal interposé !

LA MÈRE YANG IMPUISSANT AIME (UTILISE) SON FILS YIN IMPUISSANT

À CONDITION QU’IL COMBLE SON VIDE AFFECTIF (ELLE N’EST PAS YIN)

ET SON VIDE EXISTENTIEL (ELLE N’EST PLUS YANG).

LE FILS YIN IMPUISSANT EST AIMÉ À CONDITION DE PLAIRE À SA MÈRE ET AIME SA MÈRE À CONDITION QU’ELLE COMBLE SON VIDE AFFECTIF (IL N’EST PLUS YIN PUISQUE SA MÈRE N'EST PLUS YANG PUISSANT) ET QU'ELLE COMBLE SON VIDE EXISTENTIEL (IL N’EST PAS YANG PUISQUE SON PÈRE N'EST PAS YANG) EN ATTENDANT DE TRANSPOSER SES DÉPENDANCES SUR SA FEMME.

L'homme yin attend que la femme yang (d'abord sa mère et puis sa femme) génère le sens de son existence à sa place (soit yang à sa place), et il attend aussi que la femme (soit yin magnétique) génère en lui l'envie d'être amoureux, sans savoir qu'être amoureux c'est un phénomène énergétique qui est le privilège de la polarité yang. Un privilège qui lui est donc complètement inaccessible tant qu'il n'a pas transmuté yang. Quand l'homme yin s'imagine qu'il est amoureux, il est en réalité complètement dépendant affectif et existentiel et cela arrange très bien la femme yang impuissant (tant que l'homme yin impuissant n'est pas trop méchant) puisque c'est réciproque.


Si l'homme yin est obligé de mentir pour survivre sur du flux magnétisé par la sexualité, c'est parce qu'il n'y a plus de flux en surplus à magnétiser par le canal de la pensée. S'il n'y a plus de flux en surplus, c'est parce que la femme yang est violée. Si la femme yang est violée elle est impuissante et elle est obligée de donner du flux sexuel (se prostituer) en échange d'un foyer (se marier) pour survivre à son impuissance énergétique. Si cette vierge est violée avant la transmutation énergétique de l'homme yin, c'est parce que son ventre fécond est mis en posture sacrificielle au service du repeuplement. L'objet de son châtiment devient alors l'objet de sa consolation. L'enfant yin est utilisé pour remplacer l'impuissance énergétique du père yin. La fille yang qui voit l'exemple d'une mère impuissante et dépendante affective reproduit l'exemple du modèle complètement défaillant. Les enfants de la mère yang impuissant sont des impuissants et dépendant énergétiques. C'est la mère yang impuissant qui perpétue l'impuissance énergétique. C'est la mère yang impuissant qui porte tous les malheurs du monde dans son ventre.


 

Toutes mes œuvres d'art et mes écrits sont protégés par les lois nationales et internationales sur le droit d'auteur. Veuillez respecter l'esprit de ces lois qui soutiennent ma vision. Le partage de mon enseignement est souhaité mais au préalable veuillez m'en informer et dans tous les cas, veuillez mentionner mon nom en début d'une citation. Merci


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Post: Blog2_Post
bottom of page