top of page

LE VIOL ÉNERGÉTIQUE


EST-CE QUE LA FEMME EST VIOLÉE SANS LE SAVOIR

La femme "ne sait pas" qu'elle est violée même quand elle est consentante. La femme yang qui génère le flux subit un viol énergétique qui la rend impuissante et dépendante d'un homme yin qui magnétise son flux vital par la sexualité. Je mets "ne sait pas" entre guillemets parce qu'au fond d'elle-même, elle le sait, mais elle est entrainée à l'oublier. La majorité des hommes sont de polarité yin inné, la majorité des homme sont donc des violeurs énergétiques, vampires énergivores, assassins qui s'ignorent. Quand un homme viole une femme, c'est parce qu'il est en manque de flux énergétique, l'absence de flux provoque la mort énergétique de l'esprit, l'esprit d'un violeur est vide de flux, il est désespéré, il viole pour ne pas se suicider. Il ne sait même pas ce qui le pousse à faire ça, c'est un instinct de survie énergétique.


Le violeur est en état de mort énergétique, il viole une inconnue :


  • parce que son générateur de flux est vide, il a tué sa femme à la maison parce qu'il ne lui laisse pas le temps de se régénérer.

  • parce que son générateur de flux se refuse.

  • parce que son générateur de flux garde tout son flux pour elle et son flux en surplus pour le(s) fils yin.

  • parce qu'il ne trouve pas de flux chez une prostituée parce que la prostituée est vide.

  • parce qu'il n'a pas de simulacre de flux, il n'a pas de quête missionnaire.

  • parce qu'il n'a pas assez d'argent pour s'acheter des maitresses fidèles (remplies de flux) et pouvoir alterner (polygamie) de générateur de flux.

  • parce qu'il n'est pas assez séduisant pour pouvoir passer de générateurs de flux en générateurs de flux (infidélité).


Donc il ne trouve aucun générateur de flux consentant, donc soit il viole, soit il sombre dans le désespoir (substitut de flux, alcool, drogue, jeux vidéos, suicide lent).


Le viol énergétique est quasiment le seul sens de l'existence d'un homme yin inné yang non-acquis, à part s'il switche d'une quête sexuelle sur une quête missionnaire en posture sacrificielle (son boulot, dieu, héros, posture du sauveur, thérapeute).


Cela fait 5 millénaires que la religion essaye de résoudre ce problème énergétique. La religion sauve l'humanité du suicide et du viol massif. La religion règlemente la sexualité des impuissants énergétiques en instaurant le deal qui consiste à échanger du flux sexuel contre un foyer. La femme yang génère du flux pour garantir la survie de deux esprits et l'homme produit du pseudo flux pour garantir la survie des deux corps. L'homme et la femme s'entraident pour survivre à la mort énergétique. Ce problème énergétique est survenu après le déluge, puisque c'est à partir du déluge que la civilisation pratique le viol énergétique de la femme pour la mettre en posture sacrificielle au service du repeuplement (multipliez-vous en quantité pour la pérennité de l'espèce). La sexualité précoce (avant la transmutation énergétique) a brisé la dynamique énergétique du couple antédiluvien (les partenaires d'esprits). La femme yang qui pratique (subit) la sexualité précoce est un yang impuissant, il n'y a plus de flux en surplus, il n'y a plus de reconnexion énergétique, le yin n'est plus jamais yin spécifique, son esprit ne peut plus s'alimenter en flux magnétisé par le canal de la pensée, il est obligé de se rabattre sur du flux sexuel ou du simulacre de flux ou du substitut de flux. La civilisation déchue et dépravée, c'est la civilisation post-diluvienne, c'est notre civilisation actuelle. Les vampires énergivores sont déguisés en "bons" maris, et en "bons" pères de famille.

Les lois sont écrites par des violeurs énergétiques donc forcément elles attribuent des circonstances atténuantes aux violeurs qui trouvent une raison de penser que la victime est consentante (faire du stop ou s'habiller en mini jupe).

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


Post: Blog2_Post
bottom of page