top of page

LE YIN DANS LA BIBLE

Dernière mise à jour : 13 févr.

Je vous invite à découvrir le profil du yin spécifique dans cette interprétation / traduction d'un texte biblique, pour vous rendre compte que le problème n'est pas nouveau. L'orateur (très pieux) décrit la civilisation avant le déluge comme une civilisation dépravée par la sexualité déviante. Il prétend que le déluge est une punition à cette dépravation. Bien entendu, ma théorie prétend exactement l'inverse puisque que j'émets l'hypothèse que la dépravation (prostitution - viol du yang - mariages arrangés) est une conséquence du déluge et pas l'inverse. Donc pour le dire autrement, ce monsieur nous décrit la civilisation antédiluvienne et moi je prétends qu'il décrit la civilisation post diluvienne.

Découvrez ce personnage de la bible qui s'appelle lamekh/lémec (il change de nom quand il est en société et quand il est en face de sa/ses femmes), c'est une description fidèle du yin spécifique : séducteur - double visage - menteur au quotidien - intelligent et souvent paranoïaque - déviant sexuel - demande pardon sans le penser et sans changer). L'orateur nous parle du pervers narcissique.


Ce Monsieur à une playlist de 13 vidéos de plus ou moins une heure chacune, sur le thème des conditions masculines et féminines vues au travers des textes bibliques. Il parle tout le temps du MOU pour la femme et de DUR pour l'homme. En réalité il parle du vrai flux du yang (majoritairement des femmes) et du faux flux du yin (majoritairement des hommes). Le MOU c'est l'invisible, c'est le flux et le DUR c'est la matérialité, c'est le faux flux. Il devrait simplement dire que le MOU, c'est LA VÉRITÉ et le DUR, c'est le MENSONGE.


Pourquoi la femme est dans le MOU et l'homme est dans le DUR ? Parce que le yang aime (génère du flux invisible) et le yin doit prouver (matière / visible) qu'il "aime" parce qu'il n'aime pas (il ne génère pas de flux). Le faux flux, ce qu'il appelle le DUR, ce sont des preuves dans la matérialité - dans le visible, pour combler l'absence de vrai flux invisible. Les preuves d'amour, c'est ce que j'appelle le pseudo flux : des preuves de faux flux visible en absence de vrai flux invisible.


 

Tous les commentaires que j'ai laissés sous ses vidéos ont été supprimés par le youtubeur ou pas Youtube, je ne sais pas ? J'ajoute ici les commentaires que j'ai laissés sous la vidéo intitulée : La bible décrit la civilisation antédiluvienne. Il explique à un moment que nous n'avons pas les dates de naissances des personnages mais qu'en comparant les deux lignées on peut faire une estimation.

Il y a deux lignées : la lignée des faux mariages (esclaves en quantité) et la lignée des duos énergétiques reconnectés - souverains en qualité (le bon nombre). Pour le même nombre de descendants il faut 10 fois plus de temps. Les gens ne vivent pas 10 fois plus vieux, ils leurs faut dix fois plus de temps pour engendrer la même quantité de descendants.

L'ancien testament explique clairement toute la problématique engendrée par la sexualité précoce (avant la transmutation énergétique), mais comme personne ne comprend la dynamique énergétique entre les deux esprits sensés être bipolaires, tous les textes sont très mal interprétés et selon moi la cause et les conséquences de la problématique sont inversés : le déluge n'est pas la punition à la dépravation, c'est la dépravation qui est la conséquence du déluge. Lémec voulait instauré une liberté sexuelle légalisée. Lémec c'est le yin (le pervers narcissique) qui n'a pas transmuté et qui est assoiffé de sexualité pour survivre. Il est capable de tuer pour survivre, tuer celui qui veut l'empêcher de s'alimenter sur le flux sexuel du yang.

L'orateur pense que l'enfantement est la quintessence de la femme et il base tout son raisonnement sur la différence entre la femme légitime (celle qui enfante) et la femme sexuelle (la prostituée), celle pour le plaisir. Les deux femmes du yin ne sont pas la mère et la prostituée. La prostituée et la mère ne font qu'une et l'autre femme c'est la partenaire d'esprit, la partenaire énergétique, oui pour le plaisir mais pas pour le plaisir sexuel pour le plaisir de l'équilibre énergétique. Libre comme l'air est interprété comme libertinage alors que c'est la liberté du flux énergétique invisible.


Le yin (l'homme) a deux femmes (deux yang) : la femme légitime, sa partenaire d'esprit, sa partenaire énergétique (reconnexion orchestrée par la Source = la dualité de l'énergie magnétique à l'origine de toute la création), il magnétise son flux en surplus à distance par le canal de la pensée, mais à cause des relations sexuelles précoces (avant la transmutation énergétique) la femme yang est impuissante (elle n'a plus de flux en surplus à magnétiser à distance) donc le yin est obligé de se rabattre sur le yang sexuel pour s'alimenter en flux magnétisé directement par les voies internes. Le viol du yang (sexualité précoce = sexualité avant la transmutation = multiplication massive et rapide des esclaves) à provoqué la non-transmutation énergétique et la solution du yin pour survivre à la non-transmutation, c'est la sexualité. On voit que la sexualité précoce est le problème et la solution. Tsilla n'est pas l'objet sexuel, c'est l'inverse, c'est la vierge, c'est la partenaire énergétique, la partenaire d'esprit. Ada est le yang sexuel impuissant (c'est la prostituée = la mère porteuse = le ventre fécond utilisé comme arme de reproduction massive). La quintessence de la femme n'est pas l'enfantement, c'est une fausse croyance. Faire un enfant n'est pas le but c'est un moyen d'atteindre le but. Le but c'est l'évolution (divisé l'unité bipolaire en deux = subtiliser) mais pour perpétuer l'évolution (le moyen d'atteindre le but) il faut multiplier (recréer de la matière à subtiliser), il faut toujours assez de tout pour faire un rien. Pour maintenir l'équilibre entre la division par deux et la multiplication par x, la Source orchestre des duos stériles, donc faire un enfant n'est pas le sens de l'existence, c'est une moyen de potentiellement perpétuer l'évolution. Toute cette analyse est fausse parce qu'elle repose sur la fausse croyance que l'enfantement est la quintessence de la femme.


 

Dans sa vidéo intitulée : La civilisation antédiluvienne partie 2, de la minute 11 à la minute 24, ce Monsieur retrace l'historique de toutes les théories propagées par la sphère FJ des charlatans thérapeutes, c'est très intéressant. Il nomme les grands promoteurs d'une civilisation antédiluvienne très évoluée.




25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page