top of page

MAMAN YANG IMPUISSANT

Dernière mise à jour : 15 mars

À la fin de mon article Alice, j'avais déjà soulevé la problématique de la maman yang impuissant qui met au monde un enfant dépendant, alors qu'elle-même est dans la dépendante affective, existentielle, matérielle et financière. Cette maman qui n'a pas respecté l'ordre des priorités et fait son accomplissement personnel avant d'enfanter, se lamente tôt ou tard de l'enfer de sa posture sacrificielle. C'est évidemment choquant ce que je dis, mais il n'y a pas de réelle légitimité à mettre un enfant au monde. Depuis le dernier déluge, les textes bibliques font croire à la femme que l'enfantement est la quintessence de son existence, mais c'est bien sûr une fausse croyance (cf mon article La femme légitime). Le rôle de la mère à l'enfant est un lot de consolation pour ce yang impuissant incapable de faire son accomplissement personnel sans passer par une personne interposée. Faire un enfant ne peut pas être un sens à l'existence puisque la femme yang homosexuelle et la femme yin ne sont pas programmées pour enfanter. Toutes ces femmes ne sont pas condamnées à vivre une vie insensée ! Si la femme yin fait un enfant, ce n'est pas par instinct maternel, c'est pour se conformer à ce que la société attend de la femme en général. Si la femme yang impuissant fait un enfant ce n'est pas par légitimité, c'est pour se consoler de son vide existentiel. Faire un enfant doudou n'est absolument pas le sens de l'existence d'une femme. L'accomplissement de la femme ne passe absolument pas par l'enfantement. Il faut absolument dénoncer cette fausse croyance. Les enfants de quantité ne garantissent absolument pas la pérennité de l'espèce, au contraire, ils la mettent en péril.


Il y a un seul sens à l'existence - un seul but dans la vie : c'est évoluer. Il y a deux stades d'évolution : il y a d'une part ce qui est en cours d'évolution (1) et d'autre part, ce qui est évolué (2).

  • 1) La séparation originelle de l'unité bipolaire de base (division par deux) et transmutation des deux moitiés qui redeviennent chacune bipolaire indépendamment l'une de l'autre : être yang (générer le flux) - faire son accomplissement personnel - s'aimer de manière inconditionnelle et développer cette aptitude de manière intrinsèque (sans utiliser l'autre et les autres). Et être yin (magnétiser le flux) - se sentir aimé de son partenaire énergétique de manière inconditionnelle et développer cette aptitude de manière intrinsèque (sans utilise l'autre et les autres).

  • 2) Être en couple pour faire circuler le flux en boucle et en continu entre deux esprits bipolaires pour créer le système stable harmonieux et pérenne.

Mais si la Source ne faisait qu'évoluer - diviser par deux - subtiliser (rendre invisible - faire disparaitre), tout serait volatil et éthéré, la Source n'aurait plus rien à diviser et son évolution ne serait pas pérenne. Donc, dans la perfection de sa dualité, la Source (la dualité de l'énergie magnétique) recrée de la matière dense à subtiliser pour perpétuer son évolution. Pour maintenir l'équilibre entre la division par deux et la multiplication par X (imprévisible), la Source orchestre des duos fertiles et des duos stériles (homosexuels). La Source n'a pas besoin que tous les duos se multiplient (se reproduisent) pour garantir la pérennité de son évolution.


QUANTITÉ VS QUALITÉ (LE BON NOMBRE) :


Pour que l'évolution soit pérenne, on ne doit pas se reproduire en quantité, on doit se reproduire en qualité et la qualité c'est le bon nombre - ni trop ni trop peu. Pour se reproduire en bon nombre, il faut respecter l'ordre des priorités, le sens de l'évolution et les lois mathématiques de la Source. Le but de la Source est d'évoluer, faire un enfant n'est pas le but de la Source, c'est un moyen d'atteindre le but. Faire un enfant est le moyen de garantir la pérennité de l'évolution, à ne pas confondre avec le moyen de garantir la pérennité de l'espèce.


DENSITÉ (STATIQUE - VISIBLE) VS SUBTILITÉ (LIBERTÉ - INVISIBLE) :


Plus la Source subtilise (divise en deux) plus la matière est libre (espacée) plus la matière est invisible (subtilisée). Le sens de l'évolution va de la prison de la densité à la liberté de la subtilité. L'évolution va du minéral > au végétal > à l'animal > à l'esprit. Chaque stade d'évolution contient le stade d'évolution précédant. Le végétal est du minéral subtilisé > l'animal est du minéral et du végétal subtilisé > l'esprit est du minéral, du végétal et de l'animal subtilisé. L'esprit est le plus haut stade de subtilité. Quand la matière dense à acquis le plus haut stade de subtilité, la Source incarne l'esprit dans la matière la plus subtilisée pour perpétuer son évolution. L'enfant n'est pas la matière dense qui va être subtilisée, mais quand nous mourons, le corps matière redevient poussière puis terre puis pierre métal (minéral). Nous sommes à la fois au dernier stade de subtilité (esprit) et au premier stade de densité (poussière).


LINÉAIRE VS CIRCULAIRE :


La dualité de l'énergie magnétique n'a pas de naissance et n'a pas de mort. L'évolution n'a pas de début et n'a pas de fin. L'évolution ne s'interprète pas de manière linéaire, elle s'interprète de manière circulaire (Ouroboros). À chaque instant présent tous les stades de l'évolution sont présents. À chaque instant présent la Source subtilise jusqu'au plus haut stade de subtilité (l'esprit) et densifie à partir du premier stade de densité (la poussière). La Source incarne plus facilement l'esprit dans le stade de densité le plus subtil (l'animal). L'esprit multiplie le vivant. Il y a un esprit quand la matière se multiplie. À un certain stade de densité la Source ne peut plus incarner l'esprit, la matière ne peut plus se multiplier, la matière n'est plus vivante.


 

Voici mon coup de gueule publié sur mon mur FB et adressé à la femme yang impuissant qui s'imagine que c'est son dû d'avoir un enfant (doudou de consolation pour combler son vide existentiel).


Je dédie cette publication à l'influenceuse Louise Chabat (et à la plupart des femmes - 93 486 J’aime sous sa publication https://www.instagram.com/p/C1fP7izNpVV/) qui s'imagine que c'est son dû d'avoir un enfant et qui n'a pas compris qu'un enfant se mérite ! Qui s'imagine que c'est le rôle de la société de lui donner de l'argent pour qu'elle puisse arrêter de travailler, prendre soin d'elle, et rester à la maison pour s'occuper de son enfant ! Qui n'a pas pensé à respecter l'ordre des priorités, et à d'abord penser à elle et à une manière d'être autonome financièrement tout en gardant du temps libre, dans un domaine qui la passionne et puis seulement après avoir un enfant. Qui n'a pas pensé à se mettre en priorité pour ne pas tomber dans la posture sacrificielle. Maintenant elle paye les conséquences de ses propres erreurs et elle s'en prend aux autres et à la société pour déverser sa colère. Une femme ne fait pas un enfant pour s'accomplir, c'est carrément l'inverse, elle fait (éventuellement) un enfant quand elle est accomplie, quand elle est libre et autonome. On devrait interdire à un être dépendant (yang impuissant) de mettre au monde un autre être dépendant. Pour répondre à Louise Chabat d'une manière aussi révoltée qu'elle utilise pour s'adresse au collectif, je dirais : "Allez au diable toutes ces mères qui chialent comme des gamines, pauvres idiotes et pauvres connes inconscientes, immatures et irresponsables. Toutes ces connasses qui comptent sur un homme, sur le collectif et sur la société pour combler leur impuissance dans la matérialité. Faites votre accomplissement personnel, votre autonomie matérielle et financière, gagnez votre liberté (temps libre) avant d'enfanter connasses ! Tu n'as rien de mieux à faire de ta vie que de te mettre en scène avec ton mari et ton enfant pour exister au travers du regard de tes followers ? Tu trouves ça normal d'utiliser le collectif pour combler ta dépendance affective, existentielle, matérielle et financière ? Pourquoi tu fais un enfant si tu n'as pas le temps de t'en occuper, si tu n'as rien fait pour mettre en place des bonnes conditions stables et pérennes pour l'accueillir ?


Non, la femme yang impuissant n'a pas le droit d'avoir un enfant. Un enfant n'est pas un dû, un enfant se mérite.

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ALICE

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page