top of page

LE GOÛT DU FLUX

Dernière mise à jour : 25 févr.

Tu es un yang spécifique en perte de flux énergétique à cause de la reconnexion avec ton yin spécifique ? Tu frises la mort énergétique (le désespoir) de manière cyclique et tu es persécuté par des pensées incessantes pour ton yin spécifique ?


  • C’est la première fois que tu lis un article sur mon blog ? Je commence cet article par une synthèse de mon raisonnement, de ma théorie, de mon enseignement, de mes concepts, de mon vocabulaire...



Mes recherches et mes expériences énergétiques consistent à trouver la juste croyance au bon moment pour me calquer sur le rythme de l'évolution car mon évolution est le seul sens de mon existence. Depuis le jour de la reconnexion, je suis animée par la volonté de me sauver de ce cauchemar énergétique qui bloque mon évolution. Je suis aboutie et accomplie dans mon individualité, j'ai été jusqu'au bout de mon évolution individuelle, si je veux continuer à évoluer, je dois maintenant expérimenter la version de moi en couple. Mon évolution personnelle dépend de la transmutation de mon partenaire énergétique. J'étais autonome avant la reconnexion et je suis devenue dépendante énergétique (manque de flux généré donc dépendance existentielle) du jour au lendemain parce que je suis la seule à générer pour deux. Je ne veux pas faire transmuter mon yin spécifique pour le sauver lui, c'est pour moi que je me bats égoïstement. Si je n'étais pas forcée de l'aimer (penser à lui), je ne perdrais pas mon temps et mon énergie à chercher un moyen de le faire transmuter. Ce n'est pas ma raison et mon esprit qui aiment de manière inconditionnelle, aimer de manière inconditionnelle n'est pas une volonté de ma part, c'est une obligation énergétique, c'est la conséquence d'un phénomène magnétique. J'ai pratiqué ce que l'on appelle le lâcher prise ou le no-contact (on verra à la fin de cet article que j'ai pratiqué le no-contact au mauvais moment du parcours). J'ai revu mon yin spécifique après 4 ans et j'ai pu constater qu'il n'avait pas évolué d'un iota en mon absence, au contraire, il s'est enfoncé dans l'erreur et à poussé sa mégalomanie à son paroxysme. Le yin spécifique n'évolue pas par vase communiquant, il ne fuit pas parce que le yang le poursuit, ce n'est pas le messager que le yin fuit, c'est le message de vérité qui vient lui révéler son mensonge (faux-self, faux flux, faux espoirs, faux sens à l'existence, fausse vie). Il est vrai que le yin spécifique ne se sent pas libre dans cette relation avec son yang spécifique, mais ce n'est pas parce que le yang emprisonne le yin, c'est parce que le yin spécifique perd la liberté de mentir, et donc il perd son mode de survie énergétique et donc il meurt. Le combat qui oppose le yin et le yang spécifiques, est un combat qui oppose la vérité au mensonge - la vérité c'est l'autonomie énergétique du yang qui génère et le mensonge c'est le mode de survie énergétique du yin dépendant et impuissant énergétique. C'est le combat qui oppose le vrai flux d'amour inconditionnel au faux flux d'amour conditionné.


 

APRÈS LA RECONNEXION, LA DÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE DU YANG EST LÉGITIME :


Une polarité yang n'est pas faite pour générer pour deux. Le yang puissant et autonome d'un point de vue énergétique, devient dépendant et impuissant énergétique à la reconnexion avec son yin spécifique qui magnétise son flux vital à distance par le canal de la pensée et qui ne génère rien en retour pour compenser ! Le manque de flux généré provoque un vide existentiel dans l'esprit du yang. L'esprit du yang ne sait plus donner de sens à son existence (plus assez de flux généré pour lui). S'il ne peut pas se mettre en couple avec le yin spécifique qui lui magnétise son flux vital à distance et qui est sensé générer du flux en retour afin de compenser la perte de flux magnétisé (de manière automatique et inconsciente), le yang spécifique est condamné à la survie énergétique (le vide existentiel). La transmutation yang du yin spécifique est la condition sine qua non pour que le yang spécifique puisse retrouver le sens de son existence (l'autonomie énergétique), c'est à dire le sens de son évolution personnelle. C'est impossible de retrouver une autonomie énergétique quand on devient le générateur de flux d'un yin spécifique qui ne génère pas de flux tout simplement parce qu'une polarité yang ne génère pas assez de flux pour alimenter deux esprits. Et surtout, la polarité yin magnétise beaucoup plus vite que la polarité yang génère. Donc même si la polarité yang du yang spécifique génère toujours et même si son esprit ressuscite péniblement en se régénérant (reprendre espoir) sur son système de croyances yin, le yang spécifique reste bloqué dans le mode survie énergétique puisqu'il ne magnétise pas de flux tant que le yin spécifique n'en génère pas.


Le yang n'a rien à soigner ou à guérir, il doit transmuter yin pour survivre à la mort énergétique. La seule manière pour un yang spécifique de survivre à une reconnexion énergétique avec un yin qui magnétise son flux vital, mais qui ne génère pas de flux en retour, c'est de transmuter yin pour se régénérer instantanément et sans effort.


Pour transmuter yin, le yang spécifique doit faire abstraction des circonstances apparentes et faire des programmations pour intégrer le système de croyances yin comme une seconde nature. Le yang se sent aimé, voulu, désiré, choyé de son partenaire énergétique, sans rien mériter, sans rien donner en échange et sans avoir besoin de preuves et d’évidences. Le yang spécifique se sent aimé de manière intrinsèque. Quand le yang spécifique a transmuté yin, il est délivré de la dépendance affective, il est en position de prouver l'existence du vrai flux d'amour inconditionnel et surtout, il est en position de dénoncer le faux flux sans craindre la punition du rejet.


Les charlatans thérapeutes, guides, coaches, ne peuvent rien faire pour aider un yang spécifique en état de mort énergétique, au contraire, ils l’induisent en erreur (fausses croyances, thérapies régressives inutiles, plans B, mission de vie en posture sacrificielle au service du collectif, lot de consolation, résignation, culpabilité, dissociation, activités occupationnelles) et tout ça au nom de l’ascension et de l'éveil spirituel.


Il faut bien comprendre que la souffrance du yang spécifique c'est une cruelle injustice, c'est une conséquence de la reconnexion avant la transmutation. Le faux flux (faux systèmes de croyances), c'est une invention humaine pour survivre à la non-transmutation et la non transmutation est une conséquence de la sexualité précoce. La sexualité précoce, c'est la sexualité avant la transmutation énergétique qui empêche la transmutation. La non-transmutation énergétique provoque l'absence de production de flux énergétique. Le yin qui est censé générer son propre flux après avoir transmuté yang, ne génère plus de flux puisqu'il ne transmute plus. En absence de flux, l'esprit n'a plus de nourriture vitale pour survivre. L'esprit est en état de mort énergétique ce qui signifie qu'il est désespéré. Pour survivre au désespoir engendré par l'absence de flux, l'esprit humain a inventé des faux systèmes de croyances, des faux espoirs et des faux sens à l'existence pour éviter que l'humanité se suicide. La solution à la souffrance du manque de flux ne peut plus être une fausse solution (simulacre de flux, pseudo flux, substitut de flux, flux sexuel, fluxfake, illusion de flux). Pour relancer la dynamique énergétique de production de flux, l'esprit doit se défaire de tous ces faux systèmes de croyances, de ces faux espoirs et de ces faux sens à l'existence. La solution à l'absence de flux, c'est le flux et pas le simulacre de flux, le pseudo flux et le substitut de flux. La solution à l'absence de flux n'est pas de combler l'absence de flux par du faux flux. Pour forcer l'esprit à vouloir s'alimenter sur du vrai flux généré et magnétisé par les polarités, il faut arrêter de masquer le désespoir de l'absence de flux par du faux flux, il faut donc affronter le désespoir. Pousser l'esprit à survivre au désespoir en réclamant de s'alimenter sur du vrai flux. Pour que l'esprit réclame du vrai flux, il faut dénoncer le faux flux, il faut le révéler, il faut le ridiculiser, il faut le dévaloriser. Il faut faire miroiter les avantages du vrai flux, il faut le porter en exemple, il faut l'encenser, le valoriser, prouver qu'il existe. Le vrai flux c'est l'amour désintéressé, pour être désintéressé il faut être autonome, donc pour sortir de la dépendance énergétique, au lieu de se rabattre sur du faux flux pour masquer le désespoir, il faut affronter le désespoir et trouver les ressources en nous pour y survivre. Les ressources en nous, c'est justement la capacité à générer et magnétiser du vrai flux, mais pour que l'esprit s'en rendre compte il faut simplement qu'il cesse de l'ignorer. L'esprit n'a pas besoin d'une thérapie, il n'a pas besoin de fausses solutions et d'être consolé, il a besoin d'un enseignement. Les polarités sont en nous, il faut que l'esprit valide cette croyance en cessant de doute de cette certitude et pour cesser de douter de cette certitude, il faut simplement faire abstraction des circonstances apparentes qui nous font douter de la certitude parce que tout dans les circonstances apparentes nous prouve que nous avons raison de douter, tout dans les circonstances apparentes nous prouve qu'il n'y a plus de flux, mais au lieu de se consoler de l'absence de flux, il faut relancer la dynamique énergétique qui pousse le yin a générer du flux. Il faut que le yin spécifique devienne son propre générateur de flux et qu'il arrête de rendre son générateur de flux impuissant.


La transmutation énergétique est l’art de trier les croyances, de distinguer le faux du vrai. Le seul blocage à la transmutation est la croyance qu’il y a un blocage. Les charlatans thérapeutes induisent la fausse croyance qu’il y a un blocage dans le passé ou dans l’inconscient et vendent la fausse croyance qu’ils peuvent aider le yang spécifique en neutralisant le blocage par une autre fausse croyance qu’ils appellent thérapie, coaching, guidance, voyance, soin énergétique, ... Les solutions proposées par les charlatans thérapeutes sont des solutions pour masquer l'absence de flux par du faux flux, ce ne sont pas des solutions pour relancer la dynamique de production de flux. Au lieu de chercher comment pousser le yin à générer du flux, les charlatans thérapeutes poussent le yang à combler la dépendance énergétique par du faux flux, et ils culpabilisent le yang de ne pas être capable de générer pour deux.


L'interdépendance énergétique est légitime. La dépendance énergétique est l'essence du couple. Sans cette dépendance énergétique, le couple n'existerait pas. Il est totalement normal et légitime que le yang spécifique mette la priorité au couple après une reconnexion, puisque la réciprocité de l’échange de flux au sein du duo reconnecté lui est vitale d’un point de vue énergétique. Le yang est autonome et s'il devient dépendant c'est uniquement parce qu'il est lié à un impuissant et dépendant énergétique. Ce n'est pas de la faute du yang spécifique s'il devient du jour au lendemain dépendant énergétique, c'est de la faut du yin spécifique qui n'a jamais fait sa puissance et son autonomie énergétique.


L'autonomie énergétique (générer et magnétiser le flux - avoir un esprit bipolaire - fonctionner sur deux systèmes de croyances complémentaires), délivre de toutes les dépendances malsaines. L'autonomie énergétique délivre de la dépendance affective (absence de flux magnétisé - système de croyances yin défaillant) et libère de la dépendance existentielle (absence de flux généré - système de croyances yang défaillant). Quand je suis yang puissant, je me libère de la dépendance matérielle et financière. Quand je suis bipolaire : je suis yang (je m’aime et j’aime) et je suis yin (je me sens aimé de mon partenaire énergétique).


Le système de croyances yang conforme c’est le système de croyances qui autorise l’esprit à s’alimenter du flux généré par la polarité yang. Le système de croyances yang conforme c’est : j'ai le droit de me mettre en priorité, je génère le flux pour moi en priorité, je génère mon amour-propre, je génère mon identité, mon individualité, ma personnalité. Je sais qui je suis, ce que je veux, ce que je vaux. Je m'aime, je suis fière de moi, j'aime ce que je fais, je le fais par envie. Je peux dire ma vérité sans craindre la punition du rejet parce que je sais que je peux compter sur moi. La vérité est mon pouvoir magique pour vivre une vie juste qui s'ajuste avec justesse à ma vérité pour me faire vivre ma destinée. Je suis à ma place sur mon chemin de vie individuel. Je génère le sens de mon existence pour moi égoïstement. Je ne fais pas d'erreur parce que je fais les choses en respectant l'ordre des priorités. Je fais les bons choix et je prends les bonnes décisions pour me mettre en sécurité. Je n'ai pas besoin d'être sincère pour plaire, je peux me permettre d'être sincèrement sincère. Je préfère être seul que mal accompagné. Je sais quand c'est juste parce que tout se met en place sans effort. Je ne gaspille pas mon temps et mon énergie, je préfère ne rien faire que faire pour rien. Je ne suis pas dans l'envie et la jalousie parce que j'aime ma vie, je ne voudrais pas vivre la vie de quelqu'un d'autre. Je fais mes choix par affinité et par envie, pas par nécessité et par besoin. Je n'utilise personne et personne ne m'utilise. Je souhaite que l'on s'intéresse à moi de manière désintéressée. Je souhaite que l'on m'apprécie pour ma valeur intrinsèque.


Quand je suis yang et que j'ai généré assez pour moi, j'ai un surplus de flux qui peut être magnétisé par l'environnement magnétique ou par un yin spécifique, sans me mettre en danger (théoriquement). Quand j'ai du flux en surplus, j'envoie le signal que je suis capable de me mettre en couple (me faire magnétiser du flux) sans que cela me mette en danger. Je donne (je me fais magnétiser) du flux en surplus, mais je ne perds pas de flux vital.


Quand le flux en surplus est magnétisé par l'environnement magnétique, c'est du flux de solidarité, c'est de la nourriture vitale pour l'inconscient collectif. Le yang est pourvoyeur de flux pour le collectif et le flux est de la nourriture vitale pour alimenter l'esprit et lui donner envie de vivre, lui donner envie de se lever le matin parce que la vie à du sens. Le flux c’est de l'espoir qui fait vivre. En absence de flux la vie n’a aucun sens et l'humanité se suicide de désespoir. Le flux en surplus est libéré sous forme de l'expression de soi par la musique, la poésie, la danse, le chant, la philosophie, et toutes autres formes de créations artistiques ou artisanales. La Solidarité Universelle n’est pas un échange de flux, ce n’est pas de l’amour inconditionnel pour le collectif. La solidarité ce n’est pas un échange de flux entre le yang et les autres. L’échange de flux existe uniquement au sein du duo énergétique : le flux circule uniquement entre le yin et son générateur de flux (le yin et son parent yang - le yin et son yang spécifique - sa femme). Le rapport harmonieux avec le collectif ce n’est pas de l’échange de flux. On n’a pas besoin d’aimer et d’aider les autres pour être solidaire. Ce n’est pas du flux, de l’amour ou de l’aide que l’on offre aux autres. On s’offre au monde dans la meilleure version de soi-même (bipolaire et en couple) et c’est en ça que l’on est profitable. On est solidaire sans rien faire, juste être soi heureux en couple suffit. C’est de la solidarité sincère parce qu’elle est désintéressée. Le collectif reçoit sans rien prendre, donc il a la sensation qu’il ne doit rien aux pourvoyeurs de nourriture vitale. Le collectif profite du flux en surplus sans rien devoir magnétiser, sans rien devoir demander, sans rien devoir mériter et sans rien devoir donner en échange, ni argent ni gratitude. Le yang ne génère pas de manière spontanée, il a besoin d’être stimulé par un appel magnétique. L’environnement est magnétique par défaut : le collectif profite par défaut du flux en surplus généré par le yang puissant. Le flux en surplus, c'est l’expression de la sincère sincérité, c’est l’expression de son être accompli et abouti et de sa créativité.


Quand le flux en surplus d'un yang spécifique se fait magnétiser par un yin spécifique, le yang est amoureux. Être amoureux c’est aimer sans condition. Le yang aime sans condition parce qu’il n’a pas le choix. La polarité yang n’a pas le choix d’être la cible d’une polarité yin. Le yang n’a pas la capacité de priver la polarité yin de son pouvoir magnétique et le yang n’a pas la possibilité d’empêcher sa polarité yang de générer. On ne peut pas ordonner à son cœur d’arrêter de battre ou à ses poumons d’arrêter de respirer. Les polarités fonctionnent de manière automatique et inconsciente. La polarité yang génère et la polarité yin magnétise du flux invisible, ce sont des organes invisibles qui garantissent la survie du corps énergétique invisible (l’esprit). Être amoureux est un phénomène énergétique et c’est le privilège du yang. Dans la matrice falsifiée, le yang paye très cher son privilège. Quand le yin ne génère pas de flux en retour, le yang est malheureux d'être amoureux parce qu'il est en état de mort énergétique.


Le yin spécifique magnétise, le yang se vide mais l’esprit du yin ne se remplit pas parce que l’esprit du yin spécifique n’a pas été entraîné à s’alimente sur du flux. Le yin spécifique ne donne pas de valeur au flux. L’esprit du yin spécifique est comme un seau troué par des fausses croyances. La polarité yin est frustrée, elle magnétise pour rien. La polarité yang est frustrée, elle génère pour rien (phénomène des pensées incessantes). L’esprit du yin n’a jamais connu le flux, contrairement au yang qui connait le flux puisqu’il s’alimente de son propre flux qu’il génère - à condition d'avoir un système de croyances conforme et d'avoir été encouragé à l'autonomie en imitant un parent yang exemplaire - à condition de ne pas avoir de relations sexuelles précoces (avant la transmutation énergétique) et à condition de pouvoir profiter d'un contexte sociétal qui valorise et encourage l'autonomie du yang (de la femme). L’esprit du yin se sent aimé sur du faux flux d’amour conditionné.


Le yang sait qu’il est mort parce qu’il était vivant avant de mourir, mais le yang n'a pas besoin de mourir pour se sentir vivant. Le yin ne sait pas qu’il ne connait pas le flux, il ne sait pas qu’il s’alimente sur de faux espoirs et sur un faux sens de l’existence, il ne le sait pas jusqu'au jour où il goute du flux. Le vrai n'a pas besoin d'être révélé par le faux mais le faux a besoin d'être révélé par le vrai. L'orgueil du yin est un obstacle à sa transmutation yang, parce que transmuter c'est accepter que le vrai l'emporte sur le faux.


Le yin fantasme sur le yin amoureux qu’il voit dans les films au cinéma, mais dans la matrice falsifiée, le yin amoureux n’existe pas, puisqu’il faut être yang pour être amoureux et surtout il faut être en face d’un partenaire magnétique et la plupart des yang ne sont pas magnétiques (n’ont pas transmuté yin). Le yin spécifique ne fantasme pas sur le vrai flux magnétisé, il fantasme sur le vrai flux généré: il rêve d'être amoureux - il rêve d'être yang, mais il ne le sait pas. Le yin spécifique ne sait pas que l'amour est un phénomène énergétique. Il s'imagine qu'il va tomber amoureux de son yang spécifique instantanément (prémices de la polarité yang en lui + réminiscence de la reconnexion orchestrée après la transmutation dans la matrice originelle). Dans la matrice falsifiée, le yin spécifique ne vivra jamais cette instantanéité prolongée puisque que les prémices de sa polarité yang ne se sont pas développées en système de croyances yang. Dans la matrice falsifiée, le temps que le yin spécifique tombe amoureux, équivaut au temps de sa transmutation yang et donc le yin spécifique doit vraiment faire le deuil de l'amoureux instantané.


L’élu du coeur ce n’est pas celui dont on est amoureux, c’est celui dont on veut être aimé, à condition d’avoir le système de croyances yin conforme - à condition de se sentir aimé sur du flux d’amour inconditionnel et pas sur du faux flux d’amour conditionné. Le yang spécifique est l'élu de la polarité yin magnétique, mais n'est pas l'élu de l'esprit du yin spécifique. Le duo énergétique est un duo organique même si les organes sont invisibles. L'esprit n'a pas besoin de donner son accord pour que le flux énergétique circule entre les polarités et il ne maitrise pas toutes les sensations associées à ce déplacement unilatéral et ce que cela lui procurent ou pas, en termes de sentiments amoureux. Par contre l'esprit décide quelle croyance il veut s'approprier pour influencer la manière dont circule le flux. Idéalement, l'esprit doit s'approprier le système de croyances qui l'autorise à s'alimenter sur le flux, qui l'autorise à faire du flux sa quête, sa raison d'être et tout le sens de son existence. Le flux c'est l'espoir qui alimente l'esprit pour lui donner envie de vivre et de se lever le matin. L'esprit du yang spécifique n'est pas l'élu de l'esprit du yin spécifique, c'est la polarité yang qui est l'élue de la polarité yin. L'esprit du yin spécifique est entrainé à s'alimenter sur du faux flux, il se sent aimé pour de mauvaises raisons. Transmuter dans la polarité complémentaire, c'est développer un système de croyances qui autorise l'esprit à s'alimenter sur le flux généré ou magnétisé par la polarité complémentaire. Non seulement le yin n'a pas transmuté yang et ne génère pas de flux, mais en plus le yin spécifique ne profite pas non plus du flux magnétisé puisqu'il est entrainé à se sentir aimé sur du faux flux. Le yin est entrainé à se sentir aimé sur du faux flux parce que le flux en surplus est rare. Je le rappelle, le faux flux est une fausse solution à un vrai problème. Le yin spécifique n'est pas coupable de mentir, c'est son mode de survie énergétique. Son narcissisme, sa mégalomanie, sa posture sacrificielle, sa posture de saint ou de martyr, ... sont justifiés puisqu'un mode de survie énergétique est inconscient et automatique. Jusqu'au jour où ce dysfonctionnement est révélè par le yang spécifique qui refuse de s'alimenter sur du faux flux et qui réclame du vrai flux ! Forcément, puisque le yang puissant, ce qu'il perd c'est du vrai flux, donc ce qu'il réclame pour compenser sa perte, c'est du vrai flux. Le yang puissant est incapable de compenser une perte de vrai flux en s'alimenter sur du faux flux.


Le yang qui transmute yin ne magnétise pas de flux puisque le yin spécifique ne génère pas de flux, mais il se met en position d’être prêt à le recevoir. Recevoir du vrai flux de sincère sincérité et de vérité de la part de son yin spécifique, c'est la raison d'être du yang spécifique, c'est le sens de son existence, c'est le sens de l'évolution. Le rêve du yang spécifique c'est d'être le confident du yin spécifique. Le rêve du yang spécifique c'est d'être le partenaire d'esprit de son yin spécifique. Le yang qui transmute yin se sauve de la mort énergétique non pas en magnétisant du flux mais en se régénérant instantanément et sans effort sur le système de croyances yin, qui lui redonne l’espoir et du sens à son existence. Le but de la vie n'est pas de survivre à la mort énergétique, le but de la vie est de vivre et d'être heureux. Le yang puissant bipolaire survit à la mort énergétique (il ne se suicide pas), mais il n'est pas heureux puisqu'il est en état de survie énergétique, il est continuellement en état de manque de flux généré et il est en absence de flux magnétisé, comment le yang spécifique bipolaire pourrait-il être heureux, tant que le yin spécifique n'a pas transmuté yang ? C'est impossible ! Si le yin spécifique ne transmute pas yang, le yang spécifique n'a plus qu'une seule option : c'est se résigner à être malheureux, s'habituer à l'idée qu'il ne pourra jamais expérimenter la version de lui évoluée - la version de lui en couple.


Un yang qui se vide progressivement de son flux vital passe progressivement de la tristesse, à la frustration, à la colère, au désespoir. Il n’y a pas que le yin spécifique qui magnétise le flux, il y a l’environnement magnétique par défaut et après la reconnexion au partenaire énergétique, certaines pleines lunes sont devenues plus éprouvantes à cause du cumul magnétique. Le yang peut devenir un loup-garou (colère) juste avant de devenir un vivant mort (désespoir). Quand le yang est impuissant l'expression de sa créativité est triste, frustrée, en colère et désespérée. Ce qui est exprimé n'est pas de la nourriture vitale pour l'inconscient collectif, cela ne donne pas d'espoir ou de sens à l'existence. C'est un lot de consolation pour se rassurer que l'on n'est pas seul dans la tristesse, la frustration, la colère et le désespoir. D'où le concept d'entre-aide dans la souffrance où on s'entre-consolent les uns les autres.


Les polarités sont des organes invisibles qui garantissent la survie de notre corps énergétique invisible à condition que nos croyances autorisent notre esprit à s'alimenter de ce flux qui est généré et magnétisé de manière automatique et inconsciente par ces deux polarités. On nait avec une polarité innée et les prémices de la polarité complémentaire. On transmute dans la polarité complémentaire quand on développe un système de croyances conforme à cette polarité à acquérir. Pour développer un système de croyances conforme on a besoin de s'identifier à un modèle parental exemplaire, mais comme le modèle parental est défaillant, la non-transmutation se perpétue de génération en génération.


La polarité inné garantie la survie de l’esprit et la polarité acquise garantit le bonheur. On a besoin de survivre pour se donner l’occasion de vivre et être heureux. On a besoin d’être sécurisé par la polarité innée (survivre) pour oser transmuter dans la polarité complémentaire (vivre et être heureux). Le yang à besoin de s’aimer (être yang) pour se sentir aimable et il a besoin de se sentir aimable pour se sentir aimé de son partenaire (être yin). Le yin a besoin d’être sécurisé par le flux d’amour inconditionnel maternel (être yin) pour oser dire sa vérité sans craindre la punition du rejet et faire sa puissance et son autonomie énergétique en se mettant en priorité (être yang). En absence du modèle parental exemplaire, ce sont les partenaires du duo énergétique qui doivent se faire transmuter l’un l’autre. Le yang spécifique devient donc le modèle parental exemplaire de son yin spécifique : d’une part, il génère du flux d’amour inconditionnel maternel pour sécuriser le yin et d'autre part, il montre l’exemple du yang autonome et puissant pour motiver le yin à oser être yang comme son père.


Il n'y a pas besoin de s'étendre sur le profil psychologique du yin spécifique. Pour faire simple : il n'a pas été sécurisé par l'amour inconditionnel maternel pour oser transmuter yang et de toute façon, il n'a pas eu de modèle yang paternel exemplaire. Il n'a pas pu survivre sur sa polarité yin (alimenter son esprit avec du flux magnétisé) et il n'a pas pu développer sa polarité yang (alimenter son esprit avec son propre flux généré). Résultat : le yin spécifique n'a jamais connu le flux de toute sa vie. Point final.


Le flux c'est la vérité, c'est la vibration émise par les mots justes et le timbre de la voix quand on s’exprime de manière sincère. Le flux, c’est l’expression de son individualité et de sa créativité. Quand le yin spécifique exprime une création artistique, c'est une création de son personnage fantasmagorique qui crée pour être aimé, alors que le yang crée de manière désintéressée. Tout ce que le yang puissant fait, est désintéressé vis à vis des autres. Le yang puissant est sincèrement sincère, tandis que le yin impuissant est sincère pour plaire. Le yang ne crée pas pour plaire, il crée pour se faire plaisir, et c'est ça qui plait ! La création du yang plait aux autres mais il ne l'a pas fait exprès. Le yin veut plaire, il peut plaire mais uniquement à ceux qui n'arrivent pas à différencier le flux et le fluxfake. Le flux est perceptible grâce à sa fréquence reconnaissable. Le flux est l'expression d'une vérité qui vibre dans les mots et dans le timbre de la voix. Le flux est par définition heureux et positif. Le yang qui connait le flux parce qu'il s'alimente de son propre flux, est équipé pour faire la différence entre du flux et du faux flux. Il est équipé d'un détecteur de mensonges et peut identifier du simulacre de flux, du pseudo flux, du substitut de flux, du fluxfake, de l'illusion de flux et tous les autres subterfuges mentaux inventés par l'esprit pour survivre au désespoir (ne pas se suicider) en absence de flux. Le yang spécifique peut détecter le faux flux tout simplement parce que le faux flux n'alimente pas son esprit.


Je rappelle que le simulacre de flux remplace l'absence de flux généré, c'est un simulacre de sens à l'existence pour le yin - impuissant par défaut, et pour le yang - impuissant soit à cause de la sexualité précoce (avant la transmutation énergétique) soit après la reconnexion énergétique. Le simulacre de flux est la posture de sauveur extérieur, dieu, le héros, le saint, le martyr, le thérapeute, la posture sacrificielle au service du collectif : on utilise l'autre et le collectif pour donner un sens à son existence. Le pseudo flux remplace l'absence de flux en surplus. Ce sont des preuves qu'on "aime" qui donnent la preuve qu'on est "aimé". L'échange de pseudo flux tient le couple lambda lié par la réciprocité. Le pseudo flux c'est le sexe, l'argent, la sécurité, les cadeaux, la maison. Le substitut de flux comble l'absence de flux magnétisé et donne la sensation qu'on est aimé (addictions).


L'intimité du couple se crée dans les esprits et le yang rêve d'être le confident de son yin spécifique parce que le confident reçoit du flux de vérité et de sincère sincérité. Générer du flux c'est simplement oser se mettre en priorité en osant dire sa vérité sans craindre la punition du rejet.

La Source, c’est la dualité de l’énergie magnétique à l’origine de toute la création. Nous sommes créés à l’image de la Source, nous sommes des êtres énergétiques vibratoires et bipolaires. La Source évolue en divisant l’unité bipolaire en deux, elle maintient les deux moitiés à distance le temps que chacune transmute - redevienne bipolaire indépendamment l’une de l’autre. La Source perpétue son évolution en multipliant par x. La Source orchestre la reconnexion (= la réunion dans la matrice originelle) du duo énergétique (unité bipolaire de base) quand le yang est puissant (génère du flux en surplus), même si les partenaires énergétiques n'ont pas transmuté (dans la matrice falsifiée). La Source n’orchestre pas la transmutation puisque normalement ce sont les parents modèles exemplaires qui font transmuter les enfants jusqu’à l’adolescence. La Source n’orchestre pas la réunion dans la matrice falsifiée puisqu’elle a déjà fait ce job en orchestrant la reconnexion. Le timing divin est une invention de charlatans thérapeutes.


L'origine de la non-transmutation est le viol du yang avant la transmutation. L'abstinence sexuelle du yang quand le yang est une femme est totalement légitime. La sexualité précoce (avant la transmutation énergétique) est un viol énergétique du flux vital du yang. Le yang lambda perd toutes ses facultés d'autonomie énergétique, il devient dépendant d'un yin pour survivre dans la matérialité et il passe à côté de sa vie et de son accomplissement personnel, sans s'en rendre compte. Le yin est condamné à sauver le corps physique matière de sa victime énergétique. Il se sacrifie (il perd son temps et son énergie à faire sa puissance matérielle et financière au lieu de faire sa puissance énergétique), il ne peut donc pas se mettre en priorité, il ne peut donc pas transmuter yang, il reste impuissant énergétique et dépendant de son générateur de flux (sa maman et puis sa femme au moment de la reconnexion). Le yang sexuel impuissant ne génère plus de flux en surplus, le yin survit sur le flux vital grâce à la sexualité. La sexualité précoce est le problème et la solution qui engendre le problème.


Le yin spécifique switch de générateur de flux au moment de la reconnexion - il a reçu le signal que son générateur de flux génère en surplus - sa femme est un yang puissant. Le yang puissant a envoyé le signal qu'il est prêt à être reconnecté à son partenaire énergétique sans que cela le mette en danger (théoriquement), il se fait magnétiser du flux en surplus et pas du flux vital. Tout va bien au commencement, mais la polarité yang génère moins vite que la polarité yin magnétise et l'absence de réciprocité engendre la mort énergétique du yang spécifique.

Normalement quand son générateur de flux meurt, le yin meurt, c'est logique. Mais dans la matrice falsifiée quand le yin est un homme, il est équipé pour se plugger - il a le bon côté de la prise - il a la possibilité de magnétiser du flux vital par la sexualité et il trouve toujours bien un yang sexuel (la tierce) qui accepte de se faire magnétiser du flux vital en échange de pseudo flux (de l’argent, une maison, des cadeaux, de la sécurité, de la présence, des promesses de flux en l’air).


Dans la matrice falsifiée l’esprit du yin spécifique ne vit jamais la mort énergétique donc il n’a pas besoin de transmuter pour survivre. L’esprit du yin spécifique survit sur du faux flux. Le yin est entrainé à se sentir aimé sur du faux flux d’amour conditionné : à condition de plaire et de se conformer. L’esprit du yin survit sur un système de fausses croyances avec de faux espoirs et un faux sens de l’existence, mais il ne s’en rend pas compte. Il s’alimente depuis des millénaires sur du pseudo flux, du simulacre de flux, du substitut de flux et du flux sexuel. Le yin pense qu’il aime mais ce qu’il génère ce n’est pas du flux, c’est du fluxfake. Le yin est sincère pour plaire, le yin aime par intérêt, il aime à condition que l’autre lui donne la sensation de s’aimer lui-même. Le yin aime par confort et par habitude. Mais le yin n’est pas sincèrement amoureux, il ne génère pas de flux d’amour inconditionnel, il n’aime pas de manière désintéressée.


Le mensonge est le mode de survie énergétique du yin spécifique. Le yin ne peut pas se permettre de dire sa vérité et de se mettre en priorité parce qu'il sait que la vérité est punie du rejet et comme le yin spécifique est dépendant et impuissant énergétique, il ne peut pas se permettre d'être rejeté, donc pour survivre, il ment et il manipule.


Dans la matrice falsifiée, le yang transmute pour survivre à la mort énergétique provoquée par la reconnexion, mais le yin ne transmute pas. Dans la matrice falsifiée, tout est organisé pour le confort du yin impuissant, pour lui donner l'illusion d'être heureux, puissant, aimé et utile. Son esprit n'a jamais connu le flux mais son esprit n’est pas désespéré puisqu’il est entrainé à donner du sens à l’existence sur du faux flux d’amour conditionné (à condition de plaire et de se conformer), sur du simulacre de flux (simulacre de sens à l’existence : posture sacrificielle, héros, sauveur, thérapeute, puissance matérielle et financière), sur du pseudo flux sexuel (pseudo preuve d’amour de yang impuissant), sur du substitut de flux (addictions).


 

COMMENT MOTIVER / STIMULER / FORCER UN YIN SPÉCIFIQUE À TRANSMUTER YANG ?


- Être un modèle yang puissant exemplaire. Montrer les avantages d’être yang puissant : la chance d'être libre, autonome, sincère, à sa juste place et accompli. Mais le yin spécifique se sent impuissant et rejette le miroir parce qu'il ne supporte pas un reflet qui lui renvoie son complexe d’impuissance énergétique. Le yin déteste le yang puissant, il est jaloux et envieux.


- Le yang puissant révèle le faux en réclamant le vrai. L’esprit du yang spécifique ne peut pas s’alimenter sur du faux flux, donc le yang réclame continuellement du flux, la vérité, la sincérité et pour prouver qu’il n’est pas alimenté, le yang passe sa vie à dénoncer le faux flux, à démasquer le faux-self, à ridiculiser le personnage narcissique et héroïque, à dévaloriser la puissance matérielle et financière. Le yin spécifique ne peut pas s’aimer au travers du regard de son yang spécifique, donc le yang spécifique ne lui sert à rien, il le jette.


- La transmutation du yang spécifique en yin magnétique ne stimule pas le yin spécifique à générer (transmuter yang). La polarité yang a besoin d’un appel magnétique pour être stimulée à générer, mais l’environnement est magnétique par défaut donc le magnétisme du yang spécifique ne stimule pas le yin à transmuter yang, par contre il le stimulera à être amoureux quand le yin aura transmuté yang. Pour que le yin spécifique soit amoureux, il faut que le flux généré par sa polarité yang acquise soit magnétisé par la polarité yin acquise de son yang spécifique.


- Faire des preuves de flux, prouver que le flux existe. Mais le yin n’accorde aucune valeur au flux. Le flux ne lui procure pas la sensation d’être aimé, puisque l’esprit du yin est entraîné à se sentir aimé lorsque son esprit s’alimente de faux flux.


Je constate qu'en tant que yang spécifique j'ai beaucoup de mal à faire transmuter mon yin spécifique en travaillant sur son système de croyances yang - le sermon du yang puissant exemplaire et l'invitation au combat des esprits n'ont pas porté leurs fruits. La transmutation énergétique est la programmation d’un système de croyances conformes mais on voit que dans la matrice falsifiée, les fausses croyances du yin spécifique lui procurent un sentiment de confort et de bien-être. De plus, la transmutation yang est complètement dissuasive puisqu’elle induit un changement radical de la fausse matérialité (engendrée par le mensonge) du yin spécifique. Pour transmuter yang, le yin spécifique doit renoncer à toute sa fausse vie passée, il doit abandonner tout et tout recommencer à zéro sur base de sa vérité. Quel yin spécifique a le courage de sortir de l’illusion du paradis pour se plonger volontairement dans l’épreuve d’un rite d’initiation à l’autonomie par le biais de la vérité et de la solitude (punition du rejet de dire sa vérité et de se mettre en priorité) ?


- Le yang est motivé à transmuter yin pour survivre à la mort énergétique, mais c’est impossible de provoquer la mort énergétique de la polarité yin. On ne peut pas empêcher un coeur de battre, on ne peut pas empêcher une polarité yin de magnétiser. Dans l’article précédant « moins par moins égal plus », j’explique que je tente l’expérience de neutraliser le flux en transformant le flux que je perds en négatif. J’estime que chaque pensée d’amour inconditionnel à l’attention de mon yin spécifique est le marqueur qui m’indique que sa polarité yin magnétise mon flux à distance par le canal de la pensée. Le flux est sous l’influence des croyances. Je développe la croyance que mon flux magnétisé est neutralisé par des pensées négatives. La polarité yin ne magnétise plus rien et c’est du flux que je garde, c’est du flux en + pour moi. Si ce n’est pas l’esprit du yin spécifique qui vit la mort énergétique par désespoir et perte du sens de l’existence (réaliser que le faux flux est faux), alors c’est la polarité yin qui vit cette frustration. Mon expérimentation repose sur l'hypothèse que la polarité yin qui ne magnétise plus le flux de son générateur de flux, se mette en alerte et appelle la polarité yang au secours pour garantir la survie de l’esprit, en générant du flux plutôt qu'en se rabattant sur du faux flux, comme d'habitude.


Je développe la croyance que les pensées négatives neutralisent mon flux et provoquent la mort énergétique de mon yin spécifique. Je fais cette expérience seule dans mon coin, je mesure l'efficacité non pas en observant les résultats chez l'autre, mais en observant les résultats chez moi : j'observe que je me sens mieux depuis que je souhaite la mort énergétique de mon yin spécifique et que je la provoque en neutralisant mon flux. Je ne laisse plus de pensées d'amour m'échapper, chaque pensée qui m'échappe, je la transforme instantanément en négatif et je constate que je me sens mieux (moins désespérée). C'est comme ça que je vois que quand je transforme le plus que je perds en négatif, je le garde. J'en conclus que ce que je garde pour moi c'est ce qu'il ne reçoit pas.


Je cumule les chances de provoquer la mort énergétique de l'esprit de mon yin spécifique. D'une part sa polarité yin ne peut plus s'alimenter sur mon flux d'amour inconditionnel et d'autre part son esprit ne peut plus survivre sur le faux flux puisque j'ai révélé le faux flux en lui prouvant que le vrai flux (amour désintéressé) existe et j'ai dénoncé, pointé du doigt, ridiculisé et dévalorisé le faux flux.


L’intérêt de faire les choses en respectant l’ordre des priorités. Le yang génère pour lui en priorité, il génère le sens de son existence. Quand le yang est autonome d’un point de vue matériel et financier, le yang peut mettre au monde un enfant sans devoir sacrifier son accomplissement personnel. Quand le yang génère du flux en surplus, il peut se permettre de mettre la priorité au couple sans que cela ne le mette en danger (théoriquement). Quand le yang est victime de la mort énergétique provoquée par la reconnexion avec un yin spécifique impuissant, la priorité du yang est de survivre à la mort énergétique pour retrouver sa puissance yang. Pour survivre à la mort énergétique, la priorité du yang est de transmuter yin.



Il n’y a qu’un yang puissant et bipolaire qui puisse faire preuve d’amour inconditionnel. L’intérêt d’être un yang puissant bipolaire, c’est d’être en capacité de pouvoir prouver au yin spécifique que le véritable flux existe. Tant que le yang n’est pas puissant, il utilise le yin spécifique pour combler son vide existentiel et tant que le yang n’est pas yin, il utilise le yin spécifique pour combler son vide affectif. Il n’y a que le yang puissant et bipolaire qui puisse prouver au yin spécifique qu’il est aimé de manière désintéressée. Pour prouver que le flux existe, le yang doit prouver qu'il aime de manière désintéressée et pour être en position de pouvoir prouver que l'amour inconditionnel existe, le yang spécifique ne doit pas avoir besoin du yin spécifique comme géniteur, comme protecteur dans la matérialité, et comme doudou pour se sentir aimé.


Tant que le yin n’a pas connu le véritable flux, son esprit peut s’alimenter sur du faux flux. Mais maintenant que le yin a gouté au flux, quel goût va gouter le faux flux ? Son esprit pourra-t-il encore se régaler de faux flux ? Toute sa vie, le yin spécifique se sent aimé à condition de plaire et de se conformer et il aime l’autre à condition que l’autre lui serve de ventre fécond - de faire valoir - de flux sexuel - de servante - de doudou - de simulacre de sens à son existence (décors pour mettre en scène le héros, le sauveur, le personnage narcissique). Mais maintenant que le yin a goûté au flux, est-ce que son esprit pourra encore donner du sens à son existence en s’alimentant de simulacre de flux ? Maintenant que le yin spécifique a goûté au flux, il sait que le simulacre de flux, le flux sexuel, le substitut de flux, ce n’est pas du flux. La vérité est venue révéler le mensonge. Le vrai est venu révéler le faux. Tant que le yin spécifique n’a pas connu le vrai flux, il ignore complètement que le vrai flux existe et il est incapable de se rendre compte que le faux flux est faux. D’où l’intérêt d’être un yang puissant bipolaire pour prouver au yin spécifique que le vrai flux existe.


Maintenant qu'il a connu et goûté au flux, cela vaut la peine de le priver de flux. Pour générer l'envie par le manque, il faut d'abord générer l'envie par le plein. Il faut d'abord connaitre, identifier, goûter le flux pour se rendre compte qu'il a disparu. La théorie du lâcher prise et du no-contact prend alors tout son sens.


Il faut que le yin spécifique ne puisse plus accorder de sens à l'existence en s'alimentant de faux flux, il faut qu'il descelle l'amour conditionné et qu'il ne puisse plus apprécier le goût du flux sexuel et qu'il refuse de participer au jeu des conditions et qu'il refuse de donner du pseudo flux en échange. Il faut que la quête sexuelle et missionnaire n'ait plus aucun sens, il faut qu'il embrasse la quête du flux, de l'échange (de la réciprocité) de flux (de la sincérité). Il faut qu'il renonce au fantasme de tomber amoureux instantanément comme par magie et comme par enchantement (le yin fantasme sur le phénomène de la reconnexion réciproque et instantanée dans la matrice originelle). Il faut que tout son château de cartes s'écroule et qu'il sombre dans le néant du vide affectif et du vide existentiel. Il faut que la vie de ses personnages fantasmagoriques ne soit plus réelle, qu'elle ne rime plus à rien. Il faut que plus rien ne l'alimente, plus rien ne l'intéresse, plus rien ne l'anime, plus rien ne l'aide, tout est vide de sens, plus rien ne vaut rien, plus personne ne compte, s'il veut survivre il va devoir générer pour lui, se donner à lui-même en priorité. Il faut que son esprit n'accorde plus aucune valeur, aucun goût, aucun intérêt au faux flux. Pour que son esprit réclame du flux il faut que sa polarité magnétique ne puisse plus lui procurer cette nourriture pour qu'il réalise que cette nourriture est vitale en expérimentant le vide et le manque que son absence procure. Il faut que le générateur de flux n'alimente plus en flux et que le faux flux n'alimente plus l'esprit.

111 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page